Introduction

Le rôle du diagnostiqueur immobilier est essentiel pour s’assurer que les diagnostics requis sont réalisés avant toute transaction immobilière, garantissant ainsi la sécurité des parties concernées et la conformité aux exigences légales. Dans cet article, nous allons voir comment devenir diagnostiqueur immobilier, les obligations de la profession le choix de la structure juridique pour exercer. 

devenir diagnostiqueur immobilier

C’est quoi être diagnostiqueur immobilier ? 

Le métier de diagnostiqueur immobilier 

Lorsque vous souhaitez acquérir ou louer un bien immobilier, voire effectuer des travaux dans celui-ci, la réalisation de certains diagnostics est obligatoire. 

Par exemple, dans le cadre de l’achat d’un bien immobilier, le vendeur est obligé de fournir les diagnostics suivants : 

  • Un constat de risque d’exposition au plomb (Crep) ; 
  • Un diagnostic de performance énergétique (DPE) ; 
  • Un état mentionnant la présence ou l’absence d’amiante ; 
  • Un état relatif à la présence de termites ; 
  • Un état de l’installation intérieur de l’électricité si l’installation a plus de 15 ans ; 
  • … ;

Ces diagnostics sont réalisés par un diagnostiqueur immobilier. Par ailleurs, il s’agit d’une profession en plein essor. Ainsi, il peut être intéressant de devenir diagnostiqueur immobilier. Pour réaliser ces diagnostics, il va prélever des échantillons, effectuer des analyses dessus et déterminer les éventuelles risques environnementaux et sanitaires. Dans le cadre de ses missions, il peut également calculer les superficies et rédiger des rapports précis. 

Les qualités requises pour devenir diagnostiqueur immobilier 

Pour devenir diagnostiqueur immobilier, certaines qualités sont essentielles. Tout d’abord, il est essentiel d’avoir de  bonnes connaissances au niveau des techniques du bâtiment. Ensuite, il faut également être rigoureux, être attentif et avoir des connaissances approfondies en législation immobilière. 

Enfin, il doit savoir utiliser des équipements de pointe et maîtriser des outils spécifiques à sa profession (détecteurs, métreurs..). 

Quelle (s) formation (s) ou certification(s) sont nécessaires pour devenir diagnostiqueur immobilier ? 

Pour devenir diagnostiqueur immobilier, certaines certifications sont obligatoires. Il s’agit notamment des certifications reconnues pour divers diagnostics (termites, gaz, électricité, DPE, amiante, plomb…). Toutefois, il convient de préciser que ces certifications doivent être renouvelées tous les 5 à 7 ans. Par ailleurs, celles-ci sont délivrées par le Comité français d’accréditation (Cofrac). 

De plus, pour devenir diagnostiqueur immobilier, un diplôme de niveau bac + 2 minimum est requis. Celui-ci peut être dans le domaine du bâtiment ou du génie civil. Ces formations peuvent être suivies via des BTS, des licences professionnelles, voire des bachelors en immobilier ou bâtiment dans les écoles d’ingénieurs ou de commerce. 

Quelles obligations s’imposent au diagnostiqueur immobilier ? 

La souscription d’une assurance professionnelle 

Lors de l’établissement de certains diagnostics, certaines erreurs peuvent être commises par vos soins. Ainsi, en tant que diagnostiqueur immobilier, vous êtes obligés de souscrire à une assurance professionnelle. En effet, celle-ci va vous permettre de garantir au moins une assurance de 300 000 € par sinistre et 500 000 € par année. 

Savoir être indépendant et impartial 

Dans la réalisation de vos diagnostics immobiliers, il est primordial de faire preuve d’indépendance et d’impartialité. En effet, vous ne devez pas être uni à votre client par un lien de parenté, de familiarité ou d’amitié. Vous devez faire preuve d’une certaine objectivité dans l’accomplissement de vos missions. Ainsi, cela évitera les remises en cause de votre travail. 

Sous quelle(s) forme(s) juridique(s) peut-on exercer la profession de diagnostiqueur immobilier ? 

Pour devenir diagnostiqueur immobilier, vous pouvez exercer votre profession sous le statut de salarié ou alors monter votre entreprise de diagnostics immobiliers. 

Devenir diagnostiqueur immobilier sous le statut de salarié 

Vous pouvez devenir diagnostiqueur immobilier en étant salarié. En effet, vous n’êtes pas obligés d’opter pour l’entrepreneuriat. Ainsi, il est possible de travailler pour des syndics de copropriété, des compagnies d’assurance, des notaires, des cabinets d’architectes 

Monter son entreprise pour devenir diagnostiqueur immobilier 

Pour devenir diagnostiqueur immobilier, vous pouvez opter pour l’entrepreneuriat. En effet, si vous souhaitez plus d’indépendance, il peut être intéressant de s’installer à son compte. Toutefois, cela nécessite l’investissement de grands moyens financiers (exemple : pour l’équipement). 

Si vous souhaitez exercer en tant que travailleur indépendant, il vous est possible d’opter pour la micro-entreprise, l’EURL ou la SASU. Toutefois, il est également possible de vous associer et de créer avec vos associés une SARL ou une SAS. 

Choisir le statut de travailleur indépendant 

Être travailleur indépendant c’est exercer son activité économie en étant à son propre compte. Le travailleur indépendant, également appelé freelance, est une personne physique autonome. Ainsi, ce statut présente l’avantage d’une absence de lien de subordination. Il décidera librement de ses horaires et de son planning de travail. 

S’agissant du régime social, le travailleur indépendant peut être assimilé-salarié ou affilié à la Sécurité sociale. 

En étant assimilé-salarié, sur le plan de la protection sociale, le travailleur indépendant est assimilé à un salarié. Ce statut présente divers avantages, notamment sur le plan des cotisations sociales où il offre une certaine souplesse. En effet, si le travailleur indépendant ne perçoit aucune rémunération par l’exercice de son activité, aucune cotisation minimale ne sera à verser. Toutefois, lorsque l’on est TNS (travailleur non-salarié), on ne peut bénéficier du régime de l’assurance chômage. 

Ensuite, pour devenir diagnostiqueur immobilier, vous pouvez opter pour la micro-entreprise. En effet, les formalités de création de cette dernière sont assez simples et de faible coût. De plus, en cas d’absence de chiffre d’affaires, aucune cotisation ne sera à payer. 

Toutefois, ce choix doit être nuancé. En effet, en tant que diagnostiqueur immobilier, de nombreux frais professionnels seront nécessaires (achat de matériel, déplacements..). Mais cette forme sociale ne permet pas de déduire ces divers frais lors du calcul de l’impôt. Ainsi, avant d’opter pour la micro-entreprise, vous devez impérativement déterminer vos frais professionnels pour voir s’il n’est pas plus intéressant d’opter pour une autre forme sociale (SASU ou EURL). 

En effet, le choix de la SASU peut être intéressant en ce qu’il permet de déduire les frais professionnels (exemple : déduction des frais professionnels). Également, en optant pour la SASU vous ne serez pas soumis à un seuil pour le montant de votre chiffre d’affaires. Enfin, le choix de la SASU présente également l’avantage d’avoir une comptabilité qui simplifie l’obtention de prêts bancaires, contrairement à la micro-entreprise où les banques sont plus réticentes. 

Choisir de s’associer pour devenir diagnostiqueur immobilier

Pour devenir diagnostiqueur immobilier, il peut être intéressant de s’associer. En effet, en vous associant à d’autres diagnostiqueurs immobiliers, détenant les mêmes certifications ou d’autres complémentaires, vous allez améliorer votre position concurrentielle. En effet, vous allez bénéficier d’une plus grande efficacité opérationnelle et offrir un service complet à vos clients. 

Ainsi, pour vous associer, vous pouvez opter pour la SARL ou la SAS. 

  • Opter pour la SARL 

La SARL présente de nombreux avantages notamment une responsabilité limitée des associés, une certaine égalité entre les associés en fonction du nombre de parts sociales détenues par chacun d’eux. 

Également, il convient de préciser que la SARL est soumise par défaut à l’IS. Toutefois, il est possible d’opter pour l’IR. Ainsi, seuls les associés vont être imposés en leurs noms personnels en fonction du capital social détenu par chacun. La société n’aura pas à déclarer son résultat. 

 À noter : Cette option pour l’IR n’est possible que pendant 5 ans maximum.  
  • Opter pour la SAS 

S’agissant de son organisation, la société par actions simplifiées (SAS) bénéficie d’une grande souplesse. Cette flexibilité est en grande partie due à la latitude offerte par les statuts de la SAS. En effet, par exemple, le délai d’approbation annuelle des comptes peut être fixé par les statuts sans être contraint par des dispositions légales spécifiques. 

Généralement, la SAS est assujettie à l’IS. Mais, comme pour la SARL, il est possible d’opter pour l’IR. Ainsi, les actionnaires de la société vont être imposés dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) en fonction de leur participation dans la société. 

 

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...
Sommaire
  • C’est quoi être diagnostiqueur immobilier ? 
  • Quelle (s) formation (s) ou certification(s) sont nécessaires pour devenir diagnostiqueur immobilier ? 
  • Quelles obligations s’imposent au diagnostiqueur immobilier ? 
  • Sous quelle(s) forme(s) juridique(s) peut-on exercer la profession de diagnostiqueur immobilier ? 
x
Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques
  • Simplicité
    Simple
  • Economie
    Économique
  • Rapidité
    Rapide
Vous souhaitez un accompagnement pour lancer votre entreprise ?
Créer votre entreprise
Un changement d’adresse ? Une augmentation de capital ?
Modifier vos statuts
Besoin de protéger votre marque et logo d’un potentiel concurrent ?
DÉPOSER VOTRE MARQUE

Avis Trustpilot Legalstart

Commentaires
0 commentaires
Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...
5/5