L'innovation incrémentale : Définition et exemples

Par Axel Lefebre, le 15/06/2020

L’innovation incrémentale consiste à faire évoluer le produit ou service sans en changer ses caractéristiques fondamentales.
Ce type d’innovation ne cherche pas à bouleverser les habitudes du marché mais à proposer une version améliorée de l’offre existante.

Innovation incrémentale

Innovation incrémentale : Définition

L’innovation incrémentale est un type d’innovation qui se fait de manière graduelle. Elle ne cherche à modifier profondément le fonctionnement produit ou service et n’a généralement pas vocation à remplacer la technologie dominante. Les incréments apportés à l’offre se conçoivent en respectant le cadre de l’entreprise, son business plan.

L’innovation incrémentale apporte de légères modifications visant à améliorer l’offre existante, notamment en agissant sur ces éléments :

  • Meilleure qualité. Utilisation des matériaux plus nobles, suivi client amélioré, finitions davantage soignées…

  • Prix réduit. Le coût est un élément clef pour différencier une offre, un prix psychologique savamment réfléchi peut nettement détacher l’entreprise de sa concurrence. Le low cost est une stratégie agressive qui, si elle est parfaitement exécutée, s’avère très payante (ex : Ryan Air).

  • Fonctionnalités. Rendre un produit plus simple à utiliser ou un service plus réactif ne peut que profiter à l’entreprise.

  • Valeurs et messages. Une entreprise peut modifier le message et les valeurs qu’elles diffusent afin d’optimiser le ciblage de sa clientèle, par exemple en s’orientant vers une démarche RSE.

L’innovation incrémentale vise donc, via de modestes améliorations, à s’imposer davantage sur un marché existant. Cette stratégie d’entreprise permet à l’entreprise de conserver une certaine compétitivité face à la concurrence voire d’asseoir sa position de leader.

L’importance de l’étude de marché

L’innovation incrémentale n’est efficace qu’en menant des études de marché précises. Les améliorations apportées à l’offre doivent correspondre aux attentes de la clientèle. Pour identifier les besoins des consommateurs il faut impérativement passer par une étude de marché qualitative. Il est par exemple inutile d’améliorer les performances d’un smartphone si les attentes du public concernent principalement l’autonomie. Cerner les segments client (les profils types) et leurs attentes permet un ciblage infaillible et ainsi garantir le succès du produit.

L’innovation incrémentale ne permet cependant pas de s’imposer comme leader du marché, à moins d’occuper déjà cette position. Étant donné que cette stratégie d’entreprise ne modifie pas radicalement le fonctionnement du marché et ne cherche pas à profiter d’un « océan bleu », les retombés sont moins sensibles que dans une stratégie de rupture. L’innovation incrémentale garde néanmoins le net avantage d’être bien moins risquée que l’innovation de rupture.

Exemples d’innovation incrémentale

Un des secteurs d’activité des plus représentatifs est celui de l’automobile. L’exemple du modèle Golf de la marque Volkswagen est assez parlant. Depuis son lancement en 1974, la Golf a connu 7 versions, apportant chacune des évolutions mineures mais parfaitement en adéquation avec les attentes des consommateurs. Les innovations incrémentales de ce modèle de voitures ont été rationalisées au maximum, grâce à des études de marché indiquant au constructeur quelles améliorations apporter.

Le secteur de la micro-informatique est un autre exemple plutôt éloquent. Bien que l’iPhone soit un exemple parfait d’innovation de rupture et non incrémentale, les évolutions se sont depuis faites de manière plus discrètes. Le marché du smartphone est relativement stagnant, les innovations s’effectuent maintenant en améliorant la qualité des photos, la résolution et la taille de l’écran, l’autonomie de la batterie…

Il en va de même pour les microprocesseurs dont l’évolution est régie par la Loi de Moore, qui indique que la puissance des processeurs est amenée à doubler tous les deux ans environ. Depuis la démocratisation des ordinateurs personnels, les composants (processeur, espace de stockage, processeur graphique…) n’ont quasiment connu que des innovations incrémentales. L’évolution des ordinateurs a été très progressive, pour les rendre toujours plus accessible à l’utilisation. Il existe évidemment quelques exemples d’innovations de rupture comme l’apparition de la souris ou du premier système d’exploitation à interface graphique. La majorité des innovations du secteur de l’informatique restent néanmoins effectuées de manière incrémentale.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Axel Lefebre -


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *