Comprendre le crowdlending pour financer son entreprise

Par Laurent Dufour, le 14/09/2020

Le crowdlending est une déclinaison du crowdfunding. Cette méthode de financement participatif repose sur le principe du prêt, et engage les entreprises à rembourser le prêt professionnel dont elles sont bénéficier pour financer leur activité.

se financer grâce au crowdlending

Pour les investisseurs, c’est un moyen de participer à l’économie réelle en profitant d’un ticket d’entrée moins élevé que d’autres modes d’investissement.

Définition du crowdlending

Le crowdlending doit se comprendre comme un “prêt participatif”. Il s’agit d’opérations de prêt rendues possibles par un certain nombre d’investisseurs. Ces derniers peuvent être de petits épargnants, de gros investisseurs souhaitant diversifier leur portefeuille, ou encore des institutions (banques, mutuelles).

Le crédit ainsi octroyé aux entreprises leur permet de financer leurs projets de développement. Elles peuvent donc recruter de nouveaux effectifs, se fournir en équipements neufs, étendre leurs locaux ou encore ouvrir de nouveaux points de vente. Cet emprunt se décline sous différentes formes :

  • Minibons : un titre nominatif engageant l’émetteur (la société bénéficiaire de l’emprunt) à verser aux prêteurs des échéances définies en amont. La rétribution des investisseurs prend la forme d’intérêts à taux fixe versés périodiquement. Cette périodicité ne peut excéder les trois mois. La durée d’un minibon est limitée à 5 ans.
  • Obligations : en acquérant des titres obligataires émis par la société bénéficiaire de l’opération de crowdlending, les contributeurs perçoivent des intérêts annuels fixes. Ces intérêts peuvent être perçu de manière annuelle jusqu’à la fin du placement, ou bien lors du remboursement du capital in fine.
  • Contrat de prêt : ce document mentionne l’identité des prêteurs et des emprunteurs, ainsi que le montant prêté, le nombre de mensualité et le taux d’intérêt du crédit professionnel accordé.

A qui s’adresse le prêt professionnel collectif ?

Cette forme de crowdfunding par crédit professionnel intéresse principalement les PME qui offre une certaine lisibilité dans le temps. C’est sans doute l’une des différences majeures entre cette forme de financement et le crowdequity. L’objectif des investisseurs est de bénéficier d’une certaine forme de rentabilité, il importe donc que les sociétés bénéficiaires puissent présenter des garanties.

C’est la raison pour laquelle le crowdlending concerne principalement les entreprises existantes. Elles doivent avoir un historique, et répondre à un certain nombre de critères d’éligibilité : niveau minimum de chiffre d’affaires, objectif de rendement, profits envisagés sur les prochaines années…

L’idée est de pouvoir faire preuve d’une véritable capacité d’endettement afin que les prêteurs soient assurés de recevoir un retour sur leur investissement. Les performances de la société comptent donc pour beaucoup.

Comment financer la création ou le développement de votre société ?

Notre formulaire vous aidera à trouver le meilleur financement pour la création ou le développement de votre société.

> Déterminer le financement de votre société 

Quelques chiffres pour mieux comprendre

Le crowdlending est relativement populaire en France et se présente comme une alternative très intéressantes aux modes de financement classiques. Selon le baromètre de l’association FPF (Financement Participatif France), les opérations d’investissement participatif liées aux prêts ou aux obligations ont représenté 508 millions d’euros en 2019.

La même année, le taux de rendement des opérations de prêt et des minibons pouvait grimper jusqu’à 10%. La majorité des projets de financement participatif de ce type offraient une rentabilité comprise entre 4 et 8%.

Quels sont les avantages et les limites de ce type d’investissement participatif ?

Le principal risque du crowdlending est le risque de défaillance des entreprises bénéficiaires. Dans ce cas, elles ne sont plus en mesure de rembourser l’investissement initial des contributeurs. La plateforme sur laquelle la levée de fonds a été organisée peut bien sûr organiser des opérations de recouvrement, mais sans garantie de délai. Le remboursement peut donc prendre du temps.

En contrepartie, les avantages majeurs de cette forme de crowdfunding sont le ticket d’entrée et la promesse de rentabilité. Il est par exemple plus facile pour un petit épargnant de participer à l’économie réelle par le biais du crowdlending que par d’autres formes d’investissement. Enfin, les niveaux de rendement évoqué plus haut se montrent bien sûr des plus attractifs.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Laurent Dufour -


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *