Qu’est-ce que la méthode Agile Kanban ?

Par Use Your Law , le 12/10/2021

 La méthode Agile Kanban fait partie de la méthode agile qui est un processus itératif et adaptatif dans lequel les équipes travaillent par des séries de cycles courts avec un retour d’information rapide. Cette méthode vise à effectuer un travail optimisé en prenant des décisions basées sur le plus d’informations possible.

La méthode Agile Kaban se développe ces derniers temps. Explications et fonctionnement par le Blog du Dirigeant !

Qu’est-ce que la méthode Kanban ?

De nombreuses méthodologies proposent un développement itératif pour la gestion de projets. Mais la méthode Kanban est souvent préférée, une méthode qui vise l’amélioration continue des processus. Désormais utilisée par de nombreuses grosses sociétés comme Google, cette méthodologie agile de gestion de projet, caractérisée par son mode de visualisation en tableau, est devenue incontournable dans le monde de l’entreprise. Les itérations qu’elle propose, permettent aux développeurs et aux différentes équipes de développement de bénéficier de pratiques agiles. 

Elle consiste à découper un projet en plusieurs taches et permet à chaque acteur de suivre l’évolution du projet et de mesurer la difficulté et le temps de travail liés à chaque tache afin de pouvoir adapter son travail en continu. 

Le développement agile incrémental est désormais la pierre angulaire du succès. 

Comment fonctionne cette méthode Agile Kaban ? 

Un tableau Kanban est un outil de gestion agile caractérisé par l’utilisation de tableaux qui vise à lutter contre le manque d’agilité. La méthode favorise le bon déroulement d’un projet en aidant les équipes à visualiser le travail, le réduire au strict nécessaire et maximiser l’efficacité, la flexibilité et la vélocité des équipes. Être plus agile par une approche itérative permet d’adapter la méthodologie, d’être plus fonctionnel et de parvenir à une structure agile, ce qui ne peut qu’optimiser la rapidité de vos livraisons et cela de manière incrémentale. 

Kanban vient du japonais et signifie « signal visuel ». En effet des services comme l’IT ou le marketing, le travail est souvent invisible et intangible. Un tableau Kanban permet alors de rendre le travail visible pour vous et les autres, ce qui permet une meilleure compréhension entre les équipes et moins de frustrations. 

La méthode Kanban fonctionne à l’aide d’un système de cartes. Les cartes représentent les tâches à accomplir au sein de l’entreprise en vue de répondre à un besoin ou à une commande d’un client. 

Ces cartes, qui sont des représentations graphiques des tâches à accomplir, sont classées dans des colonnes qui ont pour rôle de clarifier l’état d’avancement d’un projet ou d’une commande. On retrouve essentiellement trois types de colonnes « À faire », « en cours » et « terminé ». Chaque carte peut être assignée à une personne et peut être assortie d’une date butoir. Ainsi, chaque personne dans le projet sait qu’elle doit faire, comment, et quand. 

Selon David Anderson, les tableaux Kanban peuvent être divisés en 5 composantes :

  • Les signaux visuels : il s’agit des cartes visuelles sur lesquelles les équipes notent toutes leurs tâches. 
  • Les colonnes : elles représentent une activité spécifique ou un état d’avancement qui forment ensemble un workflow. 
  • Les limites de travail en cours : il s’agit ici d’une limite qui vient plafonner le nombre de cartes qui peuvent se trouver dans une colonne en même temps. Elles sont prévues pour identifier les goulots d’étranglement et permettre d’optimiser les flux en réorganisant définitivement certains services ou leur apporter temporairement de la force de travail. 
  • Le point d’engagement : il s’agit d’un endroit où les clients et les membres de l’équipe peuvent déposer leurs idées pour les projets à venir. Le point d’engagement correspondant au moment où le travail sur le projet peut démarrer. 
  • Le point de livraison : il s’agit de la date de fin du workflow, à savoir la date butoir. L’objectif étant de faire basculer les cartes du point d’engagement au point de livraison le plus rapidement possible. 

La modèle agile Kanban se distingue de la méthode scrum (et son fameux scrum master) qui vient prôner des cycles de développement court (ou sprint) encadrés dans une période de deux à quatre semaines, à l’issue desquelles une nouvelle version du projet doit être livrée. Les deux peuvent néanmoins se compléter en utilisant un tableau Kanban pour gérer l’avancement des tâches à accomplir dans un sprint scrum.

Il est évident qu’une approche agile, une structure agile, une équipe agile ne peuvent qu’améliorer l’avancement de votre projet. 

Découvrez nos outils pour créer votre entreprise !

Quels outils utiliser pour la méthode Agile Kaban ?

La méthode la plus simple d’utilisation des tableaux Agile Kanban est d’utiliser un tableau physique dans sur lequel sont dessinées plusieurs colonnes (par ex. : à faire, en cours, terminé) et placer des post-its qui représentent les tâches à effectuer par l’équipe et de les déplacer au fur et à mesure de leur avancement. L’un des avantages de cette méthode est qu’il est toujours à la vue de tout le monde et permet réellement de voir l’avancement en temps réel du projet. Toutefois, elle trouve ses limites lorsque l’équipe travaille à distance. C’est pour cela qui peut être préférable de favoriser les alternatives numériques pour les projets informatiques. 

Le plus célèbre des logiciels utilisant la méthode Agile Kanban est sûrement Trello. C’est un moyen simple de créer un tableau Kanban numériques avec une configuration reliée en quelques clics. Cet outil permet de suivre l’avancement des tâches de chacun en lui permettant de déplacer ses cartes de la colonne « À faire » à « terminé ».

La méthode Kanban permet d’offrir à chacun une vision globale du projet et des tâches à réaliser. Cela permet de prioriser celles-ci et de suivre l’avancement des objectifs qui peuvent être fixés chaque semaine. 

Toutefois cette méthode pose plusieurs défis : il faut être capable de bien réussir à découper les projets en tâches courtes et distinctes qu’il faut impérativement assigner à quelqu’un. Il faut ensuite évaluer le temps que chaque tâche va prendre pour éviter de surcharger une personne. 

Parfait pour mener à bien votre planning avec agilité, certains n’hésitent pas à développer leur propre framework, itération ou manifeste agile en support de cette méthodologie. 

D’un point de vue méthodologique, ces approches agiles permettent une très bonne gestion, et facilitent le travail d’un chef de projet. En mettant en place une équipe de développement compétente, pour une gestion de projet agile et une planification plus performante, vous obtiendrez plus de réactivité et un véritable espace collaboratif autour de votre entreprise. 

Article rédigé par Romain WIMS de UseYourLaw. 

Télécharger l'article en PDF

Pas encore de votes.
Chargement...

Use Your Law