Auto-entrepreneur : comment préparer sa retraite ? 

Par Wissem Loudjedi, le 02/08/2021

Un auto-entrepreneur cotise tout au long de son activité. En cotisant, il acquiert des droits à une pension vieillesse. Voici comment bien préparer sa retraite. 

La retraite du micro-entrepreneur

Découvrez nos outils pour créer votre entreprise !

Le régime de protection sociale de l’auto-entrepreneur 

L’auto-entrepreneur est affilié au régime des indépendants aussi appelé SSI (sécurité sociale des indépendants). Ce régime remplace le régime social des indépendants (RSI) depuis 2018. Ainsi, tous les travailleurs indépendants sont affiliés au régime de la sécurité sociale des indépendants. Si vous êtes devenus auto-entrepreneur avant 2019 : 

  • Votre couverture sociale va évoluer vers la Caisse Primaire d’Assurance Maladie(CPAM) automatiquement 

Si vous êtes devenus auto-entrepreneur en 2020 :

  • Vous dépendez automatiquement de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie.

Remarque : 

Si vous exercez une activité libérale réglementée, vous dépendez de la caisse interprofessionnelle des professions libérales (CIPAV).

Ce régime vous permet de bénéficier d’une couverture sociale : remboursement des frais médicaux, indemnités journalières,.. et bien sûr le droit à une pension retraite ! 

Comment cela fonctionne ? 

Lors de votre déclaration d’activité, l’URSSAF va effectuer automatiquement l’affiliation auprès de la SSI ou de la CIPAV. De votre côté, vous n’avez aucune autre démarche à faire.

Les cotisations : le taux d’abattement et la validation de trimestres 

Le montant de l’assurance vieillesse de l’auto-entrepreneur dépend de son chiffre d’affaires. Il doit valider des trimestres (il est impossible de valider plus de 4 trimestres par an). Depuis le 1er janvier 2014 : les trimestres sont calculés sur la base de 150 heures du SMIC en vigueur au 1er janvier. 

On applique également un taux d’abattement forfaitaire pour calculer le revenu moyen imposable (le résultat imposable). Cela constitue la base du nombre de trimestres de retraite que vous pouvez valider. Il dépend du type d’activités : 

  • Pour une activité commerciale : le taux est de 71% ;
  • Les prestations de service commerciales ou artisanales : le taux est de 50% ;
  • Pour les prestations de services commerciales ou artisanales et professions libérales non réglementées : le taux est de 34% ;
  • Enfin, pour les professions libérales réglementées : le taux est de 34%.

Enfin, pour valider les trimestres : puisque les charges sociales obligatoires sont remplacées par un prélèvement social libératoire forfaitaire, le forfait s’applique uniquement sur le chiffre d’affaires réellement encaissée. 

 Intéressé par Axonaut ? Le Blog du Dirigeant vous offre 50% de réduction ! 

 

La retraite de base des auto-entrepreneurs 

La retraite de base du micro-entrepreneur dépend donc du chiffre d’affaires. En effet, les droits à la retraite dépendront des cotisations sociales que vous aurez versées. Pour valider un trimestre de retraite en 2021, vous avez un minimum de chiffre d’affaires à réaliser selon l’activité exercée : 

Nature de l’activité CA pour valider 1 trimestre CA pour valider 2 trimestres CA pour valider 3 trimestres CA pour valider 4 trimestres
Ventes de marchandises, hébergement et restauration 4 137 € 7 286 € 10 426 € 20 740 €
Prestation de services commerciale ou artisanale (BIC) 2 412 € 4 239 € 6 071 € 12 030 €
Prestation de services commerciale ou artisanale et professions libérales non réglementées (BNC) 2 880 € 5 062 € 7 266 € 9 675 €
Professions libérales réglementées (BNC) 2 280 € 4 560 € 6 840 € 9 120 €

Comment se passe le cumul ? 

Vous pouvez cumuler une activité d’auto-entrepreneur et une activité salariée. Dans ce cas là, vous ne pouvez pas dépasser 4 trimestres par an. Au moment de percevoir votre retraite, vous aurez droit à toutes les cotisations validées. 

Ainsi,  vous percevrez une pension de deux caisses. 

Vous pouvez également cumuler le versement d’une pension de retraite et une activité d’auto-entrepreneur : dans ce cas là votre activité n’ouvre droit à aucun nouveau droit. Vous recevrez la pension de retraite acquise par vos cotisations sociales validées.

Comment optimiser ses revenus de retraite ?

Afin de bien préparer sa retraite, il est important d’envisager des solutions supplémentaires. Il existe plusieurs options : opter pour une assurance-vie ou le Plan d’Epargne Retraite Individuel.

Le contrat d’assurance-vie

Une assurance-vie permet d’épargner de l’argent et d’en bénéficier dans un certain délai. De plus, ces contrats bénéficient d’une fiscalité avantageuse. Pour percevoir cet argent investi dans le contrat, vous devez choisir un contrat avec une option de retraits partiels programmés. Chaque mois ou trimestre, vous percevrez sur votre compte bancaire un virement de l’assureur. Cela peut aussi prendre la forme d’une rente : une partie du capital placé et une partie des fonds propres réalisés par l’assureur.

Ces contrats sont peu fiscalisés. En effet, l’épargne perçue en capital sont soumis au prélèvement forfaitaire non libératoire et obligatoire au taux de 12,8% avant 8 ans et 7,5% après 8 ans.

Le Plan d’Epargne Retraite Individuel

Le Plan d’Epargne Retraite Individuel est un dispositif de la Loi PACTE. Il permet d’héberger tous les versements visant aux revenus complémentaires à la retraite. Vous pouvez récupérer cet argent en capital ou sous forme d’une rente.

Investir dans l’immobilier

Vous pouvez également faire le choix d’un investissement immobilier afin de bénéficier de revenus fonciers. Bien sûr, cette solution doit être bien réfléchie et il est important d’y ajouter les accessoires juridiques les plus avantageux pour réaliser une plus-value.

Il est par exemple intéressant de le faire à travers une SCI. Plus tard, vous pouvez également faire le choix de démembrer vos parts sociales avec vos enfants pour faciliter la transmission et éviter une fiscalité importante.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

TOP 5 DES OUTILS DE CREATION

Créer son entreprise en ligne

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Wissem Loudjedi

Wissem est étudiante en master de Droit des affaires. Elle se spécialise dans le droit des sociétés et l'accompagnement de l'entrepreneur.