Auto-entreprise : êtes-vous fiscalisé en BIC ou BNC ?

Par Laurent Dufour, le 17/11/2020

Bien que l’activité d’une auto-entreprise soit généralement plus modeste que celle des autres entreprises, les auto-entrepreneurs sont de véritables dirigeant et sont fiscalisés comme tel.

En devenant entrepreneur, ils intègrent un nouveau régime fiscal qu’il faut apprendre à connaitre pour éviter les malentendus et les déboires fiscaux.

fiscalité des autoentrepreneurs en bic ou bnc

Ainsi, bien que la déclaration de leurs revenus soit simplifiée grâce au régime micro fiscal, il n’en reste pas moins important de prendre le temps de comprendre et se familiariser avec les termes fiscaux tels que BIC et BNC.

Cet article explique ce qu’est un BIC, un BNC et vous aide à vous y retrouver facilement.

La différence entre BIC et BNC

L’auto-entrepreneur en exerçant son activité va réaliser des bénéfices qui peuvent être de deux ordres en fonction de la nature de cette activité :

  • Des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC) pour les activités commerciales, industrielles et artisanales.
  • Des Bénéfices Non Commerciaux (BNC) pour les activités libérales et les agents commerciaux.

La différenciation de ces deux régimes permet au législateur d’adapter la fiscalité applicable aux entreprises et donc aux créateurs d’auto-entreprises, en fonction de la nature de leur activité.

Remarque :

Il est à noter qu’il existe une troisième catégorie fiscale les Bénéfices Agricoles ou BA qui, n’étant pas applicables aux auto-entrepreneurs, ne seront pas évoqués dans cet article.

Nos outils pour vous aider à créer votre entreprise

créer votre entreprise en ligne
Créer votre entreprise en Ligne
créer votre entreprise en ligne
Réaliser votre Business Plan
créer votre entreprise en ligne
Ouvrir votre compte bancaire
créer votre entreprise en ligne
Trouver un expert comptable

L’auto-entreprise en BIC

Pour bénéficier du régime de l’auto-entrepreneur en BIC, il faut respecter les seuils du chiffre d’affaires imposés. Le chiffre d’affaires annuel hors taxe ne doit pas dépasser :

  • 176 200 € pour une activité commerciale ou d’hébergement
  • 72 600 € pour une activité de prestation de services

L’imposition se fera sur le bénéfice imposable, ce bénéfice se calcule en prenant un pourcentage d’abattement forfaitaire sur le chiffre d’affaires annuel. Cet abattement sera à hauteur de :

  • 71 % du chiffre d’affaires pour une activité commerciale ou d’hébergement
  • 50 % du chiffre d’affaires pour une activité de prestation de services

Il est possible d’opter pour l’impôt libératoire qui permet de s’acquitter de l’impôt sur le revenu en même temps que les cotisations sociales en fonction de la périodicité choisie (mensuelle ou trimestrielle). Le pourcentage pris sera alors de :

  • 1 % du chiffre d’affaires pour une activité commerciale ou d’hébergement
  • 1,7 % du chiffre d’affaires pour une activité de prestation de services

Les cotisations sociales se calculent proportionnellement au chiffre d’affaires, en appliquant également un pourcentage sur le chiffre d’affaires qui sera de :

  • 12,8 % du chiffre d’affaires pour une activité commerciale ou d’hébergement
  • 22 % du chiffre d’affaires pour une activité de prestation de services et les artisans

Une exonération partielle des cotisations sociales peut être demander en respectant certaines conditions. Cette exonération partielle appelée ACRE (anciennement ACCRE) permet de diminuer le pourcentage pris sur le chiffre d’affaires lors de la première année. Grâce à l’ACRE, les pourcentages seront à partir de 2020 de :

  • 6,4 % du chiffre d’affaires pour une activité commerciale ou d’hébergement
  • 11 % du chiffre d’affaires pour une activité de prestation de services et les artisans

L’auto-entreprise en BNC

Pour bénéficier du régime de l’auto-entrepreneur en BNC, il faut pareil respecter le seuil du chiffre d’affaires imposés. Le chiffre d’affaires annuel hors taxe ne doit pas dépasser 72 600 €.

L’abattement pour l’imposition sera à hauteur de 34 % du chiffre d’affaires.

Pour l’impôt libératoire, le pourcentage pris sera alors de 2,2 % du chiffre d’affaires.

Les cotisations sociales se calculent proportionnellement au chiffre d’affaires, en appliquant également un pourcentage sur le chiffre d’affaires qui sera de 22 %.

Les activités libérales pourront bénéficier de l’ACRE, l’exonération partielle s’élèvera à 11 % du chiffre d’affaires.

Tableau récapitulatif

Auto-entreprise en BICAuto-entreprise en BNC
Activité commerciale ou d’hébergementActivité de prestation de services et les artisansActivité libérale et agents commerciaux
Seuils chiffre d’affaires176 200€72 600€72 600€
Abattement forfaitaire de l’impôt71 %50 %34 %
Impôt libératoire1 %1,7 %2,2 %
Cotisations sociales12,8 %22 %22 %
ACRE6,4 %11 %11 %

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Laurent Dufour

Laurent Dufour -

Fondateur du site Le Blog du Dirigeant. Diplômé d’un master en management (droit, finance, marketing et gestion) et ancien cadre dirigeant, Laurent Dufour conseille et accompagne les créateurs et les dirigeants pour créer, développer et gérer leur entreprise depuis 2010.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *