Financer son entreprise via le crowdfunding

Par Laurent Dufour, le 14/09/2020

Le crowdfunding, ou financement participatif, connaît un succès grandissant. Soutenu par la transition digitale et la multiplication des plateformes dédiées, il séduit de plus en plus d’investisseurs.

De leur côté, les porteurs de projet ont la possibilité de s’affranchir (au moins partiellement) des systèmes bancaires classiques.

financer son projet par le crowdfunding

L’investissement participatif peut concerner la création d’entreprise ou le développement d’une activité (achat d’équipements, recrutements, expansion).

Le crowdfunding, qu’est-ce que c’est ?

Traduit littéralement, le crowdfunding est le “financement par la foule”. Son principe repose sur la participation collective d’une multitude d’investisseurs. Ces derniers peuvent être des particuliers ou des institutions, notamment des banques.

Pour les plus gros d’entre eux, il s’agit d’une manière de diversifier leurs placements, car les tickets d’entrée d’une levée de fonds s’élèvent généralement de quelques centaines à quelques milliers d’euros. Ces montants permettent donc également aux petits épargnants de faire travailler leurs économies.

Pour un porteur de projet, utiliser une plateforme de collecte permet de se constituer ou de compléter son apport personnel. Il est alors en mesure de se rendre auprès d’une banque pour négocier un prêt professionnel à des conditions plus intéressantes. Dans certains cas, les financements obtenus par ce biais sont suffisants pour créer ou développer une activité.

Comment financer la création ou le développement de votre société ?

Notre formulaire vous aidera à trouver le meilleur financement pour la création ou le développement de votre société.

> Déterminer le financement de votre société 

Quelles sont les différentes formes de financement participatif ?

Il existe différentes formes de crowdfunding : le mode de fonctionnement varie selon les objectifs à accomplir. Historiquement, la Statue de la Liberté est par exemple la collecte de fonds la plus connue. Plus récemment, la plateforme Kickstarter a permis à de nombreux artistes de produire leurs contenus musicaux sans avoir à se faire financer par des moyens classiques.

Avec retour sur investissement ou sans but lucratif

  • La forme historique du crowdfunding est non lucrative. Au 18ème siècle, le financement participatif était un moyen de mener des actions caritatives.
  • Le modèle du don contre don est celui qui a initié l’essor de l’investissement participatif, notamment dans le domaine des arts. En échange de leur participation, les contributeurs reçoivent le produit financé ou le service prodigué par l’entreprise qui en a bénéficié. Par exemple, financer un album musical par ce biais permet de recevoir l’album une fois ce dernier produit.
  • Le crowdfunding immobilier permet de percevoir une partie des loyers ou une portion de la vente des logements dont la construction a été financée par ce biais. Le montant de ce qui est perçu varie en fonction de l’investissement initial.

Crowdlending

Le crowdlending est un type de financement participatif réservé au financement des entreprises. Le crowdlending peut prendre la forme d’un prêt professionnel, d’émissions obligataires ou de minibons (titres engageant l’entreprise bénéficiaire à régler des échéances).

Concrètement, le crowdlending concerne des entreprises pouvant fournir des garanties aux prêteurs : elles doivent donc avoir un certain historique et préjuger d’une certaine rentabilité dans le futur. L’objectif pour ces sociétés est de se développer, les projets de crowdlending concernent donc l’achat de matériel nécessaire à l’activité, le recrutement de nouveaux salariés ou encore les besoins en liquidité lorsque l’entreprise souhaite s’étendre (achat ou location de nouveaux locaux par exemple).

Crowdequity

Le crowdequity est intéressant pour les petites entreprises et les start-ups qui n’intéressent pas les gros investisseurs classiques. En contribuant à une levée de fonds de crowdequity, les participants acquièrent des parts du capital social de l’activité. En d’autres termes, chaque investisseur devient un actionnaire minoritaire de la société.

Contrairement au crowdlending dont la rétribution dépend de la dette et de son remboursement par les bénéficiaires, le crowdequity permet donc de toucher des dividendes potentiels. Le montant de ces dividendes varie en fonction des performances et des résultats de la société. Il importe donc de bien sélectionner son projet avant d’investir.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Laurent Dufour -


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *