Introduction

Le fait d’ouvrir un commerce alimentaire est une aventure passionnante, mais elle demande une préparation minutieuse et un certain engagement. De plus, cette ouverture implique l’accomplissement de certaines formalités administratives, légales et opérationnelles. 

ouvrir un commerce alimentaire

Quels sont les éléments à prendre en compte pour ouvrir un commerce alimentaire ? 

La définition du concept 

Lorsque l’on confectionne un projet, la définition du concept est une étape importante. En effet, il s’agit de décrire et d’identifier les aspects fondamentaux de votre projet : 

  • Quels sont les produits que vous allez proposer à la vente ? 
  • Quels sont les services que vous allez proposer ? 
  • Quel est votre segment client ? 
  • Avez-vous des objectifs commerciaux ? Lesquels ? 
  • Quelle est votre stratégie de différenciation par rapport aux autres commerces alimentaires ? 
  • Qu’est-ce qui vous distingue de la grande distribution ? 

La réalisation d’une étude de marché 

L’étude de marché

pour ouvrir un commerce alimentaire est une analyse approfondie du marché dans lequel vous prévoyez de vous installer. 

L’objectif est de recueillir, d’analyser et d’interpréter les informations pertinentes pour comprendre : 

  • La demande ; 
  • La concurrence ; 
  • Les tendances ; 
  • Les opportunités dans le secteur alimentaire ; 

La réalisation d’une étude de marché permettra de vous guider dans les décisions à prendre et pour le développement de votre stratégie commerciale. Également, celle-ci permet de tester la viabilité de votre projet. L’objectif lorsque l’on créait un projet est que celui-ci soit viable et rentable sur le long terme. 

Quelles sont les données prises à prendre en compte dans votre étude ? 

  • Les préférences des consommateurs ; 
  • Les habitudes d’achat ; 
  • Les prix ; 
  • La localisation ; 
  • … ; 

Il s’agit de prendre en compte les données clé influençant le succès de votre commerce alimentaire. 

La réalisation d’un business plan pour ouvrir un commerce alimentaire 

Pour ouvrir un commerce alimentaire, la réalisation d’un business plan est essentielle. En effet, celui-ci s’apparente à un document détaillé qui décrit tous les aspects de votre projet. Cette description comprend sa conception initiale, sa mise en oeuvre et sa croissance future. 

Quel est l’objectif du business plan ? Ce document sert de guide stratégique pour le développement et la gestion de votre commerce. 

Quels sont les éléments qui doivent être pris en compte pour sa réalisation ? 

  • La description de votre entreprise : Il s’agit de présenter votre commerce alimentaire, son concept, sa vision et sa mission ;  
  • L’analyse du marché : Il s’agit de l’étape abordée ci-dessus, intitulée « étude du marché » ; 
  • La stratégie marketing : Allez-vous recourir à de la publicité sous format papier ? Ou au contraire intervenir via les réseaux sociaux ? ; 
  • Les produits et les services : Quels sont les produits alimentaires que vous allez vendre ? Il s’agit d’indiquer leur qualité, leur prix… ; 
  • Le plan opérationnel : Il s’agit d’étudier votre logistique d’approvisionnement, la gestion de vos stocks et la chaîne d’approvisionnement… ; 
  • La structure organisationnelle : Il s’agit de définir les rôles et les responsabilités du personnel, les besoins en main-d’oeuvre, les compétences requises, le processus de recrutement… ; 

Un business plan bien défini permet de mesurer vos progrès au fil du temps. Il sera essentiel pour réussir dans un secteur concurrentiel. 

Bon à savoir : Si vous désirez obtenir plus d’informations sur pourquoi et comment faire un business plan, voici un article sur le sujet.

Ouvrir un commerce alimentaire : Le choix du statut juridique 

Pour ouvrir votre commerce alimentaire, il sera nécessaire de choisir un statut juridique. Ce choix doit être opéré en fonction de votre activité, de vos besoins et de vos attentes. 

Le choix du statut juridique a des implications majeures pour votre commerce alimentaire, couvrant des aspects tels que le régime social des dirigeants, la fiscalité et la structure globale de celui-ci. Pour vous aider à prendre une décision éclairée, voici nos tableaux comparatifs qui présentent une vue d’ensemble des différentes formes sociales disponibles, mettant en évidence les points importants. 

Si vous souhaitez ouvrir un commerce alimentaire seul, voici les options possibles : 

Cependant, il convient de préciser que le statut d’auto-entrepreneur, ou également connu sous le nom de micro-entreprise, fait l’objet d’un plafond. En effet, ce statut est limité en termes de chiffre d’affaires. Par exemple, l’activité de vente de marchandises, d’objets, de fournitures, de prestations d’hébergement (y compris les meubles de tourisme classés, à l’exception de la location de locaux d’habitation meublés dont le seuil est de 77 700 €) ou de denrées à emporter ou à consommer sur place, le seuil est de 188 700 €. Ainsi, si votre activité prospère, il faudra sûrement vous associer. 

Si vous souhaitez vous associer pour l’ouverture d’un commerce alimentaire, voici les différentes formes sociales : 

La réglementation à respecter 

Pour ouvrir un commerce alimentaire, il sera nécessaire de respecter des exigences légales et réglementaires. Pour ceci, il convient de vous renseigner sur la réglementation en vigueur auprès des autorités locales et organismes compétents. 

Voici quelques normes à respecter pour ouvrir un commerce alimentaire : 

  • Le respect des normes d’hygiène et de conservation : Pour garantir la sécurité des produits que vous vendez dans votre commerce alimentaire, il est nécessaire de respecter les normes d’hygiène et de conservation de ceux-ci. 
  • L’affichage des prix : Tout professionnel dans la vente doit respecter une obligation précontractuelle d’information auprès du consommateur. Le prix doit être notifié au consommateur, soit par voie d’affichage, d’étiquetage ou encore par voie de marquage. La somme doit obligatoirement être apparente et doit être exprimée en TTC. 
  • L’obtention d’une licence : Si vous prévoyez de vendre de l’alcool dans votre commerce alimentaire, vous devez obligatoirement obtenir une licence. Pour ce faire, vous devez formuler une demande auprès de votre mairie. 
  • La conformité aux normes ERP : Votre local doit être adapté aux normes ERP (établissement recevant du public). Pour ce faire, vous devez prendre en compte les personnes à mobilité réduite, par exemple. Il convient, également, de respecter les normes de sécurité. 

Ouvrir un commerce alimentaire : Le local 

Pour ouvrir votre commerce alimentaire, vous allez devoir choisir un local. Certains facteurs peuvent vous aider pour prendre une décision éclairée sur l’emplacement idéal. Le choix de votre emplacement est important, car il faut trouver un bon emplacement afin que votre activité puisse être rentable sur le long terme. 

Optez pour un emplacement offrant une bonne visibilité et une accessibilité facile en voiture, en transports en commun ou encore à pied. Il convient également d’analyser la concurrence. Ainsi, il faut choisir un environnement où il y a un équilibre entre une concurrence saine et une demande suffisante pour faire fructifier votre affaire. 

Ensuite, la proximité avec vos fournisseurs est à privilégier. En effet, cela vous permettra de réduire les coûts de logistique. 

Enfin, afin que votre activité prospère sur le long terme, il faut choisir un emplacement qui s’inscrit dans une zone en développement. 

Pas encore de votes.
Chargement...
Sommaire
  • Quels sont les éléments à prendre en compte pour ouvrir un commerce alimentaire ? 
  • Ouvrir un commerce alimentaire : Le choix du statut juridique 
  • La réglementation à respecter 
  • Ouvrir un commerce alimentaire : Le local 
x
Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques
  • Simplicité
    Simple
  • Economie
    Économique
  • Rapidité
    Rapide
Vous souhaitez un accompagnement pour lancer votre entreprise ?
Créer votre entreprise
Un changement d’adresse ? Une augmentation de capital ?
Modifier vos statuts
Besoin de protéger votre marque et logo d’un potentiel concurrent ?
DÉPOSER VOTRE MARQUE

Avis Trustpilot Legalstart

Commentaires
0 commentaires
Pas encore de votes.
Chargement...
0/5