Comment constituer votre dossier de financement ?

Par Laurent Dufour, le 06/07/2020

Tout entrepreneur est amené à devoir convaincre un partenaire, une banque ou un investisseur de financer son projet. Rares sont les projets qui ne nécessitent pas d’intervention extérieure pour se développer.

Comment monter un dossier de demande de financement ?

Pour autant, convaincre un établissement financier, une société de crédit ou un investisseur de contribuer au financement d’un projet est souvent l’une des étapes les plus difficile. Il faut pour cela réunir plusieurs conditions :

  • Avoir un dossier et un plan de financement complet et bien réalisé ;
  • Disposer d’une présentation claire et adaptée (pitch, business plan, …) ;
  • S’adresser aux bons partenaires et adapter son discours ;
  • Disposer d’une équipe convaincante ;
  • Déposer votre demande au bon moment.

Présenter un dossier complet, explicite et bien argumenté augmente sensiblement vos chances d’obtenir votre financement professionnel, crédit bancaire ou prise de participation. Bien évidemment la qualité de votre projet est essentielle. Présenter un projet rentable, solide et dont les risques sont mesurés est un facteur de réussite important.

Dans cet article nous expliquons ce que doit contenir un dossier de demande de financement professionnel et apportons quelques conseils pour augmenter vos chances d’obtenir votre financement.

Comment monter un dossier de demande de financement ?

On peut distinguer deux grandes catégories de financement :

  • le financement d’un projet de création, de développement ou de reprise d’entreprise,
  • et les projets de financement d’un investissement spécifique.

Les contenus de ces deux catégories sont très différents. Pour constituer le dossier de demande de financement, l’entreprise doit en premier lieu remplir un dossier à l’aide d’un certain nombre d’information et y annexer des documents complémentaires. Dans le cas d’un projet de création ou de développement elle devra s’attacher à décrire le projet le plus précisément et succinctement possible.

Comment décrire votre projet ?

La présentation du projet doit crédibiliser l’entrepreneur et démontrer la viabilité du projet. Cela rassure les établissements de crédit immobilier ou l’organisme prêteur quant à la capacité de rembourser l’emprunt.

La présentation du projet doit être claire, précise et agréable à consulter. L’idéal est de s’appuyer sur une étude de marché sérieuse, une stratégie claire et un prévisionnel complet. Le plus souvent ces éléments sont repris dans le business plan.

Ainsi, pour mettre toutes les chances de son côté, le document doit être clair, précis et rédigé dans un style soigné. Outre une étude de marché détaillée et une présentation du projet, le document d’investissement doit mettre en avant un business plan qui décrit :

  • L’activité de l’entreprise ;
  • Les offres de services (produits et/ou services) ;
  • La stratégie de développement (segmentation, ciblage, positionnement, mode de distribution, canaux de distribution, communication, …) ;
  • Les ressources humaines (compétence, expérience, savoir-faire, recrutement, charges de personnel, …) ;
  • L’organisation juridique (forme juridique, montant et répartition du capital social, répartition du capital, représentant légal, …) ;
  • Le prévisionnel financier comprenant le bilan prévisionnel, le compte de résultat prévisionnel, le tableau de financement, le plan de trésorerie le tableau d’investissement, l’analyse financière.

Comment constituer le dossier ?

La plupart du temps les porteurs de projet réalisent leur business plan seul. Cette option leu permet de maitriser la totalité du sujet, d’avancer à leur rythme et de limiter frais. Toutefois, il peut être intéressant de se faire accompagner par un professionnel qui peut intervenir et apporter :

  • un recul et une caution sur certaines parties techniques. On peut faire appel à un site en ligne pour l’étude de marché et à un expert-comptable pour le prévisionnel ;
  • une bonne organisation du business plan (certains sites proposent des modèles de business plan, …) ;
  • un accompagnement pour monter l’ensemble du dossier de demande de prêt et aider à négocier les meilleures conditions. De nombreuses solutions existent pour aider les dirigeants à trouver un financement.

Remarque :

Il est recommandé d’illustrer votre business plan ou votre document d’investissement à l’aide de tableaux, d’illustration et de diagrammes explicatifs qui aident facilitent la compréhension. Les éléments plus techniques (bilans détaillés, tableaux de chiffres, …) seront présentés en annexe afin de ne pas alourdir la lecture.

Pensez à utiliser des données réalistes, à anticiper certains imprévus : prévoir des délais de paiements de plusieurs semaines, les impayés, les ruptures de contrats, …

La présentation du projet doit aussi expliquer les raisons pour lesquelles vous sollicitez un financement. Il doit aussi indiquer les conditions d’investissement envisagées (montant de l’emprunt, mensualités prévues, nature du crédit …).

Les documents à remplir pour constituer votre demande de financement

Lorsqu’un établissement bancaire est sollicité pour un financement professionnel, il demande de lui fournir un plan de financement. Dans la majeure partie des cas, la banque demande à la société de compléter un dossier personnalisé à l’aides des éléments financiers dont elle a besoin pour évaluer la demande.

Il est essentiel de remplir ces éléments avec attention. Ils permettent d’homogénéiser les demandes ce qui facilite leur évaluation. Le dossier comprend plusieurs parties :

  • Une partie pour présenter le projet. N’hésitez pas à utiliser ou vous baser sur votre executive summary ou votre pitch.
    • La description de l’exploitation ;
    • La nature de l’activité ;
  • Des informations d’ordre juridique. On vous demandera notamment :
    • Le nom de l’entreprise ou du projet ;
    • Les statuts de la société ;
    • Les éléments permettant d’identifier l’entreprise (forme juridique, capital social, adresse du siège social, lieu de l’exploitation (si différente du siège), date de création, RCS, nom du dirigeant, …
    • La répartition des droits entre les associés ;
    • Une attestation d’assurance,
  • Des informations complémentaires permettant d’affiner l’évaluation :
    • Le CV de l’équipe dirigeante (nom, prénom, formation, compétences, expérience professionnelle, loisirs, etc.) ;
    • La copie d’une pièce d’identité valide ainsi qu’un justificatif de domicile de moins de 3 mois ;
    • Un avis d’imposition ;
    • Des justificatifs divers (cautions, apports de fonds, facture pro-forma, contrat de mariage, …).

Les documents complémentaires à joindre à votre dossier de demande de financement professionnel

La demande de financement pour créer développer ou reprendre une entreprise

Solliciter un crédit ou un financement pour un projet nécessite de constituer un dossier de financement et de l’accompagner d’un business plan.

Pourquoi demander un business plan ?

Comme évoqué ci-dessus, le business plan est un document essentiel qui présente l’ensemble des aspects d’un projet. Au-delà de permettre au financeur potentiel d’étudier le projet dans sa globalité (le concept, le marché, le modèle économique, l’équipe et bien évidemment sa partie financière et sa rentabilité prévisionnelle) le business plan permet d’évaluer la qualité de l’équipe fondatrice.

Ce travail de synthèse et de présentation reflète la qualité du ou des porteurs de projet. Il nécessite de travailler chaque étape du projet, de concevoir et présenter une stratégie souvent basée sur une étude de marché, de mettre en place un modèle économique et élaborer un prévisionnel financier. La demande de financement n’étant souvent que l’étape qui suit la constitution du business plan et qui précède le lancement concret du projet.

Ainsi, imposer de joindre le business plan à la demande de financement permet aux banques et aux établissements de crédit de s’assure que chacun des aspects du projet a été travaillé correctement, que le rendu final est homogène et que les porteurs du projet ont la volonté et les ressources pour le mener à bien et rembourser l’emprunt.

Attention :

Le business plan n’est pas un document générique. Il est important de d’adapter son contenu en fonction de la personne et le partenaire à qui il est destiné. Les informations à présenter diffèrent selon le destinataire (banque, associé, investisseur, société de crédit, administration, partenaire, etc…).

Comment sont évaluer les demandes de financement ?

Lorsqu’elle analyse le projet, la banque va être particulièrement attentive à certains indicateurs financiers révélateurs de la rentabilité du projet. Elle va notamment analyser :

  • Le montant de l’apport personnel des associés (apport en capital, en nature et en compte courant) ;
  • L’EBITDA (ou excédent brut d’exploitation), le taux d’endettement et la capacité d’autofinancement que génère le projet ;
  • Le montant global des investissements prévus ;
  • Le niveau de garanti apporté par le projet.

Pour obtenir un accord de financement et notamment d’un prêt professionnel, il est nécessaire de répondre à certains critères comme le pourcentage d’apport personnel qui doit généralement être supérieur à 35%, la capacité d’emprunt personnel, taux d’endettement, …

Veillez à vous assurer de répondre à l’ensemble des critères avant de constituer votre dossier de demande de financement. Pensez aussi à mentionner les aides de pôle emploi (maintien des ARE, ARCE, ACRE, … ) et tout ce qui pourra apporter de la crédibilité à votre projet (subvention Nacre, concours, subventions, …).

Remarque :

Si vous avez des comptes courants, pensez à les bloquer jusqu’au remboursement total du prêt professionnel. Cela garantira au banquier que le prêt ne servira pas à les rembourser.

Faites les choses dans l’ordre, pensez à faire vos demandes de subvention, de prêt d’honneur, de love money, de crowdfunding et autres financements avant de solliciter un emprunt. Ces aides peuvent augmenter vos apports ce qui permet de faire un effet de levier financier et/ou apporter des garanties supplémentaires de la pertinence de votre projet.

La demande de financement pour un investissement spécifique

La demande de financement peut concerner un investissement spécifique comme l’achat de matériel professionnel (machine-outil, véhicule, extension, …). Il n’est alors pas nécessaire de réaliser un business plan par contre il vous sera souvent demandé de fournir un tableau d’investissement

Si ce dernier est important (achat d’un bâtiment, d’un fonds de commerce, …) le business plan sera alors nécessaire.

Les principaux documents qui devront être fourni pour constituer votre dossier de demande de financement sont :

  • L’extrait Kbis de la société lorsqu’elle est existante ;
  • Le devis du bien que vous souhaitez acheter,
  • Vos comptes annuels (bilan, compte de résultat et annexes des 3 dernières années). Si la société n’est pas encore créée un prévisionnel financier certifié par un expert-comptable.
  • Et un exemplaire de vos comptes annuels (en général les 3 derniers).
Réussissez votre business plan, facilement et bénéficiez d’outils de qualité pour convaincre vos partenaires potentiels :

Votre Business Model Canvas déjà complété
Votre stratégie marketing détaillée
Une étude de la concurrence structurée
Votre proposition de valeur déjà rédigée

> Rédiger un Business Plan convaincant 

Bénéficiez de 10% de remise avec le code promo LBDD10

Quand présenter votre dossier de financement ?

Solliciter un financement au bon moment facilite son obtention. Le bon moment est une conjugaison entre le moment idéal pour le projet et celui de partenaire bancaire.

Le bon moment pour le projet

En tant que créateur ou entrepreneur, nous avons souvent le reflex de déclencher un peu tôt notre demande de financement. Pour les banques comme pour les investisseurs, accorder un financement représente un risque. Plus la société montre un modèle économique viable moins le risque est important.

Lorsque l’activité est pérenne, en attendant un peu on parvient souvent à faire évoluer le model ce qui confirme l’existence et la rentabilité du model. Si ce n’est pas le cas, on évite de s’engager dans un risque financier qu’il faudra assumer un jour ou l’autre.

Lorsque l’activité n’est pas pérenne, il est essentiel de prendre le temps de mesurer les risques et vérifier que la décision est la bonne pour ne pas aggraver une situation déjà compliquée.

Le bon moment pour l’établissement bancaire ou l’investisseur

Les investisseurs ont, tout comme les autres sociétés, un model économique qui les contraints en termes de timing et de nature de clients (nature de l’activité, localisation, taille de la société, garanties exigées, …). Ainsi, échanger avec eux permet souvent de détecter les établissements susceptibles de répondre favorablement à la demande de financement.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Laurent Dufour -


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *