Sélectionner une page

Avant de créer une entreprise, faites un bilan de compétences !

par | 2 commentaires

Le bilan de compétence est un outil qui intervient à plusieurs niveaux. Il permet de faire ressortir les potentiels et les compétences qu’une personne peut transmettre et/ou apporter à un projet.

Créer son entreprise - Choisir son statut juridique  : les outils

Avant de créer une entreprise, faites un bilan de compétences !
Pour une personne qui s’interroge sur son parcours professionnel, c’est aussi l’occasion d’identifier ses motivations et aspirations afin de s’orienter, voir se réorienter vers une fonction plus adaptée à son profil et augmenter ses chances d’évolution professionnel.

Enfin, le bilan de compétence est l’occasion de prendre conscience des axes de progrès potentiels et des freins qu’il faudrait libérer pour évoluer professionnellement.

Pour un entrepreneur, le bilan de compétence permet d’évaluer l’adéquation entre son projet, ses envies et ses capacités personnelle. C’est une étape préparatoire très utile qui permet souvent d’identifier les points forts sur lesquels il peut s’appuyer et les complémentarités qu’il devra trouver pour la réussite de son projet.

Le blog du dirigeant fait le point sur ce qu’est le bilan de compétences, son utilité et la manière de l’utiliser.

Le bilan de compétences, pour quoi faire ?

Évidemment, le bilan de compétences permet de faire le point sur ses compétences. Mais il aborde aussi les motivations, les atouts et les points faibles de la personne. Il valide l’ambition du porteur de projet. Il l’aiguille vers les aspects de l’entrepreneuriat qu’il devra travailler en priorité ainsi que sur les formations adéquates.

Le bilan de compétences est en fait le tremplin idéal pour changer en douceur de mentalité. Car au-delà des aspects pratico-pratiques rencontrés lors du développement d’un projet entrepreneurial, ce sont de nombreuses étapes psychologiques qui attendent le salarié désireux de devenir chef d’entreprise.

Le bilan de compétences, comment amorcer la démarche ?

Le bilan de compétences peut être à l’initiative de l’employeur dans le cadre de son plan de formation, ou du salarié dans le cadre de son projet personnel d’évolution de carrière. Bien sûr, la démarche est facultative dans les deux cas. D’ailleurs, si le salarié refuse de réaliser un bilan de compétences sollicité par son employeur, ce dernier ne pourra en aucun cas se servir de ce motif dans le cadre d’un licenciement ou pour justifier une faute.

Attention :
Pour bénéficier du bilan de compétences, le salarié doit justifier d’au moins 5 ans d’activité, dont 12 mois au sein de la même entreprise.

Le salarié doit demander, par écrit, un congé spécifique pour bilan de compétences. L’employeur dispose de 30 jours pour donner son accord ou motiver son différé. Il ne peut en aucun cas refuser le bilan de compétences, au mieux le reporter pendant maximum 6 mois.

Et en CDD ? Lorsque le demandeur est en contrat à durée déterminée, les conditions d’accessibilité au bilan de compétences varient. Le salarié doit justifier de 24 mois de travail, consécutifs ou non, au cours des 5 dernières années, dont 4 mois consécutifs au cours des 12 derniers mois.

Le bilan de compétences, dans les faits

Dans les faits, le bilan de compétences dure maximum 24 heures, espacées sur plusieurs semaines. C’est un prestataire externe à l’entreprise qui se charge d’accompagner le salarié dans toutes les étapes. Celles-ci s’articulent autour de phases de recherches personnelles et d’échanges, clôturées par un document de synthèse.

L’objectif du bilan de compétences est d’abord d’appréhender les motivations profondes du salarié, d’identifier ses compétences, ses points forts et ses points faibles afin qu’il valide ses ambitions de carrière. Le bilan de compétences peut déboucher sur un changement radical d’orientation professionnelle et sur un plan de formation personnalisé.

Le salarié peut solliciter une prise en charge du congé par un organisme collecteur auquel son employeur est affilié (FONGECIF, ou organisme paritaire collecteur agréé, OPCA). Ceci dit, il continuera à être rémunéré dans les mêmes conditions et ses congés payés resteront inchangés. L’employeur pourra en solliciter un remboursement auprès de son OPCA.

Amis salariés, si vous envisagez la création d’entreprise, pensez au bilan de compétences, ce n’est pas si compliqué ! La démarche reste simple. La demande aboutit à tous les coups.

Les résultats vous aideront à formaliser votre projet et à baliser votre parcours de créateur. Vous pouvez consulter la liste des prestataires spécialisés dans les bilans de compétences auprès de Pôle Emploi ou de l’inspection du travail (la Direccte)… Faites le point !

Avant de créer une entreprise, faites un bilan de compétences !
Avant de créer une entreprise, faites un bilan de compétences !

Newsletter

Monter son business plan

Partez du bon pied grâce à notre ebook

Monter son business plan

Partez du bon pied grâce à notre ebook

2 Commentaires

  1. Avant de créer une entreprise, faites un bilan de compétences !

    Bonjour
    Merci pour cet article.
    je suis dirigeant d’une entreprise basée au Maroc plus de 10 ans et je trouve que le bilan de compétence est un outil fiable et indispensable pour donner mieux et éviter la déviation.

    Réponse
    • Avant de créer une entreprise, faites un bilan de compétences !

      Bonjour,

      Merci pour votre commentaire. Nous recommandons à la plupart des entrepreneurs que nous accompagnons de faire un bilan de compétence afin qu’ils soient mieux préparé au projet qu’ils envisagent de porter.

      Cordialement,
      L’équipe créer son entreprise LBdD

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Télécharger le PDF
Please wait...