Introduction

Le prévisionnel financier joue un rôle crucial dans la planification et la gestion d’une société par actions simplifiée (SAS). Il s’agit d’un ensemble de tableaux financiers qui permettent d’estimer les revenus, les dépenses et les flux de trésorerie prévisionnels de l’entreprise. Le prévisionnel financier de la SAS offre ainsi une vision claire et chiffrée de la viabilité économique du projet, fournissant aux entrepreneurs les informations nécessaires pour prendre des décisions éclairées et assurer la pérennité de leur entreprise.

prévisionnel financier sas

logo legalstart creer en ligne

15% de réduction sur la création d’une SAS avec le Blog du Dirigeant

Qu’est-ce qu’un prévisionnel financier ?

Le prévisionnel financier est un ensemble de tableaux financiers essentiels faisant partie intégrante du business plan. Il vise à compléter la partie descriptive du plan en traduisant de manière chiffrée les impacts de la mise en œuvre d’un projet entrepreneurial, qu’il s’agisse d’une création d’entreprise, d’une reprise ou d’un développement d’activité. Généralement établi sur une période de trois ans, il peut exceptionnellement couvrir deux années supplémentaires. Bien que non obligatoire, le prévisionnel financier offre des avantages significatifs pour le porteur de projet.


471,17€ TTC
(Réduction LBDD incluse)

15% de réduction – LBDD15

4,4 sur 9425 avis

397,21€ TTC
(Réduction LBDD incluse)

15% de réduction – LBDDIR15

4,4 sur 11 434 avis

530,24€ TTC
(Réduction LBDD incluse)

20% de réduction – LBDD20

4,8 sur 3526 avis

292€ TTC
(Frais de greffe à payer séparément)


5,0 sur 390 avis

Pourquoi réaliser un prévisionnel financier en SAS ?

Le prévisionnel financier joue un rôle essentiel dans la vérification de la viabilité économique et de la rentabilité d’un projet de création d’une société par actions simplifiée (SAS). Pour une SAS, comme pour la plupart des entreprises, établir un prévisionnel financier revêt une importance particulière pour plusieurs raisons. 

  • Tout d’abord, il offre un soutien à l’entrepreneur(s) en lui (leurs) permettant de s’assurer de l’équilibre financier du projet sur les mois à venir et de prendre des décisions financières éclairées. Il contribue en cela à sécuriser la démarche entrepreneuriale.
  • De plus, il permet de regrouper tous les aspects du projet en apportant de la clarté et de l’exigence à la démarche. La rédaction de ce document financier est une tâche exigeante qui nécessite de répertorier, mesurer et chiffrer tous les éléments du projet. Son apport se situe autant lors de sa conception que dans l’étude et l’utilisation des documents qui le composent.
  • Le prévisionnel financier d’une SAS est également un gage de sérieux envers les parties prenantes telles que les fournisseurs et les investisseurs, tout en facilitant la compréhension du modèle économique de la société. On dit souvent que de nombreux partenaires financiers ressentent dans l’attitude et les prises de décision d’un dirigeant si ce dernier à effectué un prévisionnel  financier.

En résumé, réaliser un prévisionnel financier permet une meilleure organisation et anticipation de la création d’entreprise en prenant en compte tous les facteurs pouvant avoir un impact financier.

Jusqu’à 20% de réduction sur la création d’une SAS avec le Blog du Dirigeant

Comment réaliser le prévisionnel financier d’une SAS ?

L’établissement d’un prévisionnel financier pour la création d’une société par actions simplifiée (SAS) nécessite de suivre plusieurs étapes clés pour assurer la pertinence et la fiabilité du document. Voici les différentes étapes à suivre :

  1. Identification des éléments clés : Tout d’abord, il est important d’identifier les éléments essentiels du projet, tel que le marché cible, les produits ou services proposés, les concurrents, etc. Cette étape permet de définir les bases du prévisionnel financier de la SAS.
  2. Estimation des revenus : Il convient d’estimer les sources de revenus de la SAS, que ce soit par le biais des ventes, des services ou d’autres activités génératrices de revenus. Il est crucial d’être réaliste et d’utiliser des données précises pour effectuer ces estimations.
  3. Évaluation des coûts : Il est nécessaire de déterminer tous les coûts associés à l’activité de la SAS, tels que les coûts de production, les dépenses de marketing, les frais administratifs, les frais de personnel, etc. Il est important d’être exhaustif et de prendre en compte tous les aspects financiers liés à l’entreprise.
  4. Prévision des flux de trésorerie : À partir des estimations de revenus et des coûts, il est possible de prévoir les flux de trésorerie de la SAS. Cela permet d’anticiper les entrées et sorties d’argent et de s’assurer de la disponibilité de liquidités pour couvrir les dépenses courantes et les investissements futurs.
  5. Analyse et ajustements : Une fois le prévisionnel financier de la SAS établie, il est essentiel de l’analyser attentivement pour identifier d’éventuels écarts ou incohérences. Des ajustements peuvent alors être effectués pour améliorer la précision du document et refléter au mieux la réalité du projet.

En suivant ces étapes, il est possible de créer un prévisionnel financier solide pour la création d’une SAS, offrant ainsi une vision financière claire et aidant à prendre des décisions éclairées pour assurer le succès de l’entreprise.

Méthode d’évaluation des coûts et revenus

Évaluer le chiffre d’affaires

Deux méthodes couramment utilisées pour évaluer le chiffre d’affaires prévisionnel d’une SAS sont :

  • La méthode mathématique consiste à multiplier le prix de vente de chaque produit ou service envisagé par les ventes estimées.
  • La méthode d’estimation globale du chiffre d’affaires (CA) se base sur le secteur d’activité et la part de marché potentielle de la société.

Si vous avez des difficultés, il est recommandé de vous faire accompagner par un expert-comptable, car l’établissement d’un CA prévisionnel précis nécessite la prise en compte de nombreux facteurs.

Évaluer les charges 

Lors de l’évaluation des charges prévisionnelles d’une SAS, plusieurs paramètres doivent être pris en compte, tels que la saisonnalité des charges et les délais de règlement des fournisseurs.

Les charges liées à l’activité d’une SAS comprennent :

  • Les achats de marchandises et de matières premières, généralement évalués en pourcentage des ventes réalisées.
  • Les charges d’exploitation, comprenant les charges fixes et/ou variables nécessaires au développement de l’activité de la SAS, telles que le loyer, l’électricité, l’eau, l’assurance, etc.
  • Les dépenses liées au personnel, englobant les rémunérations et les coûts de protection sociale du dirigeant et des salariés, ainsi que les avantages liés aux fonctions (primes, titres restaurant, etc.).
  • Les dépenses liées aux impôts et taxes, qui dépendent de la fiscalité de la société. La SAS est généralement soumise de plein droit à l’impôt sur les sociétés (IS), mais peut opter pour l’impôt sur le revenu (IR) sous certaines conditions. Dans ce cas, l’assistance d’un expert-comptable peut être nécessaire. Celui-ci peut établir un tableau de soldes intermédiaires de gestion pour évaluer plus précisément les performances futures de votre SAS, vous permettant ainsi d’améliorer la gestion de votre entreprise.
À noter : Une SAS à l’IR (impôt sur le revenu) n’est possible que pour les PME (moins de 50 salariés) et dont la création remonte à moins de 5 ans.

Prévoir les investissements

Les investissements à prévoir dans le prévisionnel financier d’une SAS dépendent des objectifs des entrepreneurs. On peut généralement les regrouper en trois catégories : incorporelles (fonds de commerce, domiciliation en ligne), corporelles (machines, mobilier de bureau) et financières (emprunts, cautionnement, garanties). Lors de leur évaluation, il est important de mentionner le montant hors taxes de chaque immobilisation, la date d’acquisition, la durée d’amortissement, le type d’amortissement (linéaire ou dégressif), les différentes dates de règlement et les modalités de paiement de la TVA.

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...
Sommaire
  • Qu’est-ce qu’un prévisionnel financier ?
  • Pourquoi réaliser un prévisionnel financier en SAS ?
  • Comment réaliser le prévisionnel financier d’une SAS ?
  • Méthode d’évaluation des coûts et revenus
x
Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques
  • Simplicité
    Simple
  • Economie
    Économique
  • Rapidité
    Rapide
Vous souhaitez un accompagnement pour lancer votre entreprise ?

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une augmentation de capital ?

Modifier vos statuts

Besoin de protéger votre marque et logo d’un potentiel concurrent ?

Déposer votre marque

Avis Trustpilot Legalstart

Commentaires
10 commentaires
Vote: 4.7/5. Total de 3 votes.
Chargement...
4.7/5


  1. Karim DEBBAT
    12 décembre 2020, 09:33
    Bonjour, J'envisage de créer une SAS dans le cadre d'une profession libérale (médicale), mon CA sera entre 250 - 300 KE Quel est le meilleur montage financier ( fiscalité IS ou IR ? ) Cordialement
    • Penda Sy
      21 décembre 2020, 02:36
      Bonjour, Il est difficile de vous répondre pour deux raisons. D'une part car c'est une décision qui nécessite de prendre en considération de nombreux éléments et d'autre part certains aspects personnels peuvent entrer en considération pour faire un choix adapté. Si le contenu que nous vous proposons ne vous permet pas de faire votre choix, nous vous conseillons de prendre conseil auprès d'un professionnel. Pour vous aider à trouver un conseiller adapté à un tarif raisonnable nous avons mis en place une aide pour bénéficier des conseils d'un avocat pour un montant forfaitaire d'une vingtaine d'euros. Le lien suivant vous permettra de découvrir ces offres sans engagement, les prix sont fixes et bénéficient d'une remise grâce au code promo LBdD : https://www.leblogdudirigeant.com/link/contacter-un-avocat-commentaires/ Cordialement, L'équipe créer son entreprise LBdD
  2. morel
    12 mai 2016, 13:21
    bonjour je suis auto entrepreneur et je me transforme en sasu. je dois choisir IR ou IS, ci je choisi IR la sasu doit elle payé un impôt. par exemple j'ai 70 000€ de CA dont 50 000e de charge divers qui incluent mon salaire et charges de 12 000€ net et car je choisi d'être salarié. de ce fait il reste 20 000€, seront ils taxés ou seulement ci je me prend des dividendes. merci
    • Dufour Laurent
      13 mai 2016, 16:07
      Bonjour, Si vous choisissez l'IR la notion de bénéficie (et donc de dividende) n'existe pas car votre salaire est en faite la différence entre vos recettes et vos dépenses. Cordialement, L’équipe Création d’Entreprises, LBdD
  3. tualbir
    14 mars 2016, 09:32
    J' envisage de créer une SAS pour mon activité libérale. Je suis par ailleurs retraité. Je vais percevoir des honoraires importants pour un contrat hors UE. Les revenus salariaux sont sans intérêt pour moi. Je ne souhaite percevoir que des dividendes. Mon pb est celui celui des cotisations sociales et prélévements sociaux que je veux optimiser. Si je ne prends pas de salaires quelle sera l'assiette des cotisations et prélévements sociaux.
    • Laurent Dufour
      14 mars 2016, 11:29
      Bonjour, Si vous créez une SAS vous disposerez du statut social d'assimilé salarié. Les dividendes que vous vous verserez seront par conséquent soumis à 15,5% de prélèvement sociaux (CSG, CRDS) (après avoir payé l'IS sur les bénéfices réalisés par l'entreprise). L'article sur la fiscalité des dividendes vous aidera sans doute à mieux comprendre la manière dont ils seront fiscalisés ( https://www.leblogdudirigeant.com/dividendes-imposition-fiscalite/ ). N'hésitez pas à vous rapprocher d'un expert-comptable, il pourra certainement vous aider à optimiser votre fiscalité et à vous aider à adapter votre projet en fonction des vos critères personnels. Cordialement, L’Equipe création d’entreprise, LBdD
  4. binary
    1 janvier 2016, 18:12
    Bonjour et merci pour cette article intéressant Je suis sur le point de créer une SAS afin d'exercer en freelance dans le domaine de l'informatique, est-il avantageux de prendre l'option IR pendant les 5 premières années d'exercice en sachant que : * Je ne toucherai aucun salaire pendant les 2 premières années d'exercice pendant lesquelles je suis indemnisé par pole emploi (1800€/mois) suite à un licenciement dans le cadre de l'ACCRE. * après écoulement des 2 premières années je prévoie de toucher que dividendes et peu, voir peu de salaire. * Je suis marié, avec un enfant en charge. * D'une manière générale la société ne sera pas en déficit vu que c'est de la prestation de service. merci d'avance pour votre réponse.
    • Charles Neguede
      6 janvier 2016, 11:55
      Monsieur bonjour, Si vous optez pour l'IR, les bénéfices de votre société seront directement imposés avec les autres revenus de votre foyer fiscal au barème progressif de l'impôt sur le revenu alors qu'à l'IS, les bénéfices sont imposés à l'impôt sur les sociétés (33,3% mais seulement 15% jusque 38 120 euros). Par conséquent, l'option IR est conseillée si votre entreprise va connaitre des déficits (qui viendront en déduction de vos revenus imposables) ou pour les foyers qui connaissent des déficits sur d'autres revenus car le bénéfice de l'entreprise ne sera pris en compte qu'après comblement des autres déficits. Elle est en revanche déconseillée si votre foyer est déjà fortement imposé à l'impôt sur le revenu (tranches supérieures à 14%). Ensuite, sachez que la notion de dividendes n'existe pas à l'IR et que donc vous ne pouvez pas décider de moduler ce que vous prenez et ce que vous laissez puisque tout est directement imposé entre vos mains. En tout état de cause, il ne semble pas opportun pour vous d'opter pour l'IR mais d'autres éléments étant à prendre en compte, nous ne pouvons que vous inviter à contacter un expert-comptable afin que vous puissiez faire une évaluation chiffrée de l'opportunité de l'option et de la durée de celle-ci. Si vous ne connaissez personne dans ce domaine, n'hésitez pas à nous contacter via le formulaire contact : https://www.leblogdudirigeant.com/qui-sommes-nous/#contact Nous nous ferons une joie de vous mettre en relation avec des professionnels coutumiers de ce genre de situation. Demeurant à votre disposition pour toute question complémentaire. Cordialement L’équipe création d’entreprise LBdD
    • Binary
      7 janvier 2016, 16:47
      Merci beaucoup, vous avez raison, je pense que le mieux et de simuler tous ça avec l'aide d'un comptable.
    • Charles Neguede
      7 janvier 2016, 16:52
      Ravi d'avoir pu vous aider ou au moins vous aiguiller. Bien cordialement, L’équipe création d’entreprise LBdD