Introduction

La création d’une auto entreprise peut être un bon moyen pour permettre à une personne au chômage de rebondir.
Bon nombre de créateurs ont cependant des réticences à entreprendre par peur de perdre leurs allocations chômage.

eirl à l'IS

Cet article a pour vocation de vous aider à appréhender le cumul auto entrepreneur et Pôle Emploi.

Le cumul auto entrepreneur et Pôle Emploi est-il possible ?

La création d’une auto entreprise n’est pas incompatible avec la perception des allocations chômage et ARE de pôle emploi. Le cumul auto entrepreneur et assedic est donc possible. Deux modalités sont offertes au créateur pour lui permettre d’exercer ce cumul.

auto entrepreneur et assedic

La perception mensuelle des droits au chômage (ARE)

Dans cette hypothèse, le créateur pourra continuer de percevoir ses droits au chômage sous la forme d’un versement mensuel.  Cette perception des allocations chômage peut s’effectuer sur l’intégralité de sa durée initiale (cf notre article : Créateur d’entreprise, optimisez le bénéfice de l’ACCRE, l’ARCE et l’ARE).

Remarque :
Avant 2015, le créateur d’une auto entreprise voyait la durée de ses droits au chômage réduite à 15 mois. Cette limitation de durée n’existe plus aujourd’hui  ce qui contribue à rendre plus attractive la perception mensuelle des allocations chômage et ARE versées de pôle emploi.

Ce type de cumul permet de bien répartir ses droits au chômage sur la durée ce qui conduit  son bénéficiaire à ne pas se retrouver démuni de ressources.

Le désavantage de ce cumul réside dans le fait que les droits au chômage peuvent faire l’objet d’une limitation de leur montant lorsque l’auto entrepreneur perçoit des salaires de son activité.

Cette limitation est fondée sur la comparaison entre le salaire de base ayant permis de calculer les droits au chômage et les revenus tirés de l’activité. Une limitation des droits au chômage se traduit, chaque mois, par des jours non indemnisables.

La perception immédiate des droits au chômage sous forme de capital (ARCE)

Plutôt que de répartir ses droits au chômage dans le temps, le créateur peut décider de percevoir un capital qui pourra être utilisé, pour tout ou partie, pour lancer son aventure entrepreneuriale.

Dans cette hypothèse, 45% du capital est versée lors de la création de l’auto entreprise et l’autre moitié est versée au bout de six mois.

Le capital versé correspond à la moitié des droits au chômage  due au bénéficiaire.

Exemple :
Si le créateur d’une auto entreprise dispose de 18 mois de droits aux allocations chômage et ARE, pour un montant mensuel de 800 euros, ce dernier percevra 3 240 euros lors de la création de son entreprise et 3 600 euros au bout de six mois.

Le versement des droits au chômage sous forme de capital présente l’avantage d’offrir, en deux blocs, une somme relativement importante qui pourra être librement utilisée par son bénéficiaire.

Le désavantage  réside dans le fait que le bénéficiaire ne perçoit pas la totalité des droits au chômage dont il aurait pu bénéficier sur la durée totale de leur répartition.

Quels critères pour bien choisir la forme de son cumul auto entrepreneur et assedic ?

Les critères de choix

Le créateur d’entreprise doit prendre en compte divers critères pour choisir son cumul auto entrepreneur et assedic sous forme de versements mensuels ou sous forme de capital :

  • Les investissements de départ pour la création de l’auto-entreprise : lorsque l’entreprise nécessite des investissements que le créateur n’a pas les moyens de satisfaire, ce dernier pourra avoir intérêt à choisir un versement de ses droits au chômage sous forme de capital.
Remarque :
Il peut être imprudent pour le créateur d’investir la totalité du capital perçu dans la création de l’entreprise. En effet, le créateur ne dispose pas de la certitude de percevoir un salaire au titre du début d’activité. Il apparait donc opportun de conserver une partie du capital pour faire face à cet aléa.
  • La perception ou non de salaires lors du début d’activité : lorsque l’auto entrepreneur entend ne pas percevoir de salaires en début d’activité (sur la durée de ses droits au chômage), ce dernier peut avoir intérêt à opter pour le versement mensuel de ses droits au chômage. En effet, dans cette hypothèse, ces derniers ne seront pas amputés en raison d’autres sources de revenus ce qui permettra de les percevoir dans leur intégralité.
  • Les moyens personnels du dirigeant : lorsque le créateur dispose d’un capital personnel, il vaudra mieux, généralement, utiliser ce dernier pour financer les investissements de départ de l’entreprise et procéder à un cumul auto entrepreneur et assedic sous forme d’une perception mensuelle des droits au chômage.
  • Le montant de votre ancienne rémunération. Le montant des ARE et de l’ARCE dépendent de vos droits. Ils vous offrent plus ou moins de temps pour lancer votre activité.
  • Les raisons qui vous poussent à créer votre autoentreprise. Les raisons qui poussent à créer à une auto-entreprise peuvent être très diverses, il est important de les intégrer dans la réflexion à mener pour choisir votre aide.
  • Votre situation personnelle. Les entrepreneurs qui sont dans une situation délicate pourront préférer choisir l’ARCE afin de conserver une chance de retrouver quelques mois de chômage si le projet n’aboutit pas et qu’il faut reprendre un emploi salarié.


15% de réduction
LBDD15


4,4 sur 9425 avis

15% de réduction
LBDDIR15


4,4 sur 11 434 avis

Conclusion

La perception des droits au chômage doit faire l’objet d’une stratégie  élaborée en amont de la création de l’activité et ce pour assurer une optimisation du cumul auto entreprise et assedic.

Vote: 4.9/5. Total de 7 votes.
Chargement...
Sommaire
  • Le cumul auto entrepreneur et Pôle Emploi est-il possible ?
  • Quels critères pour bien choisir la forme de son cumul auto entrepreneur et assedic ?
  • Conclusion
x
Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques
  • Simplicité
    Simple
  • Economie
    Économique
  • Rapidité
    Rapide
Vous souhaitez un accompagnement pour lancer votre entreprise ?

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une augmentation de capital ?

Modifier vos statuts

Besoin de protéger votre marque et logo d’un potentiel concurrent ?

Déposer votre marque

Avis Trustpilot Legalstart

Commentaires
16 commentaires
Vote: 4.9/5. Total de 7 votes.
Chargement...
4.9/5


  1. Zohra Messafah
    24 novembre 2020, 16:16
    Bonjour je travail actuellement dans une entreprise qui va surement licencier mais en parallèle je viens de me lancer en auto entrepreneur qui pour le moment fait aucun CA donc ma question est si je suis licencier puis je prétendre au chômage même si je suis auto entrepreneur?
    • Sarah Jarwe
      27 novembre 2020, 10:31
      Bonjour, Vous étiez salarié et micro-entrepreneur mais votre contrat avec votre employeur vient de prendre fin, le cumul des allocations chômage avec auto-entrepreneur est possible et ce quel que soit votre chiffre d’affaires. Cordialement, L'équipe créer son entreprise LBdD.
  2. Michel
    3 octobre 2019, 15:15
    Bonjour, Je suis salarié en CDI depuis Novembre 2018 et j'ai crée en Août 2019 mon statut auto-entrepreneur. Je souhaite actuellement quitter mon entreprise pour me consacrer pleinement à mon activité AE. Ma question est simple, pourrais-je bénéficier des allocations chômage en cas de rupture conventionnelle ou licenciement tout en étant déjà AE ? Bien cordialement,
    • Laurent Dufour
      8 octobre 2019, 11:03
      Bonjour, Oui si votre employeur est à jour de ses déclarations et que les activités sont différentes. L'idéal est de prendre RDV avec un conseillé Pôle emploi qui, en fonction de votre dossier vous expliquera exactement ce qu'il convient de faire et comment remplir les déclarations qu'il sera nécessaire de faire. Cordialement, L’équipe créer son entreprise
  3. GENIN
    25 août 2018, 16:45
    Je vais bientôt etre reconnu inapte dans mon entreprise. Pendant mon arrêt maladie, pour une reconvertion, je suis une formation et j'ai crée une entreprise en auto-entrepreneur, quoi à du mal à démarer, je suis en campagne. Lorsque que mon inaptitude sera déclarer, pourrai-je bénéficier des droits au chomage ?
    • Dufour Laurent
      27 août 2018, 12:02
      Bonjour, Il est difficile de se prononcer sans connaitre l'ensemble du dossier, mais normalement votre autoentreprise ne devrait pas bloquer votre indemnisation pôle Emploi. Il faudrait vous faire confirmer cela auprès d'un conseiller Pôle Emploi Cordialement, L’équipe créer son entreprise LBdD
  4. Mathilde Manetta
    19 avril 2018, 11:49
    Bonjour, J'aurai une question, il y a un an j'ai crée mon auto entreprise, et je travaillais en parallèle avec un CDI ... mon auto entreprise en ce moment je ne fais aucun CA, et entre temps j'ai eu un deuxième enfant , ... J'aimerai demander à mon employeur une rupture conventionnelle afin de toucher le chômage, mais est-ce possible ? ou alors il vaut mieux que je ferme mon auto entreprise afin de demander une rupture conventionnelle et de pouvoir toucher le chômage ? ... Merci pour votre précieuse aide ... je dois encore faire les démarches cette semaine mais j'attends votre réponse avant . Mathilde
    • Dufour Laurent
      3 mai 2018, 11:22
      Bonjour, Si vous avez cumulé pendant un mois plein une rémunération de votre employeur ainsi qu'une rémunération provenant de votre auto-entreprise, vous pouvez prouver à pôle emploi que vous cumuliez deux emploi. En arrêtant votre emploi salarié (pour lequel vous cotisez une assurance chômage) vous devriez pouvoir bénéficier du maintien des ARE. L'idéal est de vous rendre dans une agence pole emploi et d'étudier la question avec un conseillé qui prendra en considération l’ensemble des aspects de votre situation personnelle et de votre projet professionnel. Cordialement, L’équipe créer son entreprise LBdD
  5. andot
    7 décembre 2017, 22:46
    Bonsoir, Il me reste 18 mois d'indemnités en ARE je désire retourner dans l'immobilier comme chasseur d'appart comme auto entrepreneur et ou portage salarial. Si au bout de 3 mois l'essai n'est pas concluant et que j'arrête cette activité ai je droit au reste de mes indemnités ARE jusqu'à la fin de ma période à savoir 18 mois - 3 mois d'essais en revenant demandeur d'emploi ? Merci de vos précisions Cordialement Jöel Andot
    • Jimmy Neveu
      8 décembre 2017, 18:14
      Bonjour, Effectivement, il est possible de retrouver ensuite ces indemnités. Sans élément complémentaire, il est compliqué de vous répondre plus dans le détail. Il faudrait vous adresser à un conseil spécialisé. Si vous n'en connaissez pas je peux vous mettre en contact avec le partenaire qui m'accompagne sur ces sujets, si cela vous intéresse il faudrait m'en faire la demande via notre page contact (https://www.leblogdudirigeant.com/qui-sommes-nous/#contact ) afin que je récupère vos coordonnées et que je puisse lui demander de vous contacter. Cordialement, L’équipe accompagnement des entrepreneurs LBdD