Quels financements pour créer ou reprendre une entreprise ?

Par Laurent Dufour, le 25/09/2020

Les besoins de financement diffèrent selon la nature du projet, la reprise d’un fonds de commerce existant n’a pas la même structure de besoins qu’une startup qui lance un projet innovant ou une freelance qui lance son cabinet de conseil.

financements pour créer une entreprise

C’est pourquoi, pour établir sa stratégie financière il est essentiel :

  • d’étudier précisément les besoins de financement. Le prévisionnel sert à évaluer le modèle économique d’un projet, apprécier sa rentabilité et mesure son besoin de financement.
  • de trouver la méthode de financement la plus adaptée au projet d’entreprise.

Pour construire votre stratégie de financement, vous pourrez évaluer la possibilité de rechercher les financements suivants en prenant soin d’évaluer votre éligibilité et la date à laquelle ils pourront intervenir (adéquation avancement projet/type de financement, délai de réalisation du dossier, délais d’instruction de la demande, délai nécessaire au déblocage des fonds, …) :

Les aides Pôle Emploi

Pôle emploi apporte une aide aux entrepreneurs en maintenant leur indemnisation chômage. Le maintien des ARE contribue activement au soutien des projets de création. Toutefois, il faut être attentif à bien connaitre les règles qui peuvent être un peu complexes, certains entrepreneurs se trouvent contraint de devoir rembourser les aides perçues L’article suivant vous explique les pièges à éviter : Faut-il rembourser les aides de pôle emploi ?

Les exonérations de charge

L’ACRE permet aux dirigeant de bénéficier d’exonérations de certaines charges sociales. Sans être un apport fiancer, il peut représenter des économies substantielles. L’ACRE ayant été modifié, nous avons rédigé un article qui permet de bien comprendre ce que diffère l’ACRE et l’ancien ACCRE.

L’autofinancement

Avoir une société qui finance son propre développement représente bien évidement le financement le moins coûteux. Toutefois il ne peut intervenir qu’une fois que le modèle économique a été mise en place.

Les apports personnels

L’apport personnel consiste à financer tout ou partie du projet grâce à ses capitaux personnels. De nombreux créateurs parviennent à conjuguer leurs apports personnels avec d’autres aides comme celles de pôle emploi pour financer les besoins de court terme. Il est assez rare que ce type de financement suffise à développer une entreprise.

Les subventions pour la création d’entreprise

De nombreuses aides, le plus souvent régionales permettent aux porteurs de projet de créer ou reprendre une entreprise. Ces aides finance souvent l’amorçage du projet, elles sont versées juste avant, pendant ou juste après la création juridique de l’entreprise.

On retrouve parmi les subventions les aides publiques octroyées par les grandes agglomérations, le NACRE qui permet de bénéficier d’un prêt à taux zéro, les aides de la BPI qui ne sont pas des prêts mais des cautions ou de garanties qui permettent de lever des fonds plus facilement tout en limitant les risques.

De nombreux organismes offrent aussi des prêts d’honneurs sous des conditions très différentes. Ceux-ci, associés à un apport de fonds des fondateurs de la société, permettent souvent de faire un effet de levier financier pour parvenir à lever des fonds auprès des établissements financiers en limitant les cautions personnelles des créateurs.

Les concours, prix et autres subventions particulières peuvent aussi aider un projet à se financer, à gagner en crédibilité et à pouvoir communiquer gratuitement.

D’autres aides locales existent, pour les connaitre il est nécessaire de se rapprocher de la Chambre de Commerce, de votre ville ou de la chambre des métiers.

Le prêt professionnel ou bancaire

Le prêt professionnel est un emprunt accordé par un établissement financier à l’entreprise. L’intervention de la BPI est un plus qui permet souvent d’augmenter le montant de l’emprunt accordé. Toutefois il entraîne un coût pour l’entreprise (remboursement de l’emprunt et des intérêts) et peut amener une partie plus ou moins importante de risque personnel pour l’entrepreneur en fonction des garanties demandée.

Remarque :

La plupart du temps l’intervention d’un professionnel permet d’obtenir des taux intéressant mais surtout de limiter les garanties exigées.

Le financement participatif (crowdfunding ou crowdlending) :

Le crowdfunding ou crowdlending font l’un et l’autre appel à la participation du public. Ils peuvent être utilisés pour tous types de projet. Le crowdfunding consiste en un don avec ou sans contrepartie. Le crowdlending est quant à lui un prêt gratuit ou rémunéré.

La levée de fonds

La levée de fond est un financement externe. Le financement est apporté par un associé qui entre au capital de la société moyennant une prise de participation. Cette démarche très appréciée est toutefois risquée pour le créateur comme pour le financier. Plusieurs typologies d’acteurs interviennent dans les levées de fonds (établissement financiers, Business Angel, investisseurs privés, fonds d’investissements, …). Notre article sur la levée de fonds explique en détail le procédé : Levée de fond : Pour qui ? Pourquoi ?

Comment mettre en place sa stratégie financière ?

La stratégie financière d’un projet ou d’une entreprise se construit à partir de plusieurs éléments indispensables : le modèle économique, le prévisionnel et la stratégie de développement.

Le modèle économique

Le modèle économique ou business model qui permet de comprendre dans laquelle mesure l’entreprise va pouvoir tirer profit de la valeur ajoutée qu’elle apporte.

Ses caractéristiques ont des conséquences importantes sur l’ensemble du modèle et notamment certains aspects financiers essentiels comme le besoin en fonds de roulement (ou BFR) du projet et sa rentabilité.

Le prévisionnel de trésorerie

Le prévisionnel de trésorerie qui est un élément du prévisionnel financier. Il prend souvent la forme d’un tableau de synthèse des flux financiers du prévisionnel.

Il permet de se représenter l’évolution des soldes de trésorerie au fil du temps. Il aide l’entrepreneur à vérifier qu’il sera en mesure de faire face à ses dépenses ainsi que de mesurer et dater ses besoins de financement. C’est un outil indispensable pour élaborer la stratégie de financement.

La stratégie de développement

Enfin, une stratégie financière ne s’élabore pas indépendamment de la stratégie de développement générale qu’elle doit permettre de financer. Elle devra par conséquent s’efforcer de financer les grands axes du développement commercial issus de la stratégie commerciale est d’outils spécifiques comme le SWOT, la matrice BCG ou la chaîne de valeur.

L’ensemble de ces éléments seront repris dans le business plan, véritable document synthétique de présentation du projet.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 3.4/5. Total de 5 votes.
Chargement...

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Laurent Dufour -


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *