L’innovation disruptive : Qu’est-ce que c’est ?

Par Amaury Laurendeau, le 23/06/2020

Depuis plusieurs années, l’innovation disruptive est un concept très populaire et de nombreuses entreprises en ont fait leur fer de lance pour obtenir un avantage concurrentiel.

Innovation disruptive

Apparu au début des années 90, le terme d’innovation disruptive a beaucoup fait parler car il accompagne la croissance par l’innovation. De nombreuses entreprises novatrices en ont très vite fait leur cheval de bataille comme ça a été le cas pour Intel ou Salesforce par exemple. Malheureusement, la notion d’innovation disruptive a souvent été incomprise et détournée de sa signification première. Dans cet article, nous allons revenir sur ce concept clé de la stratégie d’entreprise.

L’innovation disruptive, c’est quoi ?

Tout d’abord, il convient de définir ce qu’est l’innovation. D’après l’OCDE, il est possible de définir l’innovation comme l’ensemble des activités visant ou aboutissant à la réalisation d’un produit ou d’un processus nouveau ou amélioré.

Lorsque l’on parle d’innovation de manière générale, nous faisons souvent référence à une amélioration d’un processus, d’un produit, d’une solution etc… qui semble novatrice.

Dans le cadre d’une innovation disruptive, il n’agit pas d’améliorer le processus mais bel et bien de le rendre complètement obsolète. Ainsi, on ne parle plus simplement de valeur ajoutée mais de la création d’une nouvelle valeur.

D’après Clayton Christensen qui explique ce concept pour la première fois en 1995, l’innovation disruptive ou de rupture suit un processus précis :

  • Tout d’abord, un nouveau produit ou service avec de nouvelles fonctionnalités fait son apparition. Ce produit/service n’est pas forcément meilleur que les autres du marché mais il possède des caractéristiques différenciantes.
  • Une niche d’utilisateurs insatisfaits par les solutions existantes est séduite par ce nouveau produit.
  • Ce produit est sans cesse amélioré et gagne toujours plus de parts de marché.
  • Les autres acteurs du marché ignorent ces nouvelles fonctionnalités et restent focalisés sur la partie la plus rentable du marché.
  • Le nouveau marché devient de plus en plus important et les autres acteurs font face à un dilemme : s’adapter et prendre le risque de détruire un business model qui a été rentable jusqu’à aujourd’hui ou ne rien faire en prenant le risque de se faire évincer par les autres acteurs.

Les innovations à ne pas mélanger

L’innovation d’usage

Une innovation d’usage est une solution qui permettra de changer la manière dont un utilisateur réalise une tâche.

Il s’agira majoritairement de l’amélioration d’un produit en ajoutant ou changeant une fonctionnalité. On parlera dans ce cas d’innovation incrémentale.

Cependant, il est également possible d’utiliser des technologies existantes et de les associés à un produit lui aussi existant pour changer radicalement sa manière d’être utilisé.

Pour réaliser une innovation d’usage, il est important de bien observer l’utilisateur d’un produit afin de voir ce qui pourrait être amélioré pour simplifier son utilisation. Comme elle se base sur des technologies connues, cette manière d’innover nécessite généralement peu de moyens et présente peu de risques.

Les innovations technologiques

Les innovations technologiques sont bien souvent des innovations incrémentales car elles viennent améliorer des performances existantes ou seulement apporter des fonctionnalités nouvelles. L’innovation technologique peut permettre de se différencier de ses concurrents et de séduire de nouveaux clients sur des marché matures et saturés.

Cependant, ce genre d’innovation demande beaucoup de temps et entraîne des coups de R&D bien plus importants que pour les innovations d’usage.

Les innovations disruptives

Une innovation disruptive est une évolution qui vient créer une rupture par rapport au marché actuel. Elle peut s’appuyer sur des innovations d’usage comme la tente 2 secondes de Decathlon, des innovations technologiques, ou bien même les deux comme l’Iphone.

Une innovation disruptive va venir créer un nouveau marché et rendre l’ancien obsolète. Cependant, les risques liés à ce genre d’innovation sont élevés car le succès du produit est entièrement lié à l’acceptation du changement.

Un excellent exemple d’échec d’innovation disruptive est la Google Glass. Ces nouvelles lunettes proposant des fonctionnalités extrêmement poussées ont été un énorme flop pour Google car le public n’était pas près à une telle révolution.

 

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Amaury Laurendeau -


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *