Introduction

Ouvrir un cabinet comptable est une décision entrepreneuriale importante qui requiert réflexion et préparation. Dans cet article, nous vous guiderons à travers les étapes essentielles pour concrétiser votre projet et créer un cabinet comptable prospère.

Découvrez les différentes possibilités, les formalités administratives, et les éléments clés pour réussir cette entreprise avec succès.

Devenir comptable et ouvrir son cabinet

Les prérequis pour ouvrir un cabinet comptable

La formation

Pour devenir expert-comptable en France, il faut obtenir un diplôme supérieur de comptabilité et de gestion (niveau licence puis master). Ensuite, il est nécessaire de réaliser un stage professionnel de 3 ans auprès d’un expert-comptable inscrit à l’Ordre des Experts-Comptables avant de passer le diplôme d’expertise comptable (DEC) pour obtenir la qualification d’expert-comptable.

Une profession règlementée

Le métier d’expert-comptable est un métier réglementé, soumis à des normes et des réglementations strictes pour assurer la qualité et l’intégrité des services comptables fournis.

insi, que vous envisagiez d’exercer en tant que professionnel indépendant ou de diriger une société d’expertise-comptable, il est obligatoire de s’inscrire auprès de l’Ordre des Experts-Comptables (OEC). Cette inscription est effectuée auprès de l’Ordre de la région où se trouve votre cabinet. Toutes les demandes sont examinées par la commission du Tableau, qui donne son avis, puis soumises au conseil de l’Ordre des experts-comptables pour décision.


15% de réduction
LBDD15


4,4 sur 9425 avis

15% de réduction
LBDDIR15


4,4 sur 11 434 avis

Créer ou reprendre ?

Un expert-comptable, en tant qu’entrepreneur, peut ouvrir son cabinet de différentes manières. 

L’une d’entre elles consiste à reprendre une clientèle existante, généralement lorsque l’expert-comptable actuel part à la retraite. Cette option offre l’avantage d’avoir une clientèle déjà établie et fidèle, mais implique un coût élevé d’acquisition.

Une autre possibilité est d’ouvrir son propre cabinet à partir de zéro, également appelé “cabinet ex-nihilo”. Bien que plus complexe, cette méthode nécessite un investissement initial moindre que l’achat d’une clientèle existante. Cependant, cela implique de mettre en place tous les aspects d’une entreprise classique, tels que le marketing, la communication, la gestion des affaires courantes, etc.

Quelle que soit l’option choisie, ouvrir son cabinet d’expertise comptable nécessite de respecter certaines conditions et formalités. C’est un processus exigeant qui demande une bonne préparation et une vision claire de l’entreprise que l’on souhaite créer.

 Le business plan pour ouvrir un cabinet comptable

Un business plan est un document qui résume les objectifs et les stratégies d’une entreprise. Il est essentiel pour toute entreprise nouvelle, car il permet de définir les étapes à suivre pour atteindre ses objectifs.

Pour ouvrir un cabinet comptable, un business plan doit inclure les éléments suivants :

  • Une étude de marché. Cette étape consiste à réaliser une analyse approfondie du marché dans lequel le cabinet comptable opérera. Il est essentiel d’identifier les besoins et les attentes des clients potentiels, ainsi que d’évaluer la demande pour les services comptables dans la région ciblée. De plus, il convient de recenser et d’analyser la concurrence existante pour comprendre leur offre, leur positionnement, leurs forces et leurs faiblesses.
  • Une description des services que le cabinet comptable proposera. Dans cette partie du business plan, l’expert-comptable détaillera les services qu’il proposera à ses clients. Cela peut inclure la tenue de la comptabilité, l’établissement des déclarations fiscales, les conseils en gestion financière, les audits, etc. Il est important d’expliquer clairement les avantages et la valeur ajoutée de chaque service pour les clients potentiels.
  • Une stratégie de marketing. Une fois les services définis, l’expert-comptable doit élaborer une stratégie de marketing pour promouvoir son cabinet et attirer de nouveaux clients. Cela peut inclure la mise en place d’un site web professionnel, l’utilisation des réseaux sociaux, le développement de partenariats avec d’autres professionnels, la participation à des événements locaux, etc. L’objectif est de se faire connaître et de se positionner comme un expert de confiance dans le domaine comptable.
  • Un plan financier. Le plan financier est une partie cruciale du business plan qui prévoit les revenus et les dépenses du cabinet comptable sur une période donnée (généralement sur 3 à 5 ans). Il doit inclure les estimations des honoraires attendus en fonction du nombre de clients et des services fournis, ainsi que les coûts liés aux locaux, au matériel, au personnel et à la publicité. Ce plan permettra de déterminer la viabilité financière du projet et de fixer des objectifs de croissance réalistes.

Chacun de ces points sont à adapter en fonction de si vous reprenez un cabinet déjà pré-établit ou si vous en créer un nouveau.

Un business plan bien rédigé peut aider un cabinet comptable à obtenir des financements et à attirer des clients. Il est également un outil précieux pour la gestion de l’entreprise, car il permet de suivre l’évolution des performances et d’apporter les ajustements nécessaires.

Les formalités pour ouvrir un cabinet comptable

Choisir la bonne forme sociale

Pour ouvrir son cabinet d’expert-comptable en France, plusieurs formes sociales sont envisageables, chacune avec ses avantages et inconvénients :

  • Entreprise Individuelle (EI) : Facilité de création, gestion simple, mais responsabilité illimitée et patrimoine personnel engagé en cas de dettes professionnelles.
  • Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL) : Responsabilité limitée au capital social, idéale pour un expert-comptable seul, mais certaines formalités comptables sont requises.
  • Société à Responsabilité Limitée (SARL) : Identique à l’EURL mais plusieurs associés peuvent se réunir, responsabilité limitée aux apports, mais des règles de fonctionnement strictes.
  • Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle (SASU) : Offre souplesse et responsabilité limitée, adaptée pour un expert-comptable unique, mais nécessite des statuts précis.
  • Société par Actions Simplifiée (SAS) : Comme la SASU mais possibilité d’accueillir plusieurs associés, gestion flexible, mais règles de fonctionnement plus complexes qu’en SARL.

Le choix dépendra des préférences individuelles, du nombre d’associés, du niveau de responsabilité souhaité, et des objectifs de développement du cabinet d’expertise-comptable.

Pas encore de votes.
Chargement...
Sommaire
  • Les prérequis pour ouvrir un cabinet comptable
  • Créer ou reprendre ?
  •  Le business plan pour ouvrir un cabinet comptable
  • Les formalités pour ouvrir un cabinet comptable
x
Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques
  • Simplicité
    Simple
  • Economie
    Économique
  • Rapidité
    Rapide
Vous souhaitez un accompagnement pour lancer votre entreprise ?

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une augmentation de capital ?

Modifier vos statuts

Besoin de protéger votre marque et logo d’un potentiel concurrent ?

Déposer votre marque

Avis Trustpilot Legalstart

Commentaires
0 commentaires
Vote: 5.0/5. Total de 2 votes.
Chargement...
5/5