Introduction

Dans un monde numérique en constante évolution, les entreprises cherchent à accélérer le développement de leurs solutions logicielles tout en maintenant une flexibilité et une efficacité élevées avec des contraintes budgétaires souvent élevées. Pour ce faire, elles doivent passer par des solutions alternatives au mode de développement traditionnel, tels que le low code ou le no code. Dans cet article, focus sur le low code ! 

Qu’est-ce que le low code ?

Le Low Code dans sa traduction française ” peu de code”, signifie le recours à interface graphique pour développer un produit plutôt que de recourir à la programmation manuelle. Les évolutions rapides et permanentes de l’économie imposent aux entreprises d’avoir des délais de développement moins longs et moins couteux pour leur permettre de s’adapter continuellement.

Face à cette exigence, le low-code émerge comme une solution intéressante, voire incontournable, répondant à la fois aux besoins de rapidité et de personnalisation. Ainsi avec le low code comme atout de développement rapide et peu onéreux, les entreprises peuvent concentrer leurs compétences et leur budget sur leur cœur d’activité et valeur ajoutée.

Avis clients
Adapté pour
Orienté pour

A partir de 36 € /mois 


6 240 avis
Adapté de l’indépendant à la grande entreprise
Pensé pour les sites-commerces

A partir de 0 € /mois 


308 avis
Adapté pour les TPE – PME
Pensé pour les sites-commerces

A partir de 0 € /mois 


617 avis
Disponible qu’aux entreprise utilisant déjà le CRM Hubspot
Pensé pour les sites de contenu éditoriaux

A partir de 11,99 € /mois 


22 316 avis
Adapté de l’indépendant à la grande entreprise
Pensé pour les sites de contenu éditoriaux

A partir de 11,99 € /mois 


2 909 avis
Adapté pour les TPE, indépendant, freelance, blogueur
Pensé pour tous les types de sites

Définition du low code

Le low code est une nouvelle méthode de développement de logiciels permettant de minimiser au maximum la part de développement, de code personnalisé dans le cadre de la construction d’une application ou d’un site en le remplaçant par une collection de composants d’interface prêts à l’emploi, ainsi que des scripts, d’intégration standards, des modèles de solutions, mais également des outils d’automatisations de workflow…

Le fonctionnement du low code

Le low code est donc un processus de développement visant à réduire au maximum la part de code dans un projet. 

Le low code fonctionne ainsi avec des interfaces et des composants pré-construits. Les interfaces graphiques permettent aux développeurs d’utiliser des composants visuels dans la construction de l’application plutôt que de créer des lignes de codes. Elles passent souvent par les boites de dialogue, les boutons, des champs de saisie etc… 

Dans le cadre des interfaces graphiques, les développeurs utilisent également des composants pré-construits, aussi appelé des blocs fonctionnels, qui permettent de bénéficier des fonctionnalités les plus couramment utilisées. Elles sont souvent présentées sous la forme de « drag and drop » pour assembler rapidement les différentes fonctionnalités, sans nécessiter de code. 

En parallèle de la construction en « front », les plateformes de low code génèrent automatiquement le code en fonction des actions effectuées par les développeurs sur l’interface. En plus de faire gagner du temps, cette méthode permet de réduire les erreurs liées au codage manuel.  Toutefois, afin de répondre aux besoins de personnalisations et d’adaptations en fonction du projet, le low code permet de rajouter des parties de codes pour développer les fonctionnalités appropriées, contrairement au no-code.

Le low code offre généralement des possibilités de déploiement sur un cloud ou sur un site. 

Quels sont les avantages et les inconvénients du low code ?

Quels avantages ?

L’avantage principal du low-code est sa capacité à accélérer le développement d’applications de par les outils mis à disposition dans le cadre des plateformes no code.

Il permet aux entreprises de répondre rapidement aux besoins changeants du marché. De plus, en réduisant la dépendance aux compétences de codage spécialisées, il élargit le pool de personnes capables de contribuer au développement d’applications. Cela favorise également une collaboration accrue entre les équipes techniques et non techniques.

Pour quels inconvénients ?

Cependant, le low-code a ses limites. La personnalisation peut être restreinte par les capacités de la plateforme utilisée. De plus, pour des applications très spécifiques ou complexes, le recours à des solutions de codage traditionnelles peut s’avérer nécessaire. En outre, la dépendance à un fournisseur spécifique (vendor lock-in) peut être un risque, limitant la flexibilité future de l’entreprise en matière de développement logiciel.

Comment choisir sa plateforme low code ?

Voici quelques questions à se poser si vous envisagez d’avoir recours à du low code dans le cadre de votre entreprise :

  • Dans quel cadre allez-vous utiliser cette plateforme ? B2C ? B2B ?
  • La plateforme envisagée est-elle suffisante en termes de sécurité ?
  • Il vous faut anticiper au maximum les besoins et évolutions de votre application afin d’opter pour une plateforme lowcode qui répond à toutes ces fonctionnalités. La migration d’une plateforme à une autre peut s’avérer délicate, il est donc essentiel bien choisir la plateforme initiale.

Qu’est-ce qu’un logiciel low-code ?

Un logiciel low-code est une plateforme qui permet de créer des applications logicielles avec un minimum de codage manuel. Ces plateformes fournissent des outils de développement visuels, avec des éléments préconçus et personnalisables, tout en permettant l’intégration de code pour des besoins spécifiques, offrant ainsi un équilibre entre simplicité et flexibilité.

Exemple de logiciels à utiliser

Parmi les logiciels low-code les plus populaires, on trouve :

  • OutSystems : Connu pour sa rapidité et sa polyvalence, OutSystems est idéal pour les entreprises cherchant à développer des applications complexes rapidement.
  • Mendix : Offrant une plateforme intuitive avec des options de déploiement flexibles, Mendix est adapté aussi bien pour les petites entreprises que pour les grandes corporations.
  • Microsoft Power Apps : Intégré dans l’écosystème Microsoft, Power Apps est un choix privilégié pour les entreprises utilisant déjà d’autres services Microsoft.

Quelles différences entre no-code et low-code ?

Bien que les termes no-code et low-code soient souvent utilisés de manière interchangeable, ils représentent des approches légèrement différentes. Le no-code est principalement destiné aux utilisateurs non techniques, avec une approche de développement basée entièrement sur des interfaces graphiques sans nécessité de coder. Le low-code, en revanche, bien qu’il simplifie également le processus de développement, permet une plus grande personnalisation grâce à la possibilité d’intégrer du code manuel, le rendant ainsi plus adapté aux développeurs ayant une certaine expérience technique.

Pas encore de votes.
Chargement...
Sommaire
  • Qu’est-ce que le low code ?
  • Définition du low code
  • Le fonctionnement du low code
  • Quels sont les avantages et les inconvénients du low code ?
  • Comment choisir sa plateforme low code ?
  • Qu’est-ce qu’un logiciel low-code ?
  • Quelles différences entre no-code et low-code ?
x
Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques
  • Simplicité
    Simple
  • Economie
    Économique
  • Rapidité
    Rapide
Vous souhaitez un accompagnement pour lancer votre entreprise ?

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une augmentation de capital ?

Modifier vos statuts

Besoin de protéger votre marque et logo d’un potentiel concurrent ?

Déposer votre marque

Avis Trustpilot Legalstart

Commentaires
0 commentaires
Vote: 5.0/5. Total de 6 votes.
Chargement...
5/5