La méthode Agile Scrum : Exemple de méthode de gestion de projet

Par Laurent Dufour, le 14/04/2021

La méthode Agile Scrum est un exemple très illustratif des techniques modernes de gestion de projet qui sont de plus en plus en vogue ces dernières années. Elle applique les principes de la méthodologie Agile tout en y apportant des éléments plus spécifiques.

méthode Agile Scrum

Le Scrum est une stratégie collective, flexible et évolutive. Il est basé sur la collaboration de trois parties prenantes au projet mis en œuvre. Avant de se pencher sur ces parties, il convient de préciser le principe qui sous-tend cette méthode de gestion de projet.

Il importe par ailleurs de s’intéresser aux différentes étapes entrant dans un exemple d’application concrète de la méthode Agile Scrum.

Explication du principe de la méthode

Le Scrum est l’une des déclinaisons de la méthode Agile. Le nom de cette déclinaison, qui signifie « mêlée », se réfère à une métaphore basée sur le rugby. Ce sport d’équipe consiste essentiellement à se passer la balle entre coéquipiers, en fonction des mouvements adverses, puis à marquer l’essai.

L’aspect souligné ici est la flexibilité de ladite méthode. Elle permet d’apporter de légères modifications au projet, même après son lancement, et d’en suivre l’évolution dans les moindres détails. Chaque étape est considérée comme indépendante, ce qui rend le travail plus efficace.

Ainsi, un imprévu susceptible de bouleverser une organisation classique n’aurait quasiment pas d’effet sur l’évolution du travail abattu suivant cette méthode.

La méthode Agile Scrum est un exemple de stratégie moderne et la preuve de l’évolution des techniques de gestion de projet au fil du temps. Sa force réside dans l’enchaînement des sprints et l’analyse quotidienne de chaque aspect du projet.

Découvrez nos outils pour créer votre entreprise !

Les différents membres d’une équipe selon la méthode Agile Scrum

Un projet mis en œuvre suivant la méthode Agile Scrum est généralement un véritable exemple d’organisation. En effet, les trois principaux axes de la réalisation du projet sont attribués à trois entités interdépendantes : le Product Owner, le Scrum Master et l’équipe de développement.

Le Product Owner

Ce titre est attribué au client dans cette stratégie car il est le propriétaire du produit, l’initiateur du projet. Il présente son projet à l’équipe de développement et précise les objectifs qu’il souhaite atteindre grâce à sa mise en œuvre.

Il définit également un budget précis, ses préférences et exigences, et enfin un délai pour la réalisation du travail.

Lorsque cette réalisation débute, le Product Owner est consulté à chaque étape. Il fait partie de tout le processus et aide même parfois à l’amélioration du projet. Mais le véritable intérêt de la méthode Agile Scrum, exemple d’une gestion flexible, réside dans la possibilité de modifier les objectifs en cours de route.

Le changement de point de vue ou l’évolution de la situation exige parfois un remaniement du projet. Ainsi, au cours d’une rétrospective, le Product Owner peut informer les autres parties de sa volonté d’apporter des modifications.

L’équipe de développement

La mission de cette équipe est simple : donner corps au projet du client. Grâce à son expertise, elle transforme l’idée vague du client en projet tangible. Elle détermine également quel type de produit permettra d’atteindre plus facilement les objectifs.

L’équipe de développement est une combinaison de spécialistes de différents domaines et d’agents expérimentés. Elle peut donc remplir différents objectifs à la fois et offrir un travail impeccable.

A l’exemple de la main-d’œuvre d’un projet, l’équipe, dans le cadre de la méthode Agile Scrum, doit respecter les instructions et exigences des autres parties. Elle doit aussi prendre en compte leurs remarques et observations. C’est l’élément de la chaîne ayant le plus de missions à remplir.

Le Scrum Master

C’est un spécialiste et un exemple vivant de connaissance de la méthode Agile Scrum. Il en connaît tous les aspects et veille à leur application. Son but est d’aider les deux autres parties à coopérer et surtout à agir en accord avec la méthode.

Il se charge du planning, de la coopération et des différentes modifications. Il se charge aussi d’organiser les réunions et les différents sprints.

Le Scrum Master est l’élément qui rend la méthode Agile Scrum aussi efficace. Connaître la méthode ne signifie pas pour autant la maîtriser. C’est pourquoi cet acteur est primordial. Il aide le Product Owner et l’équipe de développement à s’accommoder à la méthode et à la mettre en œuvre.

Exemple d’application de la méthode Agile Scrum : Les différentes étapes

Tout comme de nombreuses autres méthodes (Lean Startup, Design Thinking, Design Sprint, …), cette méthode utilise les sprints ou cycle de développement pendant lequel plusieurs tâches vont se succéder pour parvenir à concevoir et élaborer la solution recherchée (produit, site internet, service, …).

La mise en application de cette méthode peut être résumée en quatre étapes :

  • La planification du sprint ;
  • Le déroulement du sprint ;
  • La revue du sprint ;
  • La rétrospective du sprint en cas de changement.

Les différents objectifs sont réalisés indépendamment les uns des autres. Une période de 2 à 4 semaines est définie pour la réalisation de chaque objectif : c’est la planification du sprint.

Cette étape consiste à créer un planning des différents objectifs et à attribuer un délai pour leur réalisation. Les objectifs particulièrement chronophages sont morcelés pour une plus grande efficacité.

Le sprint désigne la réalisation de l’objectif par l’équipe de développement. Il se déroule selon les décisions prises durant la planification. Un sprint plus long que prévu peut perturber l’évolution du projet.

Le Scrum Master dirige chaque jour une mêlée quotidienne de 15 minutes qui a pour but de s’assurer du bon déroulé du projet. En cas de retard, il est alors plus simple de prendre les mesures adéquates.

Chaque sprint est clôturé par une revue, une réunion de quatre heures entre les 3 parties. Elle sert à s’assurer que les objectifs ont bien été atteints dans le délai. Le client peut ainsi suivre l’évolution en temps réel et faire ses observations dont l’équipe de développement prend note pour les futurs sprints.

La rétrospective de sprint est une étape annexe. En effet, au cours d’un sprint, il est possible que le client souhaite apporter des modifications. La rétrospective permet alors de réorienter le projet.

Elle sert à ajouter ou retirer des objectifs, puis à apporter les ajustements nécessaires à la planification. Cette option accorde au client une totale liberté d’expression sans ralentir la réalisation du projet.

Le Scrum est une forme spécifique de la méthode Agile. Il en est inspiré, mais possède son lot de spécificités. Parfait exemple de stratégie moderne, la méthode Agile Scrum implique l’intervention de diverses parties et l’observance d’étapes spécifiques.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

TOP 5 DES OUTILS DE CREATION

Créer son entreprise en ligne

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Laurent Dufour

Fondateur du site Le Blog du Dirigeant. Diplômé d’un master en management (droit, finance, marketing et gestion) et ancien cadre dirigeant, Laurent Dufour conseille et accompagne les créateurs et les dirigeants pour créer, développer et gérer leur entreprise depuis 2010.