L'Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée : Le Fonctionnement

Par Laurent Dufour, le 19/07/2021

L’EURL, entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée est une variante de la SARL. C’est une entreprise individuelle à responsabilité limitée, dont la forme juridique particulière, différente de l’EIRL, réside dans la personnalité de son gérant.

L'Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée : Le Fonctionnement

Plusieurs entrepreneurs optent pour la création d’une EURL dont les règles de fonctionnement se situent entre celles de l’entreprise individuelle et celles des sociétés commerciales.

Un entrepreneur doit connaître toutes ces règles afin de vérifier leur adéquation avec son projet de création.

Cette fiche pratique vous aidera à mieux appréhender le fonctionnement d’une EURL.

Qu’est-ce qu’une EURL ?

EURL est une abréviation qui signifie Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée.

C’est une SARL unipersonnelle. C’est-à-dire qu’elle se compose d’un associé unique. Elle dispose d’un capital  social qui constitue son patrimoine.

Lors de son immatriculation,  elle acquiert la personnalité morale distincte de celle de l’associé unique.  Le représentant légal d’une EURL se dénomme gérant.

Voici les principales particularités d’une EURL :

  • L’EURL peut bénéficier du régime de la micro entreprise ;
  • L’associé unique qui dirige son EURL est TNS, il dépend du SSI (ex RSI) ;
  • La responsabilité de l’associé unique se limite au montant de son apport dans le capital social ;
  • Le montant minimal du capital social est de 1 euros ;
  • L’EURL peut relever durablement de l’IR ou de l’IS.

Le fonctionnement de l’EURL

L’EURL, Entreprise Unipersonnelle, a son fonctionnement régi par des statuts déposés au greffe du Tribunal de Commerce a contrario d’une entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL). Ces statuts définissent l’organisation de l’entreprise, le gérant, le capital, le siège social, la nature de l’activité exercée, etc. Il n’y a pas de montant minimum du capital social de l’EURL. Ce capital est constitué d’apport en numéraire, en nature et en industrie. Les apports en numéraire sont déposés sur un compte dédié à l’EURL.

En cas de créances, elles ne sont recouvrables qu’à hauteur des apports en numéraire et non sur les biens personnels du gérant de l’entreprise. Le passage de l’EURL en forme juridique SARL est simple et demande peu de formalités pourvu que cela soit prévu dans les statuts. Une EURL peut être gérée par une autre EURL

Le gérant de l’EURL est dispensé d’assemblée générale, il est seul maître de ses décisions de gestion pour le bien de l’entreprise. Ses décisions doivent êtres consignées dans un rapport de gestion, consultable par les tiers et déposé sous certaines conditions au centre de formalités des entreprises. C’est lui qui engage sa responsabilité en cas de faute de gestion.

Bien gérer son entreprise est une des clés de la réussite. Une bonne gestion nécessite de bons outils ! Conscient de cette réalité, le Blog du Dirigeant teste et vous propose les meilleurs outils de gestion du marché !

> Voir les solutions de gestion ! 

Le fonctionnement d’une EURL : Le gérant

La fonction de gérant est déterminante dans ce statut juridique comme dans les autres entreprises individuelles.

En général, le gérant est aussi l’associé unique de l’entreprise. Il s’agit obligatoirement d’une personne physique. C’est lui qui assume la gestion de l’EURL et est responsable sur ses biens personnels en cas de faute de gestion. Il tient à jour le rapport de gestion déposé au centre de formalités, il ne réunit pas d’assemblée générale.

En cas de création d’entreprise, il peut continuer de percevoir l’assurance chômage sous conditions. Il est un travailleur non-salarié(TNS) et ne cotise donc pas à à cette assurance au titre de gérant. Ses frais réels sont déductibles de l’impôt sur les sociétés et de l’impôt sur le revenu.

Si la fonction de gérant est déléguée à un tiers, il est considéré comme un salarié par l’URSSAF. De ce fait, il bénéficie d’un contrat de travail et de fiches de paie.  Il cotise au régime général de la Sécurité Sociale à l’exception de l’assurance chômage.

Les revenus liés à l’activité de l’entreprise doivent être déclarés dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux BIC ou bénéfices non commerciaux BNC le cas échéant selon le type d’activité de l’EURL.

La fiscalité de l’EURL

Le statut juridique de l’EURL permet de choisir entre l’impôt sur les sociétés (IS) et l’impôt sur le revenu (IR).

Lorsqu’elle est soumise à l’IS, les dividendes perçus par le gérant-associé unique sont assujettis à des cotisations sociales.

Si l’EURL choisit l’imposition sur le revenu et que le gérant est au régime micro-social (comme les auto-entrepreneurs), il n’est pas soumis à un forfait de cotisations sociales mais à un pourcentage calculé sur le chiffre d’affaires réel de son entreprise.

Si l’EURL est soumise à l’IR, c’est le chiffre d’affaires de l’entreprise, et non plus seulement la rémunération et les dividendes, qui doit être déclaré sur la feuille d’imposition du foyer de l’associé unique-gérant. Les bénéfices industriels et commerciaux BIC doivent être reportés dans cette catégorie lorsqu’ils correspondent à l’activité de l’entreprise.

Les bénéfices non-commerciaux BNC comme l’artisanat ou l’agriculture doivent être déclarés dans cette catégorie de revenus.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

TOP 5 DES OUTILS DE CREATION

Créer son entreprise en ligne

Newsletter


Laurent Dufour

Fondateur du site Le Blog du Dirigeant. Diplômé d’un master en management (droit, finance, marketing et gestion) et ancien cadre dirigeant, Laurent Dufour conseille et accompagne les créateurs et les dirigeants pour créer, développer et gérer leur entreprise depuis 2010.