Cession d’action en SAS : Procédure et formalités juridiques

Par Sarah Jarwe, le 15/10/2020

Les actionnaires d’une SAS détiennent des actions et en sont donc propriétaires. Ils sont alors en principe, libres de les céder ou de les vendre à des tiers.

Quelle est la procédure de cession d'action dans une SAS ?

En principe, dans une SAS, la cession des actions est libre. Chaque actionnaire est donc libre de vendre ses actions à un tiers (associé ou pas). Cependant, lors de la rédaction des statuts, il est possible d’anticiper la situation et de prévoir des clauses spécifiques pour encadrer la cession d’actions.

Quelles sont ces clauses et quelle est la procédure à suivre pour que la cession d’action en SAS soit valable ?  Voici un article sur ce sujet !

Les clauses statutaires pour encadrer la cession d’action en SAS

Parmi ces clauses on y retrouve :

La clause de préemption

La clause de préemption est une clause qui accorde aux associés le droit d’acheter en priorité les actions ou parts sociales dans le cas où une cession est envisagée.

Pour mettre en œuvre la clause de préemption, l’associé cédant devra notifier aux autres associés de la SAS son projet de cession.

La clause d’agrément

La clause d’agrément oblige l’associé qui souhaite céder tout ou partie de ses actions à obtenir au préalable le consentement de la société, ou d’un groupe d’associés.

Il revient aux associés de préciser dans les statuts les modalités d’application de la clause d’agrément : l’organe compétent pour statuer sur l’agrément, les modalités d’obtention de l’agrément ainsi que les modalités d’achat des actions par les autres associés ou par la société en cas de refus d’agrément.

La clause d’inaliénabilité

La clause d’inaliénabilité permet d’empêcher la cession d’actions pendant une certaine durée qui ne peut pas excéder dix ans en SAS.

Il est donc primordial de consulter les statuts de la SAS lors d’un projet de cession d’actions. En effet, en cas de non-respect des dispositions statutaires, l’associé désirant céder ses actions pourra être sanctionné.

La promesse de cession d’actions

Il arrive en pratique que le cédant et le futur acquéreur concluent une promesse de cession d’actions avant la réalisation définitive de la vente.

En vertu de la promesse de cession d’actions, le cédant s’engage envers le cessionnaire à vendre ses actions à un prix déterminé. La promesse de cession d’actions doit également préciser les modalités de la cession ainsi que la durée de la promesse.

En contrepartie, l’acquéreur peut également s’engager envers le cédant à acheter les actions au prix convenu.

La promesse de cession d’actions peut également contenir des conditions suspensives. C’est-à-dire que la cession aura lieu lorsque les conditions suspensives seront réalisées.

Les formalités à accomplir pour la cession d’actions dans une SAS

Même la cession d’action est libre dans une SAS, certaines formalités sont toutefois à accomplir pour que la cession d’actions soit juridiquement valable et opposable aux tiers.

La rédaction de l’acte de cession d’actions

Loi n’exige pas la formalisation de l’acte de cession d’actions d’une SAS par écrit. Cependant il est fortement recommandé de rédiger un acte de cession d’action. L’acte permet de prouver la cession en cas de litige ultérieur.

L’acte de cession d’actions doit contenir les caractéristiques de l’opération telles que :

  • L’identité du vendeur et de l’acquéreur ;
  • Le nombre d’actions SAS cédées ;
  • Le prix de cession d’actions ;
  • Les modalités de paiement ;
  • Le délai de transfert des actions ;

La signification de la cession d’actions à la société

Le cédant doit signifier la cession d’actions aux associés de la SAS par lettre recommandée avec accusé de réception. Il s’agit d’une formalité obligatoire.

La lettre de signification de la cession d’actions doit contenir des informations telles que l’identité du vendeur et de l’acquéreur, le nombre d’actions SAS cédées ainsi que la date de cession. La cession d’action devient opposable au tiers à partir de la signification de la cession d’actions.

La SAS pourra mettre à jour le registre des mouvements de titres.

La déclaration de la cession d’actions au Service des impôts des entreprises

La cession d’action doit être déclarer auprès des services des impôt dans un délai d’un mois à compte de la signature de l’acte de cession.

Cette formalité est obligatoire et payante. Elle donne lieu au paiement de droits d’enregistrement dont le taux est fixé à 0,10% du prix de cession convenu.

Comment fixer le prix de cession d’actions ?

En principe, le prix est librement fixé par les parties sauf si les statuts ou le pacte d’associés de la SAS a déjà prédéterminé à l’avance un prix de cession applicable.

Il est possible en cas de conflit de faire appel à un expert afin d’évoluer le montant du prix.

Fiscalité de la cession d’action en SAS

Les plus-values de cession supportent un prélèvement forfaitaire unique de 12,80% et des prélèvements sociaux au taux de 17,20%. Le cédant peut opter pour l’imposition de la plus-value au barème progressif de l’impôt sur le revenu. Toutefois, il ne pourra pas bénéficier des abattements pour durée de détention.

Pour plus d’information sur la fiscalité d’une cession d’action lire notre article : Cession D’actions D’une SAS : Quelle Fiscalité ?

Vous cherchez une plateforme juridique en ligne pour vous aider dans vos formalités juridiques rapidement et à moindre frais ?

Comparez et choisissez

Un bon accompagnement

Les meilleurs sites pour créer son EURL en ligne

Le Leader

Les meilleurs sites pour créer sa SASU en ligne

Un bon rapport Qualité / Prix

Les meilleurs sites pour créer sa SAS en ligne

Offre gratuiteOuiOuiNon
Prix Service standard (HT)149 €149 €149 €
Validation par un formalisteOuiOuiNon
Garantie anti-rejetOuiNonOui
Traitement 48 hOuiNonNon
AssistancePar téléphonePar mailPar Tchat & Téléphone
Prix Service premium (HT)289 €249 €188 €
Avantages du service premium1 an d’accès au générateur de documents juridiques
1 an d’accompagnement par un juriste
Traitement 48h
Assurance anti-rejet
Envoi du dossier par la Poste
Statuts sous Word
Assistance Legalstart pendant 30 jours
Traitement 48h
Avis clients / 108,9 (404 avis)9,6 (839 avis)9,6 (226 avis)
Promo LBdD -20% avec le code LBDD20 -15% avec le code LBDD15 -15% avec le code LBDD15
En savoir plusDécouvrirDécouvrirDécouvrir

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Sarah Jarwe

Sarah Jarwe -

Sarah Jawe est diplômée d’un master en droit des affaires. Elle s'est spécialisée dans la création d’entreprise.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *