Introduction

Vous avez un amour pour la cuisine, la créativité culinaire et la gestion d’évènements : devenir traiteur est l’idéal. Ainsi, vous allez pouvoir mettre en pratique vos compétences culinaires et votre sens artistique tout en créant des expériences mémorables pour vos clients. Pour devenir traiteur, certaines démarches préalables sont toutefois nécessaires. 

devenir traiteur

Quelle(s) formation(s) suivre pour devenir traiteur ? 

Pour devenir traiteur, vous devez être titulaire d’un CAP ou d’un BEP dans la restauration. À défaut, une expérience de 3 ans dans ce domaine est possible. 

Il convient, également, d’avoir suivi une formation obligatoire HACCP (Hazard Analysis Critical Control Point). Cette formation est d’une durée de 14 heures. Elle aura pour objectif d’acquérir les connaissances fondamentales en matière d’hygiène alimentaire. 

Devenir traiteur : Le lancement de son activité 

Définir sa proposition de valeur 

Pour devenir traiteur, il est important de définir une proposition de valeur solide. En effet, c’est elle qui vous différencie des autres traiteurs sur le marché et qui attire les clients vers vos services. La proposition de valeur permet d’attirer et de fidéliser une clientèle. 

Comment définir sa proposition de valeur ? 

  • Identifier le public cible : Quels sont les types de clients que vous ciblez ? Quels sont les évènements que vous ciblez ? 
  • Définir votre spécialité : En quoi vous vous distinguez de vos concurrents ? Proposez-vous un concept innovant, une cuisine spéciale (plats végétariens, desserts artistiques…) ? 
  • Choisir la qualité des ingrédients : Utilisez-vous des ingrédients locaux, d’une qualité supérieure ? 
  • L’expérience client : Qu’offrez-vous pendez les évènements ? 

Réaliser une étude de marché 

La réalisation d’une étude de marché va vous permettre d’évaluer la viabilité de votre projet, d’analyser la concurrence et les tendances sur le marché. 

Comment réaliser une étude de marché pour devenir traiteur ? 

  • Définir vos objectifs : Quel est le profil de vos clients cible ? Quelle est la demande pour vos services ? Que met en oeuvre la concurrence ? 
  • Étudier les tendances du marché : Pour devenir traiteur, vous devez identifier les tendances dans le secteur de restauration événementielle (préférences alimentaires, styles de cuisine en vogue, alimentation saine, cuisine végétarienne/vegan…). 
  • Analyser la concurrence : Il convient d’analyser leur offre, leur gamme de prix, leurs forces et leurs faiblesses. L’objectif est de vous distinguer de la concurrence. 
  • Diviser votre marché en segments : Quels sont les types d’évènements pour lesquels vous souhaitez travailler (mariages, réceptions, évènements d’entreprise..) ? Quelles sont les préférences alimentaires ? 
  • Réaliser une analyse SWOT : L’analyse SWOT permet d’évaluer la position de votre entreprise de traiteur dans le marché de la restauration. 
  • Analyser la synthèse des résultats : La synthèse des résultats obtenus vous permettra d’affiner votre proposition de définir votre stratégie marketing, d’ajuster vos offres de services et d’élaborer un plan d’affaires solide. 

Réaliser un business plan 

La réalisation d’un business plan solide et complet est essentiel pour établir et diriger avec succès une entreprise de traiteur. En effet, pour devenir traiteur, le business plan vous servira de guide, en décrivant vos objectifs, votre plan financier, votre stratégie marketing, etc. 

Quelles sont les sections principales à inclure lors de l’élaboration de votre business plan ? 

  • La description de votre projet : Cette étape consiste à apporter une vue d’ensemble détaillée de votre projet (sa mission, sa vision, sa structure juridique, votre projection financière, votre segment client…). 
  • L’analyse du marché : Vous devez évaluer votre marché cible en vous posant les bonnes questions. Quelles sont les tendances du marché ? Quelle est la demande du marché ? Quelles sont les caractéristiques de votre clientèle ? Quelle est la proposition de mes concurrents sur le marché ? 
  • La stratégie marketing : Quels sont les plans que vous allez mettre en oeuvre pour attirer la clientèle ? Par exemple, il peut s’agir de définir les canaux de marketing, les initiatives de promotion et de publicité, de créer un site internet… 
  • Le plan financier : Cette étape cruciale comprend vos projections financières, les prévisions de revenus, les marges bénéficiaires, les dépenses, les besoins en financement et le retour sur investissement (ROI). 
  • Les risques de l’activité : Identifiez les potentiels risques auxquels votre activité de traiteur pourrait être confrontée (fluctuation des coûts des ingrédients, concurrence..). Dans cette étape, il convient de proposer des stratégies pour atténuer ces potentiels risques. 
  • L’executive summary : Ce résumé doit être accrocheur et engageant, tout en fournissant suffisamment d’informations pour susciter la curiosité et l’envie d’en savoir plus. 

Bon à savoir : Si vous voulez obtenir davantage d’informations sur les éléments essentiels à inclure dans un business plan, nous disposons d’un article traitant de ce sujet.

Le choix de la structure juridique 

Pour devenir traiteur, il est important de choisir la forme juridique sous laquelle vous souhaitez exercer votre activité. 

Il est crucial de choisir la forme juridique la plus appropriée en fonction de votre activité, de vos besoins et de vos attentes. En effet, le choix du statut légal a d’importantes implications, notamment au niveau du régime social des dirigeants, de l’organisation de votre activité voire de votre fiscalité.

Pour lancer votre activité, vous pouvez opter pour la micro-entreprise. Cette forme juridique attire de nombreux entrepreneurs qui souhaitent se lancer, notamment par sa simplicité administrative et pour sa certaine souplesse. 

Toutefois, la micro-entreprise est soumise à un plafond de chiffre d’affaires annuel : 

  • Le seuil est de 188 700 € pour une activité de vente de marchandises, d’objets, de fournitures, de prestations d’hébergement (y compris les meubles de tourisme classés, à l’exception de la location de locaux d’habitation meublés dont le seuil est de 77 700 €) ou de denrées à emporter ou à consommer sur place ; 
  • Le seuil est de 77 700 € pour une activité de prestations de services relevant de la catégorie des bénéfices non commerciaux (BNC) ou des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) ; 
  • En cas d’activité mixte (à savoir vente et prestations de services), le chiffre d’affaires global ne doit pas dépasser le seuil de 188 700 € incluant un chiffre d’affaires maximal de 77 700 € pour les prestations de services ; 

Si vous souhaitez exercer votre activité de traiteur dans le cadre de la micro-entreprise, les démarches administratives sont simples. En effet, il vous suffit de remplir le formulaire Cerfa (n°15253*08). 

Dans le cadre de votre activité, si vous dépassez les seuils de la micro-entreprise, vous pouvez toujours opter pour la SASU. En effet, cette forme juridique est idéale en cas d’extension de votre activité et si vous ne souhaitez pas vous associer. 

A contrario, si vous souhaitez vous associer, vous pouvez opter pour la société par actions simplifiées (SAS) ou pour la société à responsabilité limitée (SARL). 

Quelle est la réglementation à respecter ? 

Lorsque vous aurez lancé votre activité, il sera essentiel de mettre en oeuvre un plan de maîtrise sanitaire pour garantir le respect des normes de stockages des températures et le maintien de la chaîne du froid dans vos locaux. Vous devez être attentif aux conditions d’hygiène. 

Également, si vous souhaitez réaliser votre activité de traiteur de manière ambulante, vous devrez détenir la carte de commerçant ambulant auprès de votre CFE. 

Enfin, vous devez déclarer votre activité auprès de la Direction départementale de la protection des populations (DDPP). 

Quel financement pour devenir traiteur ? 

Trouver un financement pour lancer son activité est primordial. En effet, sans ressource financière, le lancement de votre activité ne sera pas simple. 

Pour financer votre projet, vous pouvez vous intéresser aux aides à la création d’entreprise. En effet, nombreuses sont les aides au financement pour les créateurs qui souhaitent lancer leur activité. 

Vous pouvez également recourir au crowdfunding ou à un prêt bancaire auprès de votre banque. 

Pas encore de votes.
Chargement...
Sommaire
  • Quelle(s) formation(s) suivre pour devenir traiteur ? 
  • Devenir traiteur : Le lancement de son activité 
  • Le choix de la structure juridique 
  • Quelle est la réglementation à respecter ? 
  • Quel financement pour devenir traiteur ? 
x
Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques
  • Simplicité
    Simple
  • Economie
    Économique
  • Rapidité
    Rapide
Vous souhaitez un accompagnement pour lancer votre entreprise ?
Créer votre entreprise
Un changement d’adresse ? Une augmentation de capital ?
Modifier vos statuts
Besoin de protéger votre marque et logo d’un potentiel concurrent ?
DÉPOSER VOTRE MARQUE

Avis Trustpilot Legalstart

Commentaires
0 commentaires
Pas encore de votes.
Chargement...
0/5