Comment ouvrir une nouvelle boutique ?

Par Laurent Dufour, le 16/03/2020

Fort d’une expérience dans le commerce ou d’un diplôme en poche, vous êtes fermement décidé à ouvrir votre boutique ?

Il s’agit d’un projet dont bon nombre d’auto-entrepreneurs rêvent, car gérer son propre commerce peut être gratifiant aussi bien personnellement que professionnellement.

 ouvrir une nouvelle boutique

Comme tout autre projet professionnel, il est toutefois nécessaire de passer par certaines étapes pour le voir se réaliser, et ce, quel que soit le secteur d’activité dans lequel vous désirez exercer. En effet, la réussite d’un tel projet est conditionnée au fait que vous vous posiez les bonnes questions avant sa réalisation.

Réalisation de l’étude de marché, clé de voûte du projet

L’étude de marché est une étape incontournable lorsqu’il est question d’ouvrir une boutique. En raison de la nature fortement concurrentielle de ce type d’activité, il est important de bien connaître le marché dans lequel vous comptez vous implanter.

Pour réaliser une étude de marché, vous devez donc prêter attention à certains points tels que :

  • La croissance du secteur ;
  • Le chiffre d’affaires réalisé dans le secteur ces dernières années ;
  • Le nombre de personnes qui y officient ;
  • Le nombre de commerces rattachés à ce secteur (et donc vos concurrents potentiels), le nombre de parts de marchés détenus par ceux-ci ;
  • La zone géographique, et notamment la zone de chalandise sur laquelle vous envisagez d’installer votre commerce ;
  • Les produits de substitution susceptibles de concurrencer les vôtres ;
  • La clientèle cible de vos produits, leurs habitudes d’achat, leurs attentes, leur emplacement, etc. ;
  • Les fournisseurs potentiels des produits ;
  • La réglementation qui encadre les produits proposés dans votre boutique.

Au vu des spécificités de ces informations, différentes solutions existent pour mener à bien cette étude: réaliser une étude de marché avec cet outil en ligne ou engager un professionnel en la matière. L’intérêt de l’étude de marché est qu’elle permet de connaître les chances d’aboutissement du projet, notamment à travers : ses forces, ses faiblesses, ses opportunités et ses menaces. Elle sera également utile à l’élaboration du business plan, le document à présenter auprès des partenaires et financeurs potentiels. La possibilité de la réaliser en ligne est un véritable atout pour vérifier la faisabilité de votre projet et planifier votre stratégie.

Définition du budget

 ouvrir une nouvelle boutiqueBien préparer l’ouverture d’une nouvelle boutique, c’est aussi penser à l’aspect financier du projet. Dans ce cadre, il vous faudra préciser clairement les charges et les dépenses nécessaires au montage du projet et au fonctionnement de la boutique.

Il s’agit d’un moyen d’évaluer la rentabilité du projet qui est un élément clé conditionnant l’octroi de financements ou d’aides auprès des organismes compétents.

Le dossier de financement s’articule généralement autour de :

  • L’activité (en l’occurrence commerciale) ;
  • La stratégie envisagée pour la mise en œuvre du projet ;
  • L’étude de la concurrence ;
  • L’étude de la clientèle ;
  • Des produits à proposer ;
  • Des modalités de distribution.

Choix du nom commercial

Le choix de la dénomination commerciale de votre boutique suit de près l’étude de marché et l’étude de faisabilité financière du projet.

Dans ce cadre, vous devez prendre soin de bien vérifier que celui-ci n’a pas déjà été déposé par un concurrent. La vérification doit donc être effectuée auprès de l’Institut National de la Propriété Intellectuelle (INPI).

Vous avez l’entière liberté quant au choix du nom commercial de votre enseigne, mais il est fortement recommandé de le déposer en tant que marque si vous ne voulez pas que d’autres boutiques en aient l’usage.

Recherche du local commercial

Pour implanter une nouvelle boutique physique, il est essentiel de chercher un local destiné à l’accueillir. Pour ce faire, vous devez opter pour un emplacement stratégique susceptible d’être fréquenté par votre clientèle cible : galerie commerciale, centre-ville, zone touristique, petite ou grande agglomération, etc.

Le choix du local doit aussi être déterminé en fonction de quelques critères tels que : la proximité avec des aménagements pratiques comme un parking par exemple, la superficie nécessaire pour le volume de vos produits ou les installations nécessaires à l’exercice de votre activité…

Finalement, il y a lieu de préciser que la gestion du local commercial peut se faire de 2 manières : soit vous optez pour l’exploitation en location-gérance ou bail commercial (vous louez), soit vous exploitez en tant que propriétaire du fonds de commerce (incluant les murs, les meubles, la marchandise…)

Les bonnes pratiques commerciales pour ouvrir une boutique

Pour ouvrir votre boutique, vous devez respecter certaines règles prévues par l’administration afin de garantir la libre concurrence et protéger les consommateurs.

La réglementation différera en fonction du type de commerce et vous devez prendre soin de vous informer sur les spécificités de votre commerce pour éviter de commettre des infractions.

Ces règles s’articulent autour :

  • De la facturation et de la tenue de la comptabilité. Depuis le début de l’année 2018, les boutiques sont également tenues de se servir d’une caisse enregistreuse ou d’un logiciel de gestion de point de vente.
  • De l’affichage du prix des produits, qui est obligatoire. Le prix des services quant à eux devra être précisé en TTC.
  • Des soldes qui peuvent être organisées 2 fois l’an et qui ne peuvent s’appliquer que sur les produits présents en boutique pendant 1 mois. Il y a également lieu de préciser que les prix de référence doivent être mentionnés.
  • De l‘ouverture le dimanche, qui n’est possible que si vous n’employez aucun salarié. Sinon, il faudra passer par la négociation en convention collective.
  • De la vente au déballage, qui doit faire l’objet d’une déclaration en mairie.

Formalités légales

L’ouverture d’une boutique nécessite également l’accomplissement de démarches auprès de l’administration pour pouvoir obtenir les autorisations nécessaires et exercer en toute légalité.

Ces démarches consistent plus précisément à:

  • Choisir un statut juridique : commerce indépendant, commerce franchisé, auto-entrepreneur, commerce ambulant ;
  • S’immatriculer auprès du Registre du Commerce et des Sociétés ;
  • Effectuer une déclaration auprès des impôts.

Des formalités supplémentaires peuvent s’ajouter en fonction du statut juridique pour lequel vous aurez opté. Dans tous les cas, il vous suffira d’approcher le Centre de Formalités des Entreprises (CFE), et la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) pour connaître les formalités dans le détail.

En somme, ouvrir une boutique n’est pas une démarche anodine. Elle doit être réfléchie pour que vous puissiez avoir du succès. Il est également indispensable de respecter toutes les étapes nécessaires à la réalisation de votre projet, notamment en effectuant une étude de marcher en premier lieu.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 2 votes.
Chargement...

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Laurent Dufour -


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *