Le CICE : définition, fonctionnement et calcul

par | 2 commentaires

Destiné à promouvoir le développement des entreprises, le crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) est un dispositif fiscal entré en vigueur en 2013.
Jouissant d’une forte médiatisation, ce crédit d’impôt n’en demeure pas moins obscur pour de nombreuses entreprises.

Céder votre fonds de commerce : les outils

Le CICE : définition, fonctionnement et calcul

Cet article a pour finalité de vous aider à appréhender ce dispositif fiscal.

Le champ d’application du CICE

Le CICE : définition, fonctionnement et calculLe crédit d’impôt concerne les entreprises. Ces dernières doivent remplir deux conditions pour pouvoir en bénéficier :

  • l’entreprise doit employer des salariés (les indépendants ne possédant pas de salariés se trouvent donc exclus. La présence du conjoint collaborateur demeure indifférente),
  • l’entreprise doit posséder un régime réel d’imposition (les régimes micro-entreprise, auto-entreprise et l’imposition forfaitaire demeurent donc exclus du CICE).

Les conditions d’éligibilité au CICE sont donc souples. L’obtention du CICE ne dépend pas :

  • du secteur d’activité de l’entreprise (secteur agricole, commercial, artisanale…) ainsi qu’à sa forme sociale (SAS, SARL, Entreprise individuelle…),
  • du type d’imposition des bénéfices de l’entreprise à l’IR ou l’IS,
  • des avantages fiscaux dont bénéficie déjà l’entreprise.

Calcul, déclaration et finalité du CICE

Le calcul

Le CICE est calculé sur l’ensemble des rémunérations brutes annuelles versées ce qui correspond :

  • au salaire de base,
  • aux heures complémentaires et supplémentaires,
  • aux avantages en nature,
  • aux primes et les indemnités de congés payés.
Le montant du CICE sera de 6% du montant du total des rémunérations brutes versées par l’entreprise.

Attention :

Seules les rémunérations inférieures à 2,5 fois le SMIC sont prises en comptes (rémunération brute inférieures à 3 643 euros en 2015).

Exemple : une entreprise compte 3 salariés :

  • Le salarié A possède une rémunération brute de 2 500 euros
  • Le salarié B possède une rémunération brute de 3 000 euros
  • Le salarié C possède une rémunération brute de 4 000 euros

L’entreprise pourra bénéficier de 330 euros de crédit d’impôt. Cette somme correspond à 6% du total de rémunération des salariés A et B. La rémunération du salarié C est exclue dans sa totalité car elle excède 2,5 fois le SMIC.

La déclaration

Le CICE : définition, fonctionnement et calcul

La déclaration s’effectue par le dépôt d’une déclaration 2069 RCI. La date de déclaration est dépendante de l’imposition à l’IR ou à l’IS du résultat de l’entreprise :

  • lorsque l’entreprise est redevable de l’IR: la déclaration doit être déposée au plus tard le deuxième jour ouvré qui suit le 1er mai,
  • lorsque l’entreprise est soumise à l’IS, 2 situations peuvent se présenter :
  • l’entreprise clôture son exercice le 31 décembre : la déclaration doit être déposée au plus tard le 15 mai,
  • l’entreprise possède une autre date de clôture : la déclaration doit être déposée au plus tard le 15 du quatrième mois suivant la date de clôture.

L’entreprise devra joindre à la déclaration le justificatif des rémunérations versées pour le calcul du CICE (bordereau des cotisations URSSAF).

La finalité du CICE

La finalité du CICE est de permettre la réalisation de dépenses de recherches, d’investissement, de formation, de recrutement… A ce titre, l’entreprise devra retracer dans sa comptabilité l’utilisation du crédit d’impôt et ce pour s’assurer de son utilisation à bon escient.

Une entreprise ne pourrait pas utiliser le crédit d’impôt compétitivité emploi pour augmenter la rémunération de son dirigeant.

En principe, le CICE a vocation à s’imputer sur le montant de l’IR ou de l’IS. Si le montant du CICE est trop élevé par rapport au montant de l’impôt dû, l’excédent restant aura vocation à se reporter sur 3 ans. L’entreprise pourra solliciter le remboursement de l’excédent de CICE qu’elle ne sera pas parvenue à imputer sur les 3 ans.

Le CICE : définition, fonctionnement et calcul

Par exception au principe, l’entreprise peut solliciter le remboursement de la fraction de CICE non imputée sans attendre les trois ans. Cette possibilité concerne :

  • les entreprises qui respectent les conditions suivantes :
  • moins de 50 millions d’euros de CA,
  • bilan inférieur à 43 millions d’euros,
  • moins de 250 salariés.
  • les jeunes entreprises innovantes ou JEI (ce qui est logique en raison de l’exonération d’imposition des bénéfices dont elles bénéficient),
  • les entreprises nouvelles,
  • les entreprises en difficulté (s’explique par la nécessité de dégager de la trésorerie).
A signaler :
L’entreprise, dans le but d’obtenir un crédit, pourra céder la totalité ou une fraction de sa créance de CICE à un établissement bancaire.

Conclusion sur le CICE

Les conditions tenant au champ d’application du CICE apparaissent souples dans le but de faire bénéficier le dispositif à un grand nombre d’entreprises.

Des solutions de financement du CICE ont été mises en place afin d’aider les sociétés dont la trésorerie pose problème. La complexité de ce dispositif fiscal apparaît néanmoins au niveau de son utilisation qui peut s’avérer être litigieuse.

Il convient donc d’aborder le CICE avec la plus grande prudence pour pouvoir tirer bénéfice du dispositif tout en évitant les mauvaises surprises.

ACHETEZ NOTRE EBOOK

Le CICE : définition, fonctionnement et calcul
Le CICE : définition, fonctionnement et calcul

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Le CICE : définition, fonctionnement et calcul

Simple

Le CICE : définition, fonctionnement et calcul

Économique

Le CICE : définition, fonctionnement et calcul

Rapide

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter

Le CICE : définition, fonctionnement et calcul

2 Commentaires

  1. Le CICE : définition, fonctionnement et calcul

    Très explicite Merci

    Réponse
    • Le CICE : définition, fonctionnement et calcul

      Bonjour,

      Merci beaucoup pour vos encouragements,

      Cordialement,
      L’équipe création d’entreprise LBdD

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Click here to get this post in PDF

Please wait...
créez votre entreprise

Inscrivez-vous à la newsletter !

Chaque semaine, des actus et des articles de fond

Merci ! Votre inscription a été prise en compte.