Fiche pratique : Marge, Taux de Marge et Taux de Marque

Par Sophie Felix, le 14/05/2020

La marge sert à rémunérer le travail réalisé par l’entreprise. A priori, elle permet au créateur ou au dirigeant d’entreprise d’évaluer le bénéfice qu’il pourra tirer de son activité, de monter un business plan lors d’une création d’entreprise ou tout simplement de fixer ses prix de vente en bon gestionnaire.

Fiche pratique Gestion commerciale : Marge, Taux de Marge et Taux de Marque

A posteriori, son calcul permet de connaître le gain réalisé sur les ventes d’une période donnée. Le montant de la marge sert ensuite à financer le fonctionnement de l’entreprise.

D’accord. Mais alors la marge brute, marge commerciale, marge nette, marge sur coût variable… comment s’y retrouver ? Il existe de multiples manières de calculer la marge dans une entreprise et chacune correspond à une analyse spécifique du cycle d’exploitation.

Quelle marge utiliser ? Pour quel usage et comment ? Suivez le guide du blog du dirigeant !

Simulez vos prix de vente et calculez votre marge

Prix d'achat HT :
Prix de vente TTC :
Coef de vente :
Frais de port HT :
Marge brute :
Taux de marge :
%
Frais de gestion :
Marge nette :

 

La marge brute

Définition et calcul de la marge brute

La marge brute correspond à la différente entre le prix de vente HT et le prix d’achat HT des marchandises vendues.

Prix d’achat HT + Marge Brute HT = Prix de vente HT
ou
Prix de vente HT – Prix d’achat HT = Marge Brute HT

Dans le commerce et le négoce, on parle également de marge commerciale pour définir cet indicateur financier.
Selon le secteur d’activité, la terminologie utilisée est différente, mais la réalité qu’elle représente est bien la même. Ainsi, dans les activités de service, on parle du prix de vente des prestations et du coût de réalisation des prestations vendues. Dans l’industrie, on parle de coût de fabrication des produits vendus.

Exemple :
Si un produit acheté 50 euros est revendu 80 euros, la marge brute sera de 30 euros.La vente du produit ou du service générera un résultat brut de 30 euros.

À noter :

Le prix d’achat hors taxes est différent du coût d’achat hors taxes, qui peut varier selon les frais liés à l’acquisition même du produit. En effet, les frais de transport, ceux d’emballage, ou de transformation, sont à prendre en compte.

Exprimer la marge en taux : le taux de marge et son interprétation

Le taux de marge brute est l’indicateur le plus couramment utilisé pour les entreprises commerciales. Il présente la marge brute en pourcentage du coût d’achat.

Il se calcule par conséquent à partir d’un rapport entre la marge brute HT et le coût d’achat HT :

Taux de marge (%) = Marge brute HT / Coût d’achat HT x 100
Exemple :
Une entreprise commerciale ayant acheté un produit 100 € HT qu’elle revendra 150 € HT aura un taux de marge de 50 % et disposera d’une marge de 50 € pour payer ses frais d’exploitation ((loyer, énergie…) et les salaires, les charges, les impôts…).

Interprétation du taux de marge

La marge : un indicateur des Soldes Intermédiaires de GestionLe taux de marge d’une entreprise ou d’un produit peut avoir des origines différentes :

  • Il peut indiquer la puissance de négociation de l’entreprise envers ses fournisseurs. En effet, bien souvent le prix d’un produit ou d’un service est en partie dicté par le marché. Les sociétés qui parviennent à avoir un taux de marge important sont souvent celles qui ont un pouvoir de négociation important.
  • Il peut-être la conséquence d’une politique d’innovation ou de différenciation. Une entreprise qui parvient à se différencier par de la R&D, de l’innovation, un placement marketing, une image de marque, un savoir faire, … peut parvenir à s’émanciper des prix de la concurrence et augmenter son taux de marge.
  • Il peut être augmenté grâce à une stratégie marketing de différenciation. Se distinguer par la qualité de service, l’image de marque ou le savoir faire  permet a certaines sociétés de pratiquer des prix de ventes supérieurs et augmenter ainsi leur taux de marge.

Profitez de l'accompagnement d'un Expert-Comptable

  • Pas d'engagement, premier mois offert.
  • Votre bilan, compte de résultat, obligations fiscales attestés par un expert comptable.
  • Zéro papier, Connecté à votre banque
  • Vos dépenses fiscales en temps réel

Exprimer la marge en taux : le taux de marque et son interprétation

On parle parfois d’un taux de marque (et non un taux de marge), à quoi cela correspond-t-il ? Le taux de marque indique la marge commerciale qui est incluse dans le prix de vente d’un produit. Utile, lorsqu’il s’agit d’estimer la rentabilité de la vente de telle ou telle marchandise, ou de fixer un prix de vente aux produits achetés.

Comment différencier taux de marge et taux de marque ?

Si le taux de marge et le taux de marque ont la même base : ils diffèrent de par leurs éléments de comparaison :

  • le taux de marge compare la marge brute au coût d’achat
Taux de marge = Marge Brute HT / Coût d’achat HT x 100
  • le taux de marque compare la marge brute au prix de vente
Taux de marque = Marge Brute HT / Prix de vente HT x 100

Cette notion est importante car elle porte souvent à confusion.  Voici un schéma qui permet de les différencier facilement :

Taux de marge, taux de marque

Interprétation du taux de marque :

Le taux de marque est utilisé de manière globale pour exprimer la performance, la rentabilité globale de l’entreprise, ou une performance par partie ou section (produit, service, famille de produit, unité de production…).

Attention :
Cette notion est différente de la marge sur coût variable qui intègre davantage de frais que le coût d’achat des marchandises vendues.

Besoin d’aide pour améliorer la rentabilité de votre activité ?  N’hésitez pas à lire notre article :

Exprimer la marge en taux : le coefficient multiplicateur et son interprétation

Qu’est-ce que le coefficient multiplicateur ?

De nombreux commerçants utilisent le coefficient multiplicateur pour déterminer leur prix de vente TTC à partir du prix d’achat HT de leurs marchandises.

Coefficient multiplicateur = prix de vente TTC / prix d’achat HT

Ainsi, piloter la marge de l’entreprise peut également se faire sur la base d’un coefficient multiplicateur moyen.

Interprétation du coefficient multiplicateur :

La marge : un indicateur des Soldes Intermédiaires de GestionLe coefficient multiplicateur est souvent un outil permettant d’arbitrer entre différentes sources d’approvisionnement.

Le travail du coefficient multiplicateur est lié au positionnement prix de l’entreprise. Une autre fiche pratique abordera deux points complémentaires importants :

  • Comment déterminer son prix de vente ?
  • Comment calculer une remise commerciale ?
  • Comment calculer le coefficient multiplicateur qui permet de passer directement du prix d’achat au prix de vente.

La marge nette

Définition et calcul

La marge nette permet de calculer la rentabilité finale d’un produit, d’un service ou même d’une entreprise.

La marge nette mesure le résultat réalisé par une entreprise lors de la vente d’un produit ou d’un service. En phase de création d’entreprise, elle permet d’anticiper ce résultat.

Elle se calcule en enlevant de la marge brute les frais liés à la vente du produit, ainsi :

  • La marge nette (qui est en fait la marge nette commerciale) correspond à la marge brute nette des frais de gestion commerciale (charges du personnel, amortissements du matériel, etc…).

Marge brute HT – Frais de gestion commerciale HT = Marge nette HT

ou

Prix de vente HT – Prix d’achat HT – Frais de gestion commerciale HT = Marge nette HT

  • Pour une société de production, la marge industrielle est la marge brute moins les frais directement liés à la fabrication industrielle du produit.

Marge brute HT – Coûts directs liés à la production HT = Marge industrielle HT 

ou

Prix de vente HT – Prix d’achat HT – Frais de gestion commerciale HT = Marge industrielle HT

  • Certaines entreprises commerciales qui ont des frais de logistiques directement liés à la vente du produit calculent une marge logistiquequi correspond à la marge brute nette des frais de logistique.

Marge brute HT – Frais directs logistiques HT = Marge logistique HT

ou

Prix de vente HT – Prix d’achat HT – Frais directs logistiques HT = Marge logistique HT

Interprétation de la marge nette

Chaque entreprise peut définir la marge nette qui correspond à son activité afin de différencier le montant de la vente affecté à la vente du produit de celui utilisé pour faire fonctionner l’entreprise. Il faut pour cela déterminer les coûts directement affectés à la vente du produit et les déduire de la marge brute.

Les coûts directs peuvent être variables ou fixes. Là encore, la notion de marge nette est donc très différente de la marge sur coût variable expliquée ci-dessous.

En phase de création d’entreprise, le calcul de la marge nette est l’étape incontournable du prévisionnel financier. Il permettra d’anticiper le modèle économique optimal qu’il faudra développer.

Besoin d’aide pour améliorer la rentabilité de votre activité ? N’hésitez pas à lire notre article :

Définition et calcul

La marge sur coût variable

Les frais d’une entreprise peuvent être répartis entre frais fixes et frais variables.

Par définition, les frais variables sont les frais qui augmentent avec la quantité de produits fabriqués. Par exemple, plus un boulanger fabrique de pain plus sa consommation de farine augmente. Le coût d’achat de la farine est donc un coût variable.

Par opposition, les frais fixes sont ceux qui ne varient pas, quelle que soit la quantité de produits fabriqués. Par exemple, le loyer de l’atelier de fabrication du pain est un frais fixe pour ce même boulanger. Son montant ne change pas, quel que soit le nombre de baguettes fabriquées.

La marge sur coût variable correspond à la différence entre le chiffre d’affaires HT et le montant des frais variables HT liés à la fabrication des produits concernés.

Marge sur coût variable = chiffre d’affaires HT – frais variables HT
Exemple :
Reprenons l’exemple de notre boulanger. Son chiffre d’affaires annuel s’élève à 200 000 € HT. Ses frais variables s’élèvent à 40 000 € HT.Sa marge sur coût variable s’élève à alors à 160 000 € soit 80 % du chiffre d’affaires.

Interprétation

La marge sur coût variable permet à l’entreprise de couvrir ses frais fixes.

En conséquence, si la marge sur coût variable est inférieure aux frais fixes de l’entreprise, celle-ci est déficitaire. Si la marge sur coût variable est supérieure aux frais fixes de l’entreprise, celle-ci est bénéficiaire.

Le calcul de la marge sur coût variable permet de déterminer le seuil de rentabilité d’une entreprise c’est-à-dire le niveau de chiffre d’affaires à atteindre pour être bénéficiaire.

Cette notion est particulièrement importante en cas de création d’entreprise car elle détermine la viabilité du projet.

Elle entre dans le calcul du seuil de rentabilité et de son corollaire le point mort.

Comment préserver votre marge ?

Il n’existe pas de solution toute faite permettant d’assure une marge sur le long terme. Les marchés évoluent et l’important est de s’adapter aux besoin de votre clientèle.

Le maintien de la marge passe par l’élaboration d’une stratégie d’entreprise et d’un « cap » à tenir. Élaborer sa stratégie est une démarche assez simple qui se fait en 5 étapes distinctes. Notre article sur les 5 étapes de la démarche stratégique explique comment élaborer une stratégie d’entreprise. Il explique en quoi, comment et quand le prix intervient dans votre démarche stratégique.

La marge : les indicateurs des soldes intermédiaires de gestion (SIG)

Qu’est-ce que les SIG (soldes Intermédiaire de Gestion) ?

La marge : un indicateur des Soldes Intermédiaires de GestionPour visualiser la rentabilité de l’entreprise on peut utiliser comme outil le tableau des SIG ou Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG).  Ce dernier classe et ordonne les charges de l’entreprise. Il fournit des indicateurs de mesure de la rentabilité comme la marge brute, la marge nette, mais aussi la valeur ajoutée, le résultat d’exploitation,… qui permettent d’étudier les conséquences des variations de charges sur le résultat.

Même si leur nom fait penser à des outils compliqués et « rébarbatifs », les indicateurs des Soldes Intermédiaires de Gestion sont des éléments importants pour maîtriser la gestion financière de l’entreprise (ils font l’objet d’une fiche technique dédiée qui permet de mieux les comprendre et les utiliser : Comment bien utiliser les soldes intermédiaires de gestion).

A quoi servent les SIG ?

Pour un créateur d’entreprise, les soldes intermédiaires de gestion sont les ratios clés du prévisionnel financier. Une fois l’entreprise sur les rails, vous pourrez comparer vos SIG prévisionnels à la réalité du terrain, puis effectuer des ajustements financiers.

Comment faire l’analyse de mon taux de marge ?

Comment faire l'analyse de mon taux de marge ?La marge est un indicateur de compétitivité de l’entreprise. À ce titre, les ratios de marge permettent de comparer les entreprises d’un même secteur d’activité ou la performance d’une entreprise dans le temps (sur plusieurs années ou périodes, du prévisionnel financier en phase de création d’entreprise à la première clôture des comptes, par exemple. Ces périodes peuvent même être de durées différentes).

Ces ratios servent aussi à opter pour des choix stratégiques, en permettant de comparer la contribution d’un produit dans la performance de l’entreprise.

Si le taux de marge est une composante importante du prix de vente, il est nécessaire de l’appréhender dans une conception globale lors de la mise en place d’une tarification. D’autres articles complémentaires à celui-ci vous permettront d’appréhender la tarification dans sa globalité :

  • savoir déterminer un prix de vente
  • savoir déterminer une remise commerciale
  • qu’est-ce qu’un coût de revient
  • maîtriser son taux de marge en utilisant la technique (très simple) du coefficient multiplicateur

Le lien entre taux de marge et rentabilité

Mais avoir un bon taux de mage n’est pas suffisant pour assurer la rentabilité de l’entreprise. En effet, si avoir un prix de vente adapté est nécessaire pour contribuer au dynamisme commercial de l’entreprise, le suivi de la trésorerie, la mise en place d’une organisation adaptée (administration, production, commercial…) et la qualité du management sont des piliers indispensables pour la bonne marche de l’entreprise).

Afin de bien intégrer l’importance de ces notions, nous vous conseillons de compléter votre lecture par les articles suivants :

  • Comment suivre sa trésorerie
  • Le management par objectifs
  • Les bases d’une bonne organisation d’entreprise

En phase de création d’entreprise, il est indispensable de réaliser un prévisionnel financier afin de calculer de manière précise ces différents taux. Ils vous permettront ensuite de choisir le modèle économique le plus pertinent puis de piloter votre entreprise en toute connaissance de cause.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 4.3/5. Total de 127 votes.
Chargement...

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Sophie Felix -


100 commentaires pour “Marge, taux de marge, taux de marque”

  • berier dit :

    Bonjour, comment calculez une marge minimale et maximale s’il-vous-plaît

    Pas encore de votes.
    Chargement...

    • Sarah Jarwe dit :

      Bonjour,

      La marge minimal est une vente à prix coutant sinon vous perdez de l’argent. Quand à la marge maximum elle dépend de ce que vos clients acceptent de payer et du prix pratiqué par vos concurrents.

      Cordialement,
      L’équipe créer son entreprise LBdD

      Pas encore de votes.
      Chargement...

  • VERONIQUE BON dit :

    Bonjour, je vous félicite pour votre site qui est super.
    Je n’arrive cependant pas à calculer un pv ht avec comme informations un prix d’achat de 10.1 € ht et taux de marque de 19 %
    je fais 19= MB HT/PV HT*100 et je reste coincée
    merci

    Pas encore de votes.
    Chargement...

    • Jean Baptiste Sandifort dit :

      Bonjour Véronique,
      Par rapport à ton cas d’école, il faut faire :
      Coût d’achat HT / [1 – taux de marque] = Prix de Vente HT
      10.1 / (1-19%) = 10.1 / 0.81 = 12.46€
      J’espère avoir pu te renseigner correctement 🙂
      Cordialement,
      L’équipe créer son entreprise

      Pas encore de votes.
      Chargement...

  • Yasser Rouchdi dit :

    Je souhaite savoir la relation qui existe entre le taux de marque et le taux de marge.
    En suite, comment peut on calculer le taux de marge à partir du taux de marque ?
    Merci d’avance

    Pas encore de votes.
    Chargement...

    • Bonjour,
      C’est expliqué dans l’article …
      Cordialement,
      L’équipe créer son entreprise

      Pas encore de votes.
      Chargement...

  • Jalal dit :

    J’utilise la remise avec prix de vente, est-ce que je dois utiliser la formule “Coefficient multiplicateur = (prix de vente TTC – (prix de vente TTC * remise)/100) / prix d’achat HT”

    Pas encore de votes.
    Chargement...

    • Dufour Laurent dit :

      Bonjour,
      C’est une des méthode possible. Ce qui est important c’est d’identifier celle qui répond le mieux à votre mode de fonctionnemtn et qui est la plus parlante pour vous. Une fois cette méthode choisie, il faut d’une part la valider pour vous assurer qu’elle vous donne les résultats attendus notamment en terme de rentabilité et de compréhension puis l’appliquer.
      Cordialement,
      L’équipe créer son entreprise LBdD

      Pas encore de votes.
      Chargement...

  • Charles Henry dit :

    Bonjour, je compte ouvrir une entreprise individuelle en tant qu’électricien du bâtiment, je voudrais savoir comment calculer le prix de vente d’une prestation selon mon prix d’achat de fourniture (interrupteur, prise etc etc ).
    Pouvez vous me dire si pour calculer mon prix de vente, je dois calculer ma marge sur le prix catalogue HT ou mon prix remisé HT du matériel ?
    Pouvez vous également me dire si je dois appliquer d’autre coeff selon si c’est une pose sous moulure, dans du neuf dans cloison placo ou en rénovation en encastrer.
    Merci d’avance

    Pas encore de votes.
    Chargement...

    • Dufour Laurent dit :

      Bonjour,
      Tout dépend de ce que vous voulez faire. vous pouvez par exemple estimer la marge que vous voulez faire sur vos pièces disons 50%. Si une pièce coûte 50 euros HT brut et 40 euros remisé(20% de remise: 50*0,8=40). Pour avoir 50% de marge vous allez la vendre 60 euros, vous pouvez alors déterminer le coefficient à appliquer que vous voulez :
      – le coef sur le prix non remisé sera de 60/50 = 1,2
      – le coef sur le prix remisé sera de 60/40 = 1,5
      Ainsi si vous vendez un pièce dont le prix de vente non remisé est de 78,32 euros, il vous faudra le vendre 78,32*1,2= 94 euros HT pour avoir une marge de 50% sur votre prix remisé qui est de 62,65. pour le contrôle 62,65*1,5= 94 (le prix de vente TTC est 94*1,2=112,80 euros)
      Si vous vendez une pièce dont vous savez que le prix d’achat remisé est de 104,45 euros, votre prix de vente HT sera de 156,67 euros HT.
      En espérant vous avoir aider,
      Cordialement,
      L’équipe créer son entreprise LBdD

      Pas encore de votes.
      Chargement...

  • Agbomenou Geoffroy dit :

    Très bien votre article. Très bien pour des mises à niveau

    Pas encore de votes.
    Chargement...

    • Dufour Laurent dit :

      Bonjour,
      Merci pour votre commentaire encourageant
      Cordialement,
      L’équipe créer son entreprise LBdD

      Pas encore de votes.
      Chargement...

  • sohiez dit :

    il permette de calculer la …………………. d’un produit

    Pas encore de votes.
    Chargement...

    • Dufour Laurent dit :

      ???

      Pas encore de votes.
      Chargement...

  • martin dit :

    Bonsoir mon patron en boucherie me demande 35% de marge , qu’elle coéficient , je dois appliquer pour sortir 35 % de marge , merci

    Pas encore de votes.
    Chargement...

    • Dufour Laurent dit :

      Bonjour,
      Si vous avez un produit dont votre coût de revient est de 100 euros (HT) et que vous voulez faire 35% de marge, vous allez le vendre 135 euros HT. Si vous avez 20% de TVA, vous le prix de vente au clients du magasin sera de 135 x 1,2 = 162 euros
      votre coefficient multiplicateur pour une marge de 35% est doc de 162 / 100 = 1,62 sur votre prix de revient HT
      Cordialement,
      L’équipe créer son entreprise LBdD

      Pas encore de votes.
      Chargement...

  • florensa melanie dit :

    Bonjour,
    merci pour cette article claire et précis qui m’a permis de comprendre un peu mieux mes finances :D.
    Pouvez-vous tout de même me dire si nous sommes bon sur la marge que nous appliquons.
    Avec mon mari nous avons un site e-commerce. Si je calcule bien j’ai un taux de marge de 128% et mais un taux de marque de 56%. est-ce bon pour le taux de marque. Je marge en moyenne entre 2.2 et 2.6 points.
    Achat 3€75
    Cout industrielle 0.79
    Envoi (gratuit aux clients) 2.8 en moyenne
    Emballage 0,30
    RSI 3€20
    Frais bancaire 0.60
    Nous sommes à 10€84 pour un article revendu 25€
    Nous avons des frais de maintenance d’environ 1000€ par an et environ 1000€ de frais supplémentaires
    Est-ce une bonne marge?
    Merci par avance pour votre réponse
    Cordialement
    Mélanie

    Pas encore de votes.
    Chargement...

    • Dufour Laurent dit :

      Bonjour,
      Si j’ai bien compris vous appliquez un coeff de 2,3 ce qui vous donne une marge de de 14,16€. Il faut aussi étudier le volume de vente, si vous avez 2 000 euros de frais fixes complémentaires cela veux dire qu’il faut vendre 142 produits pour commencer à gagner de l’argent soit environ 12 produit par mois. Il faudra ensuite prévoir d’intégrer votre rémunération dans le calcul.
      Chaque cas est différent, il est difficile de vous dire sans autres information si votre marge est suffisante, il faut faire votre plan de développement (cf nos articles sur le prévisionnel, le business plan et le compte de résultat) dans lequel vous intégrerez toutes vos dépenses prévisionnelles dans un tableau prévu à cet effet (vous pouvez utiliser le tableau prévu dans notre article sur le suivi de la trésorerie prévisionnelle) pour voir si votre modèle économique est rentable et s’il vous permet de pérenniser et développer votre activité.
      Cordialement,
      L’équipe créer son entreprise LBdD

      Pas encore de votes.
      Chargement...

  • sarrazin dit :

    bonjour ,ma marge brut de restauration et de 76% est ce bon ,car je suis toujours dans le rouge
    merci

    Pas encore de votes.
    Chargement...

    • Dufour Laurent dit :

      Bonjour Philippe,
      A première vue votre niveau de marge correspond à la moyenne de votre profession. La réponse à votre interrogation se situe donc plus probablement :
      – Au niveau de votre autres frais qui sont peut-être un peu élevés
      – Au niveau de votre chiffre d’affaires qui n’est pas suffisant pour couvrir ces frais
      Pour en savoir plus, il faudrait faire une analyse de rentabilité de votre activité qui vous permettrait de bien comprendre par exemple combien cela vous coûte à chaque fois que vous ouvrez votre restaurant et donc quel chiffre d’affaires vous devez au minimum réaliser par service pour atteindre votre seuil de rentabilité.
      Nous avons une partenaire de confiance qui aide les entrepreneurs à améliorer la gestion de leur entreprise en faisant des missions ponctuelles dans les TPE et PME. Si vous le souhaitez, elle devrait pouvoir vous apporter quelques conseil et piste de réflexion. Elle a aider d’autres lecteurs à améliorer sensiblement leur rentabilité. Si cela vous intéresse, n’hésitez pas à nous le dire via notre page contact (https://www.leblogdudirigeant.com/qui-sommes-nous/#contact ), nous vous transmettrons ses coordonnées.
      Cordialement,
      L’équipe créer son entreprise LBdD

      Pas encore de votes.
      Chargement...

    • Jimmy Neveu dit :

      Bonjour,
      la marge brut nationale dans la restauration est de 70%. Vous avez donc une bonne marge.
      Il faut vous rapprocher de votre expert comptable qui va normalement vous aider à trouver des solutions.
      Cordialement
      L’équipe accompagnement des entrepreneurs LBdD

      Pas encore de votes.
      Chargement...

  • André DESSENS dit :

    Bonjour,
    Très bon article, précis, concis et clair ! Ne pas hésiter à lire les commentaires et réponses associées, certains échanges sont vraiment pertinents. Bravo et merci du temps que vous accordez.

    Pas encore de votes.
    Chargement...

    • Dufour Laurent dit :

      Bonjour,
      Merci pour vos commentaires encourageants
      Cordialement,
      L’équipe Création d’Entreprises, LBdD

      Pas encore de votes.
      Chargement...

  • David dit :

    Bonjour,
    Nous avons un débat au sein de notre entreprise sur le taux de marge. Nous faisons de la vente sur Internet de produits avec prix variables et nous avions prix le parti d’appliquer un taux de marge 35% afin d’être rentable. De part notre activité en ligne, nous sommes souvent en concurrence avec d’autres marchands et sommes amenés à ajuster nos prix…
    Et nous avons un débat sur le point suivant: doit-on raisonner en % de marge ou peut-on raisonner en valeur de marge. En effet, sur un produit que l’on vend 30€ la marge en valeur sera bien plus faible que sur un produit vendu 100€. Les frais liés à la gestion et la vente des produits sont les mêmes quelque soit le prix de vente du produit.
    Or pour être aligné sur la concurrence nous devons diminuer notre prix de vente. Le débat porte donc sur la marge en valeur versus la marge en % : diminuer le prix de vente sur le produit à 100€ permet toujours, en valeur, de réaliser une marge intéressante, mais en % elle sera bien en dessous des 35%. Comment trancher ? Est-il pragmatique de raisonner en valeur en se disant que c’est de la marge qui rentre et tant pis pour le %, ou est-ce une erreur ?
    Merci par avance

    Pas encore de votes.
    Chargement...

    • Dufour Laurent dit :

      Bonjour,
      Il n’est pas évident de répondre à votre question sans en connaitre un peu plus.. qu’en dis votre expert-comptable ?
      Pour ma part j’ai le sentiment que le débat n’est pas exactement celui du taux de marge ou de la marge en valeur mais plutôt celui de l’élasticité de votre marché. Autrement dit de combien vos augmenter vos ventes si vous baisser votre marge de 5, 10, ou 15% … Les achats sont-ils récurrents? Les clients sont-ils fidèles ? Si vous baissez les prix, pourrez-vous les remonter ? La relation niveau de prix / image est-elle forte ? …
      Par ailleurs, l’importance de faire de la marge diffère en fonction de situations : votre activité est elle en développement, couvrez-vous vos charges fixes ..
      Pour ce qui est du raisonnement, il peut être tout a fait intéressant de raisonner en terme de valeur, s’arrêter sur un pourcentage est un peu restrictif, mais le niveau de marge est un bon indicateur de santé et d’efficacité commerciale. Pour tranchez sur la question il faut avoir mesuré quelques indicateurs (coût de revient, seuil de rentabilité, …) déterminer de combien votre CA va augmenter lorsque vous baisserez les prix, de voir si vous avez des capacités financières pour le faire et de les comparer à vos concurrent… Vous êtes en pleins réflexion de stratégie commerciale, la connaissance de vos concurrents, du marché (taille segmentation critères, …)seront un atout.
      Cordialement,
      L’équipe création d’entreprise LBdD

      Pas encore de votes.
      Chargement...

      • David dit :

        Merci pour ce retour rapide.
        Mon expert comptable n’en dit pas grand chose !
        Je peux vous donner quelques précisions, mais il semble que vous répondez déjà en partie à ma question: je pense également qu’il s’agit d’un choix de stratégique commerciale : la marge en % ne fait pas tout et pour des questions d’image et de concurrence il est important, tant que le seuil de rentabilité est atteint, de pouvoir s’aligner afin de proposer le dit produit.
        En effet, cette question se pose sur des produits spécifiques (haut de gamme, avec de la concurrence) incontournable pour nos clients et donc que nous devons proposer. Pour ma part, j’en étais venu à la conclusion qu’il fallait réussir à définir un cout de revient / seuil de rentabilité moyen (le même quasiment pour tous les produits quel que soit le prix de vente) et se dire qu’il ne fallait pas que la marge en valeur unitaire par produit ne soit pas inférieure à ce seuil.
        Quelques précisions: Nous sommes une jeune entreprise, 3 ans et sommes donc toujours en développement. Difficile de faire des projections sur l’augmentation du CA car cette problématique est ponctuelle, et difficilement quantifiable. Les clients sont fidèles, mais ne s’interdisent pas d’aller voir ailleurs, surtout sur internet ! Sur ces produits spécifiques, nous ne pourrons pas remonter les prix car la concurrence sera toujours présente.
        Encore merci pour votre aide.

        Pas encore de votes.
        Chargement...

        • Dufour Laurent dit :

          Bonjour,
          Il est vraiment difficile de vous répondre sans en savoir un peu plus. Pour ce qui est de votre expert comptable, c’est décevant car il connait votre activité et disose de tous les chiffres… par ailleurs il a un devoir de conseil qu’il ne semble pas assumer… Si vous le souhaitez vous pouvez prendre contact avec nous via notre page contactez nous ( https://www.leblogdudirigeant.com/qui-sommes-nous/#contact )je vous communiquerai mon tel et nous pourrons en discuter de vive voix pendant un dizaine de minutes…
          Cordialement,
          L’équipe création d’entreprise LBdD

          Pas encore de votes.
          Chargement...

  • Quentin.J dit :

    Bonjour,
    Comment fait-on pour calculer la marge nette d’un produit après une réduction de 20% et alors qu’il existe une commission proportionnelle de 0,75% sur ce produit et une commission fixe de 0,10% sur ce même produit?
    D’avance merci pour vos éclaircissements.
    Cordialement

    Pas encore de votes.
    Chargement...

    • Louis Cocusse dit :

      Bonjour Quentin,
      Nous ne pouvons malheureusement pas répondre à votre demande, n’ayant pas pour tous les éléments en notre possession.
      Cordialement
      L’équipe création d’entreprise, LBdD

      Pas encore de votes.
      Chargement...

  • ERRAOUI Khadija dit :

    Bonjour ,
    si possible de me donner comment calculer la marge commercial ,
    Par exemple dans notre société nous calculé la marque comme ça:
    un cout d’achat de 120 /0.8 (pour marge de 20%) = le prix de vente est 150
    Cordialement

    Pas encore de votes.
    Chargement...

    • Louis Cocusse dit :

      Bonjour,
      Comme précisé dans l’article, la marge commerciale est égale au Prix de vente HT – Prix d’achat HT. Si votre prix de vente est de 150 euros et votre prix d’achat, de 120 euros, votre marge sera donc de 30 euros soit (150*100)/120 -100 = 25%. Si vous souhaitez une marge de 20%, votre prix de vente sera de 120*(1+0,2) = 144 euros.
      Cordialement,
      L’équipe création d’entreprise LBdD

      Pas encore de votes.
      Chargement...

  • IDDER dit :

    Bonjour,
    Dans le milieu professionnel, généralement on entend la marge : (PV- PA (ou coût de revient) / PV
    Est ce vrai ou bien on reste sur la notion du taux de marque ?
    d’avance merci

    Pas encore de votes.
    Chargement...

    • Charles Neguede dit :

      Bonjour,
      Le taux de marge sert à comparer la marge par rapport au coût d’achat tandis que le taux de marque sert à comparer la marge par rapport au prix de vente.
      Cordialement
      L’équipe création d’entreprise LBdD

      Pas encore de votes.
      Chargement...

  • DavidB dit :

    Ok pour la distinction Taux de marque / Taux de marge.
    Mais dans les faits, que ce soit en milieu professionnel ou même académique quand on parle d’un taux de marge cela correspondra dans 99% des cas à la définition du taux de marque…
    Etant moi-même contrôleur de gestion j’ai très vite abandonné l’idée de parler de taux de marque. Absolument personne n’utilise cette notion que ce soit les chefs comptables ou même le directeur financier, on parle de taux de marge.

    Pas encore de votes.
    Chargement...

    • Charles Neguede dit :

      Monsieur bonjour,
      Nous vous remercions pour votre commentaire.
      Cordialement
      L’équipe création d’entreprise LBdD

      Pas encore de votes.
      Chargement...

  • Nicolas dit :

    Bonjour,
    Article intéressant, souvent bon nombre de comptable confondent le taux de marge et le taux de marque, cet article remet les choses en place.
    Mais certaines entreprises préfèrent utiliser le taux de marque pour communiquer ce taux aux forces commerciales puisqu’il est plus bas que le taux de marge, ce qui leur permet de faire croire que leurs marges sont raisonnables alors que par moment elles sont vraiment importantes.
    J’ai déjà entendu dans plusieurs entreprises ce genre de discours.
    Exemple : Pour un produit qui coûte 60000 € HT à fabriquer et que l’on vend 96000 € HT.
    Le taux de marge est donc de 60% alors que nous aurons un taux marque de 37,5%
    Il est donc parfois moins choquant d’annoncer 37,5% de taux de marge à la force commerciale même si le chiffre est un taux de marque.
    Cordialement

    Pas encore de votes.
    Chargement...

    • Charles Neguede dit :

      Monsieur bonjour,
      Toute l’équipe vous remercie pour ce commentaire encourageant et constructif.
      Cordialement
      L’équipe création d’entreprise LBdD

      Pas encore de votes.
      Chargement...

  • Thomas dit :

    Bonjour M.Dufour, étant étudiant en BTS NRC, nous sommes tombés avec ma classe sur un exercice qui nous a tous divisé par sa confusion, pourtant nous sommes tous plutôt bons. Si je puis vous le soumettre pour que vous nous apportiez quelques éclaircissements:
    Le domaine Bonzoms, domaine familial de Tautavel, producteur d’AOC rouges et blancs, réalise une opération de mailing à destination d’une cible de comités d’entreprises (5000 adresses), à l’occasion d’un nouveau vin rouge primeur Bio.
    Le mailing comprend une lettre, un prospectus et une enveloppe porteuse personnalisée pour un coût total de 1,20€ l’unité.
    Les frais de mise sous pli et d’envoi s’élèvent à 0,40€ à partir de 1000 envois; 0,20€ au-delà de 5000.
    Les frais de conception du mailing s’élèvent à 500€.
    Le taux de retour des années précédentes permet d’espérer un taux de 5%.
    La commande moyenne s’établit à 150€.
    Les frais d’expédition à la charge du domaine sont en moyenne de 15€/commande.
    Le taux de marque sur le produit est de 45%.
    1)Cette opération est-elle rentable?
    2)Pour combien de vente est-elle rentable? A quel taux de retour cela correspond-il? Commentez.
    On s’est d’abord demandé ce que faisait le taux de marque ici dans l’énoncé (son utilité??) ensuite personne ne s’est entendu sur les charges variables lors du calcul du seuil de rentabilité pour calculer le nbre de ventes pour lequel l’opération est rentable.
    Pourriez-vous nous aidez? Merci par avance!!! 🙂

    Pas encore de votes.
    Chargement...

    • Laurent Dufour dit :

      Bonjour,
      Je vous remercie pour l’intérêt que vous portez à mon blog, malheureusement je ne vais pas pouvoir vous aider. En effet la part de temps disponible dont je dispose est consacrée à aider les créateurs qui en ont besoin.
      Cordialement,
      L’équipe création d’entreprise LBdD

      Pas encore de votes.
      Chargement...

  • pourcentage dit :

    Merci pour l’article 🙂 très utile pour calculer les marges réalisées et les gains .

    Pas encore de votes.
    Chargement...

    • Laurent Dufour dit :

      Bonjour,
      Merci pour votre commentaire encourageant.
      Cordialement,
      L’équipe création d’entreprise LBdD

      Pas encore de votes.
      Chargement...

  • Benji dit :

    Bonjour nous allons reprendre un restaurant.pouvez nous expliquer les taux en pourcentage on est un peut perdu.
    On sait que on multiplie par 3 cordialement

    Pas encore de votes.
    Chargement...

    • Laurent Dufour dit :

      Bonjour,
      Si vous appliquez un coefficient de 3 vous revendez 300 euros un produit acheté 100, vous faite donc une mage brute de 200 euros, votre taux de marge est de 200 / 100 soit 200%.
      Pour votre reprise l’important est de faire une analyse précise du bilan et du compte de résultat du restaurant existant. Par expérience, je ne eux que vous conseiller de vous rapprocher d’un bon expert-comptable qui vous conseillera et vous guidera dans votre opération. Beaucoup de repreneurs ont une analyse partielle des choses et prennent des risques important qu’ils doivent ensuite assumer pendant de longues périodes.
      Si vous ne connaissez pas d’expert-comptable, n’hésitez pas à prendre contact avec nous par le formulaire : contactez-nous, ( https://www.leblogdudirigeant.com/qui-sommes-nous/#contact ) nous verrons comment nous pouvons vous aider à en trouver un.
      Cordialement,
      L’équipe création d’entreprise LBdD

      Pas encore de votes.
      Chargement...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *