Créer une SASU : Les charges sociales, impôts et taxes à prévoir

Par Laurent Dufour, le 25/11/2020

Comme toute société, la SASU verse un impôt, des taxes, des charges sociales pour la rémunération du Président et des frais de fonctionnement liés à son modèle économique. Voici la liste des charges récurrentes en SASU.

SASU : les charges à payer

Quelles sont les charges pour une SASU ?

Un Société anonyme Simplifiée Unipersonnelle (SASU) paye plusieurs types de charges pour fonctionner :

Juridiquement en droit des sociétés, la SASU est une société unipersonnelle relative au statut juridique de SAS – société par actions simplifiée unipersonnelle. Il s’agit d’une société commerciale, dotée de la personnalité juridique / personnalité morale.

Créer sa SASU en ligne

Créer sa SASU en ligne permet de bénéficier d’un service rapide à des tarifs intéressant. Si cette démarche se démocratise, il peut être compliqué de choisir un site de création adapté à votre situation. En fait, chaque plateformes juridiques a ses propres spécificités, et sera donc plus ou moins adaptées à vos besoins.

Pour vous aider à les choisir, nous les avons testé les principales plateformes dont nous détaillons les caractéristiques dans notre article sur les plateformes juridiques et avons présenté les résultats dans le tableau comparateur suivant.

Comparez et choisissez

Leader du marché

Les meilleurs sites pour créer sa SASU en ligne

Meilleur rapport Qualité/Prix

Les meilleurs sites pour créer sa SCI en ligne

Simple, rapide et efficace

Les meilleurs sites pour créer sa SARL en ligne

Accompagnement personnalisé

Les meilleurs sites pour créer son EURL en ligne

Prix GLOBAL MOYEN **368 €329 €329 €340€
OFFRE GRATUITE
OFFRE STANDARD129 € + frais99 € + frais129 € + frais129 € + frais
OFFRE PREMIUM249 € + frais199 € + frais249 € + frais289 € + frais
TOTAL DES FRAIS (moyenne)239 €230 €200 €212 €
AVIS CLIENTS /109,1
423 avis sur Avis Vérifié
9,2
1891 avis sur Trustpilot
9,4
574 avis sur Avis Vérifié
8,6
370 avis sur Avis Vérifié
PROMOTIONS LBdD
EN SAVOIR + SUR LES TARIFSDécouvrirDécouvrirDécouvrirDécouvrir

Les charges sociales en SASU

Pour cette forme juridique, le statut du gérant majoritaire ou Président est au régime social des assimilés salariés. Il est obligatoirement affilié au régime général de la Sécurité sociale pour sa couverture sociale :

  • Maladie
  • Retraite de base
  • Retraite complémentaire
  • Invalidité, décès
  • Formation professionnelle
  • Prélèvements sociaux : CSG/CRDS, allocations familiales…

L’assiette des cotisations est sa rémunération. Le taux de cotisation sociale global va de 55 à 67 % de la rémunération (taux évolutif par tranche de rémunération). Si le Président est non rémunéré, la SASU ne verse pas de charges sociales. En revanche, les dividendes perçus par l’associé unique, n’est pas soumis aux cotisations sociales. Les dividendes versés vont être soumis aux prélèvements sociaux à hauteur de 17,2%. Cependant, il ne bénéficie d’aucune protection sociale personnelle.

En détail :

CotisationAssietteTaux
Maladie-maternitéRémunération13 %
Assurance vieillesse de baseTranche A Tranche B15.45 % 2.30 %
RetraiteTranche A Tranche B & C + contribution Tranche A B C7.75 % 20.55 % 0.35 %
PrévoyanceTranche A1.5 %
Accident du travailRémunérationTaux variable selon le risque de l’entreprise (code APE)
Formation professionnelleRémunération0.55 % (ou 1 % si la SASU emploie + de 10 salariés)
Allocations familialesRémunération5.25 %
Prélèvements sociaux : csg crds98.25 % de la rémunération9.70 %
AGFFTranche A Tranche B & C2 % 2.20 %
Aide au logementRémunération0.10 % dans la limite du plafond de la Sécurité sociale
APECTranche B0.06 %

  Dans le tableau, les tranches de rémunération A B et C sont les suivantes :

  • Tranche A : jusqu’à 3 111 € mensuels
  • Tranche B : de 3 112 à 13 244 € mensuels
  • Tranche C : de 13 245 à 26 488 € mensuels

Attention

Malgré une cotisation APEC minime, le Président de SASU qui est aussi actionnaire unique n’a pas droit à l’assurance chômage ni aux allocations chômage. En effet, il ne peut bénéficier de l’assurance chômage ou des allocations chômages puisqu’il na pas de lien de subordination dans ses fonctions (il est assimilé salarié).

Quand payer les cotisations sociales du Président de SASU

Ces cotisations, sont payées tous les trimestres sur la base de sa rémunération des trois derniers mois (mentionnée dans l’équivalent d’une fiche de paie éditée par l’expert-comptable). Il n’y a aucun forfait minimum à payer, ni d’avance de cotisation sociale avec régularisation, comme c’est le cas pour le statut social d’entrepreneur individuel, de dirigeant d’eurl ou de dirigeant majoritaire de SARL affilié à la SSI (anciennement Rsi). 

Le gérant majoritaire président de la SASU, qu’il soit associé unique ou pas, est assimilé salarié, ce qui signifie qu’il est affilié au régime général de la sécurité sociale. En l’absence d’une rémunération, il n’est pas affilié et n’a donc aucune couverture sociale.

Trouver un financement avec notre partenaire

  • Sélection des meilleures banques
  • Montage complet du dossier
  • Un conseiller vous accompagne à la banque
  • Impartialité : aucune commission bancaire

Bien gérer son entreprise est une des clés de la réussite. Une bonne gestion nécessite de bons outils ! Conscient de cette réalité, le Blog du Dirigeant teste et vous propose les meilleurs outils de gestion du marché !

> Voir les solutions de gestion ! 

Les impôts et taxes de la SASU

L’impôt sur les sociétés

La SASU est assujettie de plein droit au régime fiscal de l’Impôt sur les Sociétés (IS). Le résultat de l’activité (chiffre d’affaires de l’exercice diminué des charges déductibles) constitue l’assiette de l’IS. En 2019, le taux d’IS est égal à :

  • 15 % pour un résultat compris entre 0 et 38 120 €
  • 28 % pour un résultat entre 38 120 et 500 000 €
  • 31 % pour un résultat supérieur à 500 000 €

Dès janvier 2020 :

  • 15 % pour un résultat compris entre 0 et 38 120 €
  • 28 % pour un résultat supérieur à 38 120 €

À partir du 1er janvier 2021 :

  • 15 % pour un résultat compris entre 0 et 38 120 €
  • 5 % pour un résultat supérieur à 38 120 €

À partir du 1er janvier 2022 :

  • 15 % pour un résultat compris entre 0 et 38 120 €
  • 25 % pour un bénéfice supérieur à 38 120 €

Quand payer l’impôt des sociétés

Le résultat imposable est calculé pour chaque exercice social, à la clôture des comptes (dans le compte de résultat issu du dépôt des comptes annuels). Le montant d’impôt à payer n’est donc pas calculé avant la clôture de l’exercice.

Dans ce contexte, la SASU va verser un impôt en année N, calculé sur le résultat de l’année antérieure (N-1). Une régularisation intervient en N+1 (quand le résultat de N est connu). L’IS de la SASU est payé en plusieurs acomptes aux échéances fixes :

  • Le 15 mars
  • Le 15 juin
  • Le 15 septembre
  • Le 15 décembre
  • Le solde (régularisation) intervient le 15 mai de l’exercice suivant (N+1) si la SASU clôture ses comptes le 31 décembre ou au maximum le 15e jour du 4èmemois suivant la clôture de l’exercice si elle ne clôture pas le 31 décembre

L’option pour l’impôt sur le revenu

Si le dirigeant est aussi actionnaire unique de cette forme juridique (la SASU), il peut opter pour le régime fiscal des sociétés de personne, à savoir le régime de l’IR (impôt sur les revenus). L’option dure maximum 5 ans et uniquement durant les 5 premiers exercices de la vie de l’entreprise (sous conditions).

Au-delà, la SASU rebascule au régime de l’IS. Avec cette fiscalité, la SASU n’est pas soumise à imposition sur ses bénéfices. Elle n’a pas d’imposition en direct, mais le dirigeant réintègre le résultat de l’entreprise dans le revenu imposable de son foyer fiscal :

  • Dans la catégorie des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC) si la SASU exerce une activité industrielle, artisanale, de prestations de services ou une activité commerciale
  • Dans la catégorie des Bénéfices Non Commerciaux (BNC) pour les professions libérales ou pour une société d exercice libéral

Ici, le dirigeant d entreprise n’intègre pas sa rémunération au barème de l’imposition sur le revenu, mais le résultat de sa société. Par ailleurs, sa rémunération n’est pas déductible du résultat de l’entreprise.

Les autres impôts et taxes

Fiscalement, la SASU paye d’autres impôts et taxes :

  • La TVA (sauf si la SASU est en franchise en base de TVA comme dans le régime micro ou l’auto entreprise)
  • La Cotisation Foncière des Entreprises (CFE)
  • La Cotisation sur la Valeur Ajoutée des Entreprises (CVAE) si la société déclare un chiffre d’affaires annuel supérieur à 152 500 € hors taxes
  • La taxe sur les Véhicules de Société (TVS) si la SASU a des véhicules de tourisme ou des véhicules de catégorie N1
  • La taxe d’apprentissage et la participation à la formation professionnelle continue si la SASU comptabilise un effectif salarié
  • La participation à l’effort de construction si la SASU emploie plus de 19 salariés.

Les charges d’exploitation de la SASU

Une entreprise investit, achète des matières premières, du matériel, elle fait appel à des sous-traitants et des prestataires, elle paye des assurances, elle embauche des salariés… Toute entreprise a des frais de fonctionnement qui varient selon leur activité et leur propre organisation (leur modèle économique). Votre SASU a donc des charges d’exploitation pour faire tourner l’activité.

Les frais pour créer une sasu

À la création de l’entreprise, n’oubliez pas :

  • Les frais de constitution de sas auprès du centre de formalités des entreprises : frais d’immatriculation au RCS (immatriculation au registre du commerce et des sociétés)
  • Les frais de publication dans un journal d’annonces légales
  • Les frais de conseils juridiques pour le choix du statut juridique et pour immatriculer la société
  • Les frais de rédaction des statuts de société
  • Les frais d’expert-comptable pour faire les prévisions financières, faire les simulations fiscales et sociales et choisir le statut fiscal
  • Les autres frais liés au projet de création d entreprise (dépôt de marque, brevet, achat de licence…)

En bref, créer une SASU nécessite des investissements de départ puis des charges et des frais professionnels récurrents pour faire tourner l’activité. À cela s’ajoute les charges sociales et les impôts et taxes.

Des prévisions financières vous aideront à modéliser votre modèle économique, c’est-à-dire comptabiliser tous vos frais de fonctionnement et savoir combien de chiffre d’affaires vous devez faire pour être rentable. Dans ces prévisions financières, vous intégrez le régime fiscal et social et les charges afférentes pour modéliser le projet d entreprise dans sa globalité. Dans un souci d’optimisation fiscale, vous en profitez  pour choisir le mode d’imposition entre impôt sur le revenu et IS.

Comment créer votre SASU à moindre frais ?

Créer une entreprise ampute de manière plus ou moins importante  les fonds financiers qui seraient souvent bien utiles pour développer la société en création. Surtout lorsqu’on fait appel à des conseils notamment pour des question juridiques (experts-comptables,  avocats, juristes, …).

Pour réduire les frais liés à la création, il est possible de faire soi même le dossier de constitution de sa SASU et de le déposer au CFE concerné (CCI, Chambre des métiers, URSSAF, Greffe du tribunal de commerce, …). Cela prend généralement du temps et peut être sources d’erreurs, notamment fiscales et juridiques, coûteuses et souvent compliquées à corriger.

Il est aussi possible de passer par des plateformes juridiques en ligne qui, lorsqu’on sait les choisir, représentent une solution intermédiaire de qualité. Surtout que lorsqu’on crée une SASU, il n’y a qu’un associé ce qui réduit les risques juridiques liées à la mésentente entre associés. Si cette solution vous intéresse, nos avons comparé et sélectionné (en fonction de leurs offres, de notre expérience et du retours des lecteurs du blog) les plateformes qui nous semblent les plus intéressantes et les plus sérieuses.

L’article sur la bonne démarche pour créer son entreprise en ligne décrit l’intérêt et le fonctionnement de chaque plateforme et vous propose un tableau comparateur que nous tenons à jour en fonction de l’évolution des offre et de retours d’avis des créateurs.

Distribuer les dividendes d’une SASU

Lorsque la SASU est assujettie à l’IR aucune distribution de dividendes n’est possible. En effet, il n’y a aucune distribution puisque les bénéfices vont être prit en compte dans le foyer fiscal.

En revanche, quand la SASU est imposé à l’IS alors elle peut verser des dividendes à l’actionnaire. Ainsi, les dividendes perçus vont être considéré non pas comme une rémunération mais plutôt comme des revenus de capitaux mobiliers.

Le fonctionnement

Comme à chaque fin d’exercice comptable, la SASU va procéder l’affectation du résultat (bénéficiaire ou déficitaire).

Lorsqu’il y a une bénéficie, l’associé unique peut

  • Se verser l’intégralité des bénéfices sous forme de dividendes,
  • Le reporter à l’exercice comptable suivant (fonds propres de la société)
  • Le porter en réserve (légale, statutaire ou facultative).

Lorsque l’entreprise dégage des bénéfices et que l’actionnaire souhaite se verser des dividendes, il doit se les verser dans un délai maximum de 9 mois après la clôture de l’exercice.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 4.4/5. Total de 11 votes.
Chargement...

Newsletter


Laurent Dufour -

Fondateur du site Le Blog du Dirigeant. Diplômé d’un master en management (droit, finance, marketing et gestion) et ancien cadre dirigeant, Laurent Dufour conseille et accompagne les créateurs et les dirigeants pour créer, développer et gérer leur entreprise depuis 2010.


14 commentaires pour “SASU : les charges à payer”

  • Marcel Luypaerts dit :

    bonjour,
    concretement le président d’une SASU a prelevé 12000 € de dividendes.
    doit-il payer la Flat TAx (30%) sur 12000 et ne rien payer sur ses impots personnels ?
    ou
    est-il exonéré de charges sociales et donc ne payer que 18,2 % par la société et rien en perso
    ou
    rien payer par la société et déclarer 12000 € en personnel ?
    c’est pas clair dans les textes
    Merci d’avance
    Très cordialement

    Pas encore de votes.
    Chargement...

    • Laurent Dufour dit :

      Bonjour,

      Lorsque vous optez pour la flat tax ou le PFU (prélèvement forfaitaire unique), les dividendes versés sont soumis à une prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30 %. ce dernier se décompose comme suit :
      – 12,8 % d’impôt sur le revenu,
      – 17,20 % de prélèvements sociaux.

      Sur la déclaration de revenus, le montant des dividendes doit être inscrit dans la case 2DC. L’acompte doit apparaître en tant que “Crédit d’impôt égal au prélèvement forfaitaire non libératoire effectué en AAAA” (2CK) et s’impute sur l’impôt qui est dû. Le bénéficiaire du dividende n’est pas soumis à une imposition supplémentaire dessus.

      Cordialement,
      L’équipe créer son entreprise LBdD

      Pas encore de votes.
      Chargement...

  • Thomas dit :

    Bonjour,

    Une SASU dont le président ne se verse pas de rémunération et qui a embauché un apprenti (contrat d’apprentissage à 53% du SMIC) est elle redevable de la taxe d’apprentissage ? Et de la taxe de formation professionnel continue ?

    Je n’arrive pas à trouver une réponse claire à ce sujet.

    Merci par avance pour votre aide.

    Pas encore de votes.
    Chargement...

    • Julien Hubert dit :

      Bonjour,
      Les entreprises qui ont une base d’imposition à la taxe d’apprentissage inférieure à 6 fois le SMIC annuel et qui emploient un ou plusieurs apprentis sont exonérées de taxe d’apprentissage. La base d’imposition à la taxe d’apprentissage est égale au total des salaires bruts assujettis aux cotisations de sécurité sociale de la dernière année écoulée.
      Cependant, il n’existe pas d’exonération pour la taxe de formation professionnelle continue.

      Cordialement,

      L’équipe créer son entreprise LBdD

      Pas encore de votes.
      Chargement...

  • Aymeric dit :

    Bonjour,
    Ayant une profession réglementée et étant sous EIRL, mais souhaitant développer une activité parallèle je vais devoir donc changer mon statut pour pouvoir cumuler mes 2 activités.
    Est il judicieux d’opter pour un statut de président non rémunéré de SASU pour mon activité réglementée avec versement de dividendes, sachant que cette activité deviendrait minoritaire si ce n’est occasionnelle (mais que je souhaite garder en minimisant son coût le plus possible), La seconde activité étant une auto-entreprise ?

    Merci par avance,

    Cordialement

    Pas encore de votes.
    Chargement...

    • Penda Sy dit :

      Bonjour,

      Nous ne disposons malheureusement pas de suffisamment d’éléments pour être en mesure de vous répondre.
      Pour avoir une réponse précise nous pouvons vous proposer de contacter un avocat spécialisé pour quelques dizaines d’euros sur en cliquant sur le lien ci-dessous.
      L’avocat est le seul professionnel qui pourra vous apporter une réponse fondée et adaptée car le droit français interdit à quiconque d’apporter des conseils d’ordre juridiques, fiscaux et/ou sociaux s’il n’exerce pas le métier d’avocat.

      https://www.leblogdudirigeant.com/link/contacter-un-avocat-commentaires/

      Cordialement,
      L’équipe créer son entreprise LBdD

      Pas encore de votes.
      Chargement...

  • Solange Millon dit :

    Comment créer sa trésorerie ??
    Prêt auprès d’une banque??
    Apport personnel ??
    Qu’elle montant ??

    Pas encore de votes.
    Chargement...

    • Sarah Jarwe dit :

      Bonjour,
      Pour créer votre capital, il existe une multitude de mode de financement. Le prêt bancaire reste l’option la plus fréquente mais la plus difficile à obtenir. Il existe des alternatives au financement bancaire :
      – Business Angel : Une personne qui investi dans des projets innovants en contrepartie d’un pourcentage dans le capital. Au-delà de l’aide financière matérielle apportée aux entreprises, le business Angel apporte également son expérience et ses conseils/ réseau dans l’entreprise qu’il finance. Pour plus de renseignements : https://www.leblogdudirigeant.com/business-angel/
      – La love money : des sommes d’argent que le créateur d’entreprise sollicite auprès de ses amis et de sa famille pour monter son projet. Plus de renseignements sur : https://www.leblogdudirigeant.com/love-money-nouvelles-strategies-financer-entreprise/
      – Les aides à la création d’entreprise : L’aide au créateurs et repreneurs d’entreprise (ACRE) et L’aide à la reprise et à la création d’entreprise (ARCE) : https://www.leblogdudirigeant.com/aides-creation-dentreprise/
      – Le Crowdfunding : cette méthode permet de récolter des fonds auprès d’un large public via des plateformes de financement participatif. Plus d’informations sur : https://www.leblogdudirigeant.com/crowfunding-pour-financer-son-entreprise/
      – Le prêt d’honneur : Il s’agit d’un prêt personnel, à taux zéro, sans garantie exigée en contrepartie de son attribution : https://www.leblogdudirigeant.com/creation-dentreprise-pensez-pret-dhonneur/
      Le montant du capital social d’une entreprise initial doit être chiffré en fonction du projet engagé. Il va servir à financer les premiers investissements ainsi que le cycle d’exploitation de l’entreprise. Les besoins pourront être faibles pour les activités purement intellectuelles (consulting, …) ou ils pourront être importants pour les activités industrielles (locaux, chaînes de production…).
      Un capital social élevé sera un gage de confiance et de crédibilité pour les financeurs (les banques demandent un capital social équivalent à 20 voire 30 % du montant emprunté). Vous pouvez compléter notre formulaire et recevoir une réponse personnalisée : Comment déterminer le montant de mon capital : https://www.leblogdudirigeant.com/determiner-le-montant-de-votre-capital-social/
      Cordialement,
      L’équipe créer son entreprise LBdD.

      Pas encore de votes.
      Chargement...

  • Roxane dit :

    Chers tous,

    Un président dirigeant d’une SASU qui ne se verse pas de salaire (employé d’une autre structure donc couvert) et qui par conséquent ne cotise à aucune caisses peut il néanmoins cotiser de manière volontaire (toujours sans se rémunérer) à une caisse retraite ou assurance complémentaire?

    Merci par avance de vos retours,
    Cordialement,

    Pas encore de votes.
    Chargement...

    • Sarah Jarwe dit :

      Bonjour,
      Il est possible de bénéficier d’une couverture santé minimum au moyen de la PUM (protection universelle maladie anciennement CMU) qui permet à toute personne ne cotisant pas de se faire rembourser la part obligatoire de ses soins médicaux.
      Cependant elle ne permet pas de valider des trimestres retraite, n’ouvre pas droit aux indemnités journalières maladie et maternité et ne couvre pas le risque d’invalidité.
      Une autre solution s’offre à vous : exercer en parallèle une activité salarié dans une autre entreprise. Dans ce cas, vous bénéficiez de la protection sociale issue du contrat de travail.
      Vous pouvez également sous conditions, avoir droit aux allocations chômage de Pôle Emploi. Ces aides peuvent pallier l’absence temporaire de cotisations sociales, et ouvre droit à une protection sociale.
      Cordialement,
      L’équipe créer son entreprise LBdD

      Pas encore de votes.
      Chargement...

  • Amine dit :

    Bonjour,
    Lorsqu’on verse des dividendes à la fin de l’exercice, combien faut-il déduire d’impôt ?
    Vous remerciant par avance.
    Cordialement.

    Pas encore de votes.
    Chargement...

    • Sarah Jarwe dit :

      Bonjour,
      Tout dépend de la forme juridique de votre société.
      Dans les SARL/ EURL : des cotisations sociale à hauteur de 45% s’applique sur les dividendes perçus qui excède 10 % du capital social. En-dessous, c’est un taux de 17,2% qui s’applique.
      Dans les SAS/SASU les dividendes sont moins taxés. Les dividendes perçus par l’associé unique, n’est pas soumis aux cotisations sociales. Elles vont être soumis aux prélèvements sociaux à hauteur de 17,2%.
      Pour plus d’informations je vous invite à lire notre article suivant : https://www.leblogdudirigeant.com/dividendes-imposition-fiscalite/
      Cordialement,
      L’équipe créer son entreprise LBdD

      Pas encore de votes.
      Chargement...

  • ANDIE dit :

    Bonsoir,
    Lorsque la SASU est assujettie à l’IR et que son bilan annuel est déficitaire : est-ce-que, comme lorsque l’on est en nom propre, ce déficit vient en déduction des revenus annuels déclarés ?
    Avec mes remerciements. Cdlt

    Pas encore de votes.
    Chargement...

    • Laurent Dufour dit :

      Bonjour,
      Oui cela fait partie des avantages de l’IR. Attention toutefois à ce que ce soit des revenus de même catégorie.

      Cordialement,
      L’équipe créer son entreprise LBdD

      Pas encore de votes.
      Chargement...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *