6 étapes pour élaborer sa stratégie webmarketing

Par Axel Lefebre, le 12/08/2020

Le webmarketing regroupe toutes les utilisations qu’une entreprise peut faire d’internet dans l’objectif de se développer.
Pour être assurer de mener une stratégie webmarketing efficace et augmenter son chiffre d’affaires, il existe certaines étapes essentielles.

6 étapes pour élaborer sa stratégie webmarketing

Élaborer sa démarche stratégique

La première étape pour construire une stratégie webmarketing est sensiblement la même que pour le marketing classique. Il s’agit de réfléchir à sa démarche stratégique qui consiste principalement en ces étapes :

  • Segmentation de la clientèle. Identifier les profils types de consommateur présents sur votre marché.
  • Ciblage de la clientèle. Définir quels seront les profils types, les segments, de consommateurs auprès desquels vous souhaitez vendre votre offre.
  • Positionnement. La manière dont vous parlez aux segments afin de les inciter à l’acte d’achat.

Il est d’abord essentiel de définir les objectifs de son entreprise. Les bénéfices espérés d’une présence sur internet dépend de votre activité et de vos aspirations. On peut néanmoins dresser une liste, non exhaustive, des avantages du webmarketing :

  • Faire connaître sa marque à un nouveau public. Via les partages sur les réseaux sociaux, le référencement naturel ou payant du site internet, les campagnes d’emailing.
  • Fidéliser sa clientèle. Grâce aux échanges directs sur les réseaux sociaux, en diffusant des messages et valeurs qui augmentent l’affection des clients pour la marque ou encore grâce à des offres exclusives.

L’objectif final étant bien évidemment de vendre davantage et de développer son entreprise. L’important est donc de savoir comment y arriver, c’est pourquoi il faut s’assurer de parler au bon internaute, au bon moment et avec le bon message.

Faire un benchmark de ses concurrents

Le benchmark (qui peut être traduit par banc de test) consiste à analyser sa concurrence. Regarder ce qu’il se fait ailleurs, ce qui réussi et ce qui échoue, permet de récolter des informations précieuses sur le comportement du marché.

Pour construire un benchmark il faut d’abord définir les éléments, généralement sous forme d’un tableau, que l’on souhaite analyser chez la concurrence. On remplit ensuite ce tableau avec les données récoltées puis on interprète ces informations afin de mettre en place la stratégie webmarketing la plus efficace possible.

Les données récoltées lors d’un benchmark peuvent être les suivantes :

  • Réseaux sociaux. Nombre de publication par jour, ton employé, fréquence d’offres exclusives et jeux concours, temps de réponse moyen.
  • Site internet. Trafic généré, mots-clefs utilisés, positions sur les pages de résultats Google, clarté du site, fonctionnalités, nombre de clics pour arriver à l’offre principale.
  • Publicité internet. Estimation des mots-clefs choisis pour la campagne publicitaire des concurrents, estimation du public cible visé.

De manière générale il es préférable d’alimenter le benchmark avec des données mesurables et quantifiables. Ceci pour pouvoir le remplir plus facilement et avoir un degré d’objectif maximal. Cela permet aussi d’avoir une vision d’ensemble plus clair et donc de pouvoir rapidement comparer les concurrents et élaborer la meilleure stratégie webmarketing.

Maintenir son site à jour

Le site internet est la vitrine principale d’une entreprise sur le web, il s’agit du « lieu » qui porte ses couleurs et ses messages. Pour une activité basée sur la vente, avoir un site e-commerce est aujourd’hui devenu incontournable dans la stratégie webmarketing. Profiter d’une boutique qui ne possède pas de restrictions géographiques ni d’horaires d’ouverture peut considérablement faire augmenter le chiffre d’affaires.

Suivant votre activité il peut donc être impératif d’avoir un site internet régulièrement mis à jour. En simplifiant, on peut citer 4 domaines d’activité essentiels pour avoir un site web efficace :

  • Le développement. La base du site internet, sa structure globale. Il s’agit par exemple du choix du CMS (WordPress, Drupal), des fonctionnalités implémentées, du respect des standards W3C.
  • Le webdesign. Il s’agit de l’aspect graphique du site, les couleurs et formes utilisés. Avoir un site responsive (c’est-à-dire adapté à l’affichage sur mobiles) est aujourd’hui devenu une norme.
  • Le référencement. Le référencement, qu’il soit gratuit (SEO) ou payant (SEA), doit être travaillé pour que le site génère du trafic. Il s’agit de se positionner sur les pages de résultats Google en fonction des requêtes tapées par les internautes.
  • L’expérience utilisateur. Aussi appelé UX, cette spécialité du web consiste à réfléchir aux chemins empruntés par l’utilisateur dans le site et à les inciter à se diriger vers la page d’achat. Un exemple assez parlant de l’importance de l’UX est l’adoption, par tous les sites internet du monde, du retour à la page d’accueil lorsqu’on clique sur le logo du site (qui est généralement situé en haut à gauche).

Exploiter la puissance des réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont à vraiment considérer. Maintenir à jour les pages de ses réseaux sociaux ne requière pas autant d’expertise technique qu’un site internet tout en pouvant générer au moins autant de retombées financières.
Parmi les réseaux sociaux les plus populaires et donc les plus profitables, on retrouve :

  • LinkedIn. Le réseau social professionnel par excellence. Il permet d’affirmer l’expertise de l’entreprise dans son domaine. LinkedIn est cependant très limité pour une stratégie webmarketing B2C.
  • Facebook. Réseau social le plus utilisé au monde, être absent de Facebook c’est se priver d’un large public. Facebook est probablement le meilleur réseau social pour animer sa communauté, en proposant par exemple d’organiser des événements. Ce réseau social est aussi un des plus efficaces pour échanger avec sa communauté, au sein des commentaires, et ainsi fidéliser sa clientèle.
  • Twitter. De plus en plus préféré par les plus jeunes au profit de Facebook, Twitter s’impose comme un réseau social permettant de diffuser des messages courts à une fréquence régulière. Un buzz se fait généralement sur Twitter, rarement sur Facebook. Des plus, les hashtag permettent d’effectuer une veille régulière sur les considérations du public.
  • Instagram. Davantage utilisé par les plus jeunes, Instagram permet de communiquer très rapidement avec sa communauté via des images et vidéos. Un des avantages d’Instagram pour une stratégie webmarketing est d’être une plateforme très efficace pour diffuser de la publicité.
  • YouTube. À mi chemin entre une plateforme de contenu vidéo et le réseau social, toucher le public de YouTube peut être une véritable opportunité. Ouvrir et alimenter un compte YouTube est assez long et coûteux comparé aux autres réseaux sociaux. Il est néanmoins possible de s’affilier avec des influenceurs de la plateforme afin qu’ils parlent de la marque.

Mener une campagne d’emailing

L’emailing est une pratique largement répandu par bon nombre de sites internet. L’emailing consiste à envoyer massivement des mails à ses clients et prospects, via l’inscription à la newsletter ou via démarchage. Une campagne d’emailing réussie peut véritablement aider à promouvoir la marque et fidéliser sa clientèle.

Mesurer les performances et optimiser

Mesurer l’efficacité de sa stratégie webmarketing consiste plus ou moins à effectuer un benchmark de sa propre marque. Il faut suivre les performances de son site, de ses réseaux sociaux et des campagnes d’emailing pour améliorer sa stratégie digitale.

Un audit régulier de ses propres performances est crucial pour garder une certaine compétitivité sur le marché en perpétuel évolution qu’est internet.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Axel Lefebre -


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *