La loi de finance 2021 : Qu’est-ce-qui change ?

Par Penda Sy, le 30/12/2020

A la fin de chaque année, est votée une loi dite « loi de finance ». Elle détermine les contours de ce que sera la nouvelle année économique en termes de recettes et de dépenses de l’Etat.

loi de finance 2021

Pour les créateurs et dirigeants d’entreprise, de même que les salariés, cette loi est particulièrement importante. En effet, en « déterminant pour l’année à venir, la nature, le montant et l’affection des ressources et des charges de l’Etat » elle fixe le montant et la nature des prélèvements fiscaux applicables aux entreprises ainsi que les aides auxquelles elles peuvent prétendre. Elle autorise notamment l’Etat français à percevoir les impôts et redéfinit certains seuils.

En 2021, le but poursuivi par le gouvernement est la relance de l’activité économique et de l’emploi. Vous pourrez retrouver l’intégralité du projet de loi de finance sur le site de l’assemblée nationale

Le Blog du Dirigeant fait le point et vous dit ce qu’il faut retenir de cette loi !

Les mesures fiscales

L’article 42 dudit projet de loi prévoit l’exonération de contribution économique territoriale en cas de création ou extension d’établissement. Cette exonération est réservée aux entreprises nouvellement créées ou celles qui réalisent des investissements fonciers. Ainsi, en ce qui concerne les cotisations foncières des entreprises ou CFE, elles sont exonérées sur une durée de 3 ans ;

Le taux de l’impôt sur les sociétés passe quant à lui à 26,5% pour les exercices ouverts à partir du 1er janvier 2021 pour les entreprises dont le chiffre d’affaires est inférieur à 250 millions d’euros. Le taux est prévu à 25% en 2022.

Une autre baisse concerne les impôts de production. Une diminution de de 10 milliards d’euros des impôts de production sera réalisée grâce notamment à la réduction à moitié de la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE) et l’abaissement du taux de plafonnement de la contribution économique traditionnelle de 3% à 2%.

Barème de l’impôt sur le revenu en 2021 calculé sur les revenus 2020

Pour 2021, le barème de l’impôt sur le revenu est le suivant :

Revenu imposable Taux
En dessous de 10.0840%
Entre 10.084 et 25.71011%
Entre 25.710 et 73.516          30%
Entre 73.516 et 158.12241%
En dessus de 158.12245%

Forfaitisation des frais d’annonce légale pour les constitutions de sociétés

Dès 2021, on assistera à une forfaitisation des frais de publication d’annonce légale prévue depuis 2019 par la loi pacte. Le tarif sera donc calculé non plus en fonction du nombre de ligne mais en fonction de la forme juridique choisie et de l’adresse du siège social (zone tarifaire).

Aides aux entreprises

Afin d’aider les entreprises à survire face à la crise sanitaire, l’Etat français a prévu une aide à la solvabilité à travers des prêts garantis par l’Etat. Cette aide de 150 milliards d’euros à peu près est accompagnée d’un soutien à l’export d’un montant de 247 milliards d’euros pour améliorer la compétitivité des entreprises françaises à l’étranger.

Aides aux embauches

Comme mentionné plus haut, la loi de finance 2021 est axée sur le relance économique et sur l’emploi. C’est dans ce sens que l’Etat a prévu d’octroyer des aides aux embauches aux entreprises. Ces aides concernent d’abord l’embauche de jeunes de moins 26 ans. Elle est de 4000 € sur 1 an pour un salarié à temps plein.

Suppression de la majoration pour non-adhésion à un organisme de gestion :

Initialement, les entreprises relavant de l’impôt sur le revenu et soumis à un régime réel d’imposition devaient adhérer à un organisme ou une association de gestion agréé (AGA). A défaut d’une telle adhésion, les entreprises risquaient une majoration 25% de leurs bénéfices imposables. Avec la loi de finance 2021, il est prévu une suppression progressive de cette majoration sur une durée de 3 ans.

Sécurité sociale

La loi de finance 2021 prévoit également le budget de la sécurité sociale. Dans le contexte actuel de pandémie, la loi de financement de la sécurité sociale prévoit notamment de couvrir certaines dépenses.

Pour les entreprises fermées administrativement ou celles impactées de manières significative par le confinement et le couvre-feu, des crédits sont prévus pour financer des dispositifs d’exonération sociales pour un montant total de 8,2 milliards d’euros.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Penda Sy

Penda Sy -

Penda SY est diplômée d'un master en droit des affaires. Elle combine ses deux passions, le droit et l'écriture, afin d'apporter aux entrepreneurs une réelle aide juridique dans la création et la gestion de leur entreprise.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *