La roue de Deming pour améliorer le pilotage de votre entreprise

Par Laurent Dufour, le 06/12/2019

La roue de Deming est une méthode de travail basée sur la notion d’amélioration continue.

Facile et pratique à mettre en œuvre, cette méthode popularisée par William Deming est issue de la démarche qualité et de la gestion de projet.

Les 4 étapes de la roue de Deming

La méthodologie de Deming, aussi appelée PDCA, tire profit de l’expérience acquise comme source d’amélioration continue.

Définition roue de Deming

La roue de Deming ou PDCA est une méthode d’amélioration continue qui présente 4 phases à enchaîner de manière itérative pour améliorer un fonctionnement existant (process, organisation, produit, …). Les 4 phases à suivre successivement sont : Prévoir (Plan), Faire (Do), Vérifier (Check), Réagir (Act) d’où le nom PDCA.

Elle est utilisable en l’état auprès de toutes les entreprises qui ont une activité. Les entrepreneurs peuvent aussi l’utiliser dans le cadre de la mise en place de leur projet afin de structurer leur démarche. Ils ne pourront toutefois pas aller au bout de la démarche puisqu’ils ne pourront pas bénéficier d’un retour d’expérience concret.

Dans le cas d’une création d’entreprise la méthode de Lean management (voir notre article sur le Lean start-up) représente une démarche intéressante pour créer une offre dont les fonctionnalités répondent au x attentes des clients cibles.

Comment fonctionne la roue de Deming ou PDCA ?

La roue de Deming sert à améliorer une tâche, un process ou une démarche qui ne donne pas satisfaction (problème de qualité, délais non respectés, sécurité défaillante, …).

L’idée de cette méthode est de partir d’un point existant et de l’améliorer en répétant les 4 phases successives PDCA (Plan, Do, Check, Act) en respectant scrupuleusement l’ordre jusqu’à obtenir un résultat satisfaisant. Elle peut par exemple être utilisée pour améliorer et stabiliser un processus entrepreneurial voir aussi la méthode DMAIC.

Le fonctionnement de cette méthode peut être schématisée par une roue composée de 4 quartiers dont chacun représente une des 4 phases précédemment citée.

Les 4 étapes de la roue de Deming

Les 4 étapes de la roue de Deming

Les 4 étapes de la roue de de Deming sont à mettre en œuvre dans l’ordre suivant :

Plan

Deming propose de commencer les séquences par une étape de planification et de préparation du travail à effectuer. Concrètement, cela consiste à

  • identifier, mesurer et planifier les tâches à accomplir ;
  • définir les missions, les responsabilités et les objectif des personnes, services unités qui participent à la réalisation de la tâche à accomplir ;
  • prévoir de suivre la réalisation du projet et mesurer le résultat grâce à des indicateurs de performance.

Signification : La mise en œuvre de tout projet nécessite d’avoir définit l’objectif à atteindre, d’avoir étudier le moyen de l’atteindre et d’avoir planifié sa mise en œuvre.  Comme le disait Sénèque : « Il n’y a pas de vent favorable pour celui qui ne sait où il va ».

Les questions à se poser pour planifier le travail à effectuer :

  • Quoi : Ou en est-on ? Ou veut-on aller ? Que doit-on faire ?
  • Comment : Que faut-il faire pour y parvenir ? De quelle compétence a-ton besoin ?
  • Qui : Qui dispose de ces compétences ? Quand est-il disponible ? Qui se charge du suivi, de la coordination, du reporting ?
  • Quand : combien de temps cela prendra-t-il ?
  • Comment pouvons nous suivre l’avancée des différentes missions ? A quels indicateurs ?

Do

La seconde phase consiste à mettre en œuvre le projet. L’équipe en charge du projet réalise et exécute les tâches qui lui ont été assignées.

Remarque :

Comme nous l’avons évoqué, la roue de Deming est un processus itératif. La personne en charge du projet peut agir sur la fréquence et la vitesse de réalisation des itérations en assignant des tâches plus ou moins importantes. Limiter l’ampleur des tâches à accomplir permet d’augmenter le niveau de contrôle. Un projet court offre différents avantages :

  • il permet un pilotage plus facile;
  • il est plus motivant car les résultats arrivent plus vite et plus souvent ;
  • il permet une meilleure maîtrise des prévisions qui sont à plus court terme et peuvent être réajustées plus régulièrement.

Les questions à se poser pour la mise en œuvre du projet :

  • Qui fait quoi ? Comment cela va-t-il fonctionner ?
  • Est-on dans les temps?
  • Le budget est-il suffisant?
  • Les compétences sont-elles suffisantes?
  • La qualité est-elle bonne?
Remarque :

Cette phase se termine une fois que l’ensemble des objectifs prévus ont été atteints. Sa longueur dépend de l’ambition des objectifs assignés.

Check

La phase de contrôle représente la clef de voûte du système d’amélioration continue. Elle consiste à mesurer les réalisations et les comparer aux objectifs attendus.

Contrairement aux idées reçues, elle ne consiste pas à distribuer les bons et les mauvais points mais à prendre conscience qu’une tâche à été plus ou moins bien réalisée et de s’interroger sur les raisons qui ont abouties au résultat constaté. Prendre conscience de ses erreurs, c’est apprendre à mieux prévoir.

Remarque :

Cette phase est importante car elle alimente l’expérience qui, comme le montre le bloc « anti-retour » situé sur la pente de l’amélioration continue, empêche à la roue de faire marche arrière.

Les questions à se poser pour vérifier le travail à effectuer :

  • Qui a fait quoi ? Comment s’est passé le travail ? Peut-on améliorer les choses ?
  • Qu’a-t-on fait ? Quels sont les retours clients ? Avons-nous des problèmes de conception ?
  • Comment s’est passé la communication avec les autres services ? Comment se sont passés les partenariats ?
  • Quand avons terminé les différentes phases ?
  • Quels ont été nos points forts? Quels sont nos axes de progrès ?
  • Combien cela a-t-il coûté ? Combien de temps passé sur chaque opération ?
  • Qui doit refaire? Que reste-t-il à faire ? Dans combien de temps ?

 Act

Cette phase indique qu’il est important d’agir et/ou de corriger les choses. Prendre des décisions est essentiel, on apprend plus de choses en se trompant qu’en refusant d’agir. Cela permet notamment d’identifier des erreurs, de découvrir de nouveau axes de travail voir de retravailler les procédures mises en place. Plusieurs domaines sont concernés :

  • Le domaine du problème étudié grâce à la roue de Deming, peut-on encore améliorer les choses ?
  • La méthode a-t-elle été bien utilisée ? Est-elle utile et concluante ? Est-il possible de l’améliorer ?
  • Y-a-t-il d’autres choses à améliorer qui peuvent bénéficier de la méthode de la roue de Deming ?

Les questions à se poser pour vérifier le travail à effectuer :

  • Comment corriger les choses ?
  • Quelles priorités doit-on fixer ?
  • Pourquoi n’a-t-on pas pu suivre le plan?
  • Quels sont les moyens à mettre en œuvre pour améliorer notre fonctionnement ?
  • Quels sont les points incontournables?
  • Qu’avons-nous appris?
  • Que faut-il éviter les prochaines fois ?
  • Que faut-il prévoir pour la prochaine fois ?

Les itérations

Une fois la décision d’agir prise il faut revenir à la phase de planification et reprendre les cycles de la roue de Deming depuis le départ. L’amélioration continue permet de lancer une démarche qui, dans un premier temps améliore les choses par des corrections, des changements, des réorganisations …

Au bout de plusieurs cycles, les solutions proposées s’orientent vers l’intégration de nouveautés, d’innovations technologiques, de projets d’innovation, … C’est un processus qui entraîne l’entreprise vers une amélioration permanente de son fonctionnement et qui n’a par conséquent pas de fin.

la démarche d'amélioration continue roue de Deming

L’expérience cumulée

Comme nous avons pu l’évoquer, le système d’amélioration continue repose sur la notion d’expérience qui, dans le schéma de la roue de Deming est représenté par la brique qui empêche la roue de rouler en arrière.

L’expérience joue un rôle prépondérant, c’est en cumulant les expériences opérationnelles et en utilisant les conclusions qu’on peut en tirer qu’on enclenche le processus d’amélioration continue.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 4 votes.
Chargement...

ACHETEZ NOTRE EBOOK

logo Legalstart

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Laurent Dufour -


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *