Comment ouvrir un cabinet de conseil en stratégie ?

Par Laurent Dufour, le 21/09/2021

Le marché du conseil en stratégie est florissant. Les bouleversements que subit notre économie pousse les entreprises à adapter leur vision de long terme et leur stratégie notamment leur stratégie numérique. De nombreux créateurs profitent de cette dynamique pour créer ces cabinets de conseil en stratégie.

Ouvrir un cabinet de conseil en stratégie est simple, rapide et ne demande que peu de contraintes. Pour autant, la réussite du projet tient en partie dans la qualité de sa préparation.

Réussir l’ouverture de son cabinet de conseil en stratégie nécessite d’établir une proposition de valeur différenciante, de préparer son projet et d’identifier le marché cible ainsi que le moyen de l’adresser.

Quelle démarche pour créer un cabinet de conseil en stratégie ?

Créer une entreprise en suivant une démarche préétablie permet d’identifier les ressources nécessaires, limite les aléas et sécurise le projet. Pour autant, elle doit être personnalisée en fonction de la nature du projet.

Ouvrir un cabinet de conseil en stratégie est un projet simple qui ne nécessite pas d’innovation, et la plupart du temps moins de travail préparatoire que les autres projets. Il n’est par conséquent pas nécessaire de suivre le même parcours que pour ouvrir un commerce ou créer une startup. La suite de cet article explique point par point les étapes nécessaires pour préparer et créer votre cabinet de conseil en stratégie.

Découvrez nos outils pour créer votre entreprise !

Ouvrir un cabinet de conseil en stratégie : la préparation du projet

Valider un projet qu’on va soi-même porter est généralement assez rapide. Il faut toutefois pensez à s’assurer du soutien de son entourage.

Il peut aussi être utile de faire qualifier ses compétences par une personne extérieure et objective afin de fonder le projet sur des évaluations claires et factuelles.

Etudier la faisabilité de la création d’un cabinet de conseil en stratégie

La faisabilité de d’une activité de conseil s’établit sur deux points :

  • L’existence d’un marché
  • La rentabilité de votre model économique

Etudie le marché

La plupart du temps un entrepreneur connait le marché sur lequel il va créer son entreprise. Il peut donc mesurer la réalité du besoin et évaluer la faisabilité commerciale.

Il doit toutefois étudier la concurrence et réaliser des entretiens avec les différents acteurs du marché afin de s’assurer que sa perception du marché est suffisamment précise.

Etudier le modèle économique

Préparer le business model d’un projet de création est essentiel, quelle que soit la nature du projet. Le business model est la recette économique du projet de création. Définir le fonctionnement économique du projet est un élément sécurisant pour l’entrepreneur et l’ensemble de ses partenaires potentiels.

L’équilibre entre le temps consacré au commercial et le temps consacré au conseil

L’un des facteurs de réussite importants à étudier et le point d’équilibre entre le temps consacré à la prospection et celui à la production.

La prospection apporte les clients de demain, la production apporte le chiffre du mois. Quand on est freelance ou consultant indépendant, on doit trouver le bon équilibre. Celui-ci est différente pour chacun d’entre nous. Certains facteurs comme le taux de récurrence, le prix, les spécificités de l’offre, … influencent de point d’équilibre.

La proposition de valeur et les composantes du business model

Etudier le business model préalablement au lancement de votre projet est indispensable. Cela permet de définir clairement votre proposition de valeur ainsi que la manière dont vous aller gagner de l’argent et développer votre activité.

En utilisant un outil comme le business model Canvas, vous déterminerez aussi très clairement les composantes de votre business model et les interactions entre elles. C’est très utile pour sécuriser votre création d’entreprise et identifier les facteurs clés de succès.

Elaborer votre offre commerciale

Elaborer l’offre commerciale d’un cabinet de conseil en stratégie consiste à définir de la manière la plus précise possible quelle sera la promesse client et comment la délivrer.

Ce travail se base sur la valeur ajoutée qui sera apportée aux clients. Il faut lister les compétences du consultant, identifier les savoir-faire, les méthodes et les outils qu’il a acquis au cours de son expériences afin de constituer et structurer sa démarche de consulting.

Une fois cette étape terminée, il faut définir les process de fonctionnement. Pour du conseil en stratégie ils sont souvent très simples :

  • Comment seront élaborés et présentés devis ? Quels engagements seront pris ?
  • Quelles méthodes appliquer ? Quels outils utiliser ? Quels exercices proposer ?…
  • De quels types seront les interventions (longues/courte, ponctuelles/récurrentes, seul/en groupe, …) ?
  • Quels tarifs pratiquer ? Quelles seront les conditions de paiement ?
  • Comment organiser l’activité ? Qui s’occupera de la prospection, du consulting, du suivi administratifs, du SAV, de la communication, du site internet, … Certaines missions sont-elles nécessaires au bon fonctionnement de l’activité ? Combien de temps prendront-elles ? Qui s’en chargera (le dirigeant, un collaborateur, un prestataire) ?

Une fois élaborée, l’offre commerciale doit être claire précise et compréhensible par tout le monde.

Comment identifier les facteurs clés de succès de votre projet ?

La connaissance du marché, l’identification du business model et l’élaboration de l’offre commerciale mettent en avant un certain nombre de facteurs essentiels à la réussite du projet.

Ces éléments sont les facteurs clés de succès. Il est important de les identifier clairement et de vous assurer que vous disposez des ressources pour y répondre. C’est une étape essentielle qui contribue à la réussite commerciale du projet

La stratégie de lancement d’un cabinet de conseil en stratégie

Vous en avez évidemment conscience, ne vous lancez qu’après avoir préparé une stratégie commerciale. Le plus souvent développer un cabinet de conseil en stratégie passe par l’utilisation d’un réseau professionnel, une offre claire et adaptée et une bonne crédibilité. N’hésitez pas à utiliser les outils stratégiques simples comme l’analyse SWOT.

Pour élaborer votre plan d’actions stratégiques et hiérarchiser les actions à mener pensez à utiliser la matrice Eisenhower et la loi de Pareto. Il existe de nombreux autres outils, plus ou moins bien adaptés à votre situation, prenez le temps de vous préparer.

Les projections financières d’un cabinet de conseil en stratégie

Le prévisionnel financier est utilisé pour :

  • Mesurer les revenus potentiels de l’activité de consulting en stratégie ;
  • Evaluer les objectifs à atteindre pour être rentable et pérenniser l’activité.

Créer une société de conseil est un projet simple qui ne nécessite pas d’investissement lourd. Se contenter d’un compte de résultat et d’un plan de trésorerie est suffisant pour la grande majorité des projets.

Le compte de résultat prévisionnel

Le compte de résultat et un tableau financier qui classe et regroupes les flux financiers (revenus et charges) par catégories. Il s’établit sur 2 ou 3 ans pour évaluer la montée en puissance de l’activité et mesurer la mise en place du modèle économique. Pour l’établir il faut :

  1. Evaluer le chiffre d’affaires mensuel de l’activité sur les 3 premières années Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre article : Calculer le chiffre d’affaires d’un prévisionnel
  2. Identifier, lister et évaluer sur 3 ans les dépenses concernant votre activité de conseil stratégique (loyer, prestataires, achat de matériel, abonnement logiciels, assurances, frais de déplacement, frais administratifs, …) ainsi que les impôts et taxes.
  3. Calculer le montant des rémunérations et des cotisations sociales à payer.
  4. Au final vous obtenez le montant du résultat imposable et de l’impôt sur les sociétés.

Le compte de résultat permet d’évaluer la rentabilité de votre projet mais aussi de calculer certains indicateurs et ratios importants comme le seuil de rentabilité. Notre article sur le point mort et le seuil de rentabilité vous aidera à appréhender cette notion essentielle.

Le plan de trésorerie prévisionnel

La trésorerie est un point qu’un dirigeant d’entreprise doit suivre de près. Il est important de réaliser un plan de trésorerie prévisionnel afin de fixer des objectifs vous permettant de toujours disposer de la trésorerie suffisante pour faire tourner votre activité.

Pour y parvenir il faudra évaluer les dates d’entrées et sorties des flux financiers (dates de paiement clients, dates de paiement fournisseurs, des taxes et des charges, …).

Le tableau de trésorerie met en évidence le la trésorerie nécessaire pour couvrir le Besoins en Fonds de Roulement. Le BFR est un décalage de trésorerie créé par l’activité de l’entreprise. C’est une notion qui parait un peu abstraite mais qui est en réalité essentielle. Si vous ne la maitrisez pas, nous vous conseillons de lire notre article sur le sujet : Le besoin en fonds de roulement.

Une fois votre prévisionnel financier réalisé, il vous reste éventuellement à rédiger votre business plan puis à déterminer la forme juridique, le régime fiscal et le statut social qui vous conviennent le mieux.

Le business plan d’une société de conseil en stratégie ?

La plupart des entrepreneurs ne voient dans le business plan qu’un document destiné au banquier ou à d’éventuels investisseurs. Or, peu ouverture de cabinet de conseil en stratégie nécessitent un financement. Les entrepreneurs en déduisent que le business plan est inutile.

En fait, réaliser le business plan de votre projet peut être intéressant pour deux raisons :

  • En vous aidant à structurer votre projet et à avoir une vue 360°, il sécurise votre démarche entrepreneuriale. C’est bien pour cela que les banquiers l’imposent pour toute demande de financement.
  • Le métier du conseil fonctionne beaucoup par réseau. Il vous sera utile de présenter votre projet à d’autre consultants indépendants qui pourront vous recommander auprès de clients potentiels qu’ils ne peuvent pas traiter. Pour cela, il faut qu’ils comprennent votre projet et qu’ils s’assurent que vous n’êtes pas concurrents. Travailler votre business plan vous aidera à clarifier et présenter votre projet (uniquement la partie qualitative).

Il est possible de créer votre cabinet de conseil sans avoir à présenter votre projet à d’éventuels partenaires financiers. Pour autant, la plupart du temps, il peut être intéressant d’intégrer ou de créer un réseau de consultant.

Par ailleurs, réaliser un business plan procure des avantages, notamment pour ce qui est de la partie quantitative :

  • Il aide à formaliser votre projet d’ouverture d’un cabinet de conseil en stratégie,
  • Il donne une visibilité économique, aide à évaluer la rentabilité des différentes hypothèses et permet de fixer des objectifs réalistes ;
  • Il mesure les conséquences des choix juridiques, fiscaux et sociaux que vous devrez effectuer.

Quel statut juridique pour créer votre cabinet de consultant en stratégie ?

Le choix du statut juridique est une question qui peut avoir des conséquences juridiques, fiscales et sociales importantes.

Quel statut choisir pour créer une entreprise de consultant en stratégie seul ?

Un entrepreneur désirant devenir consultant indépendant peut opter pour :

  • La micro-entreprise ou l’autoentreprise
  • L’entreprise individuelle ou EI
  • L’EIRL
  • L’EURL
  • La SASU

S’il décide de créer avec un autre entrepreneur, il doit nécessairement choisir entre :

  • La SARL
  • La SAS

Pour prendre connaissances des différences entre ces formes juridiques, vous pouvez consulter notre article : Tableau comparatif des différents statuts juridiques. De nombreux articles descriptifs sont aussi disponibles sur le site.

Le tableau ci-dessous fait un premier point sur les principales différences entre ces formes juridiques.

EI EIRL EURL/SARL SASU/SAS
Nombre de personne 1 personne 1 personne 1 pour l’EURL, de 2 à 99 pour la SARL 1 pour la SASU, pas de limite pour la SAS
Personnalité de l’entreprise
Personne Physique Personne Physique Personne Morale Personne Morale
Responsabilité Totale et illimitée Limitée au patrimoine affecté à l’EIRL Limitée aux apports (numéraire et nature) Limitée aux apports (numéraire et nature)
Organe de direction L’entrepreneur dirige l’entreprise L’entrepreneur dirige l’entreprise

Gérant

Président

Formalités de création Formulaire P0 et déclaration de non-condamnation Formulaire P &P0, déclaration de non-condamnation, déclaration d’affectation, (rapport d’expertise) Formulaire M0, statuts signés, attestation dépôt des fonds sur compte bloqué, attestation de non condamnation, preuve annonce légale, éventuellement, rapport du commissaire aux apports Formulaire M0, statuts signés, attestation dépôt des fonds sur compte bloqué, attestation de non condamnation, preuve annonce légale, éventuellement, rapport du commissaire aux apports
Statuts à rédiger
Patrimoine de l’entreprise Confondu avec le patrimoine de l’entrepreneur Patrimoine propre à la entreprise Patrimoine propre à la société Patrimoine propre à la société
Statuts du conjoint Conjoint salarié ou associé Conjoint salarié ou associé Conjoint collaborateur si le gérant est majoritaire et si la société compte moins de 20 salariés, ou conjoint salarié ou associé Conjoint salarié ou associé

Comment créer votre entreprise de consultant ?

Plusieurs solutions s’offrent aux créateurs souhaitant lancer leur entreprise de conseils en stratégie. Pour réaliser les formalités juridiques, ils peuvent :

  • Choisir de réaliser eux-mêmes leur démarche de création. La solution est peu coûteuse mais elle est longue et contraignante.
  • Passer par un professionnel du droit (expert-comptable, notaire ou avocat). C’est la solution la plus sécurisante, elle est toutefois longue et coûteuse (entre 1.000 et 2.500 euros).
  • Créer leur entreprise en ligne. C’est une solution qui se développe de plus en plus car c’est la moins coûteuse, la plus simple et la plus rapide. Elle est tout à fait adaptée aux entrepreneurs qui créent seul et n’ont pas besoin de personnaliser leur statut juridique.  Attention toutefois à choisir une bonne plateforme juridique. Parmi les dizaines de solutions seules quelques-unes offrent un service de qualité.

Voici les démarches à suivre pour créer vote entreprise en ligne :

Il faudra ensuite trouver un lieu pour l’exploitation de votre activité. Plusieurs possibilités s’offrent à vous :

  • Lancer votre activité en domiciliant votre cabinet de conseil chez vous. C’est possible lorsque l’activité est faite chez les clients, ou à distance. Cela permet d’éviter de payer un loyer.
  • Héberger le cabinet de conseil dans un incubateur ou une pépinière. C’est une solution temporaire qui permet de démarrer sans être seul. On peut bénéficier d’un écosystème et de services administratifs à moindre prix.
  • S’installer dans un centre de domiciliation. En plus de la mise à disposition de bureaux, le créateur peut profiter de certains services (accueil téléphonique, traitement du courrier, suivi administratif, …).

Louer des locaux professionnels. C’est une option plus coûteuse qui n’a de réel intérêt que lorsque l’activité se déroule le plus souvent dans les locaux de l’entreprise.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

TOP 5 DES OUTILS DE CREATION

Créer son entreprise en ligne

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Laurent Dufour

Fondateur du site Le Blog du Dirigeant. Diplômé d’un master en management (droit, finance, marketing et gestion) et ancien cadre dirigeant, Laurent Dufour conseille et accompagne les créateurs et les dirigeants pour créer, développer et gérer leur entreprise depuis 2010.