La technologie des drones au service des métiers

Par Laurent Dufour, le 23/07/2020

Depuis leur première apparition, les drones professionnels font de plus en plus d’adeptes. Ils ne sont plus réservés uniquement aux métiers de l’audiovisuel. En effet, ces petits bijoux de technologie peuvent être de véritables outils de travail pour différents secteurs.

les drones en entreprise

Ils peuvent par exemple servir pour la surveillance d’un site protégé. Ils peuvent également faciliter le travail des agriculteurs et leur faire gagner du temps. Les drones professionnels peuvent également servir dans le domaine de la photogrammétrie et de l’inspection thermique. Dans tous les cas, l’utilisation de ces équipements est réglementée et leur maniement demande un certain savoir-faire. Comment tirer profit d’un drone professionnel pour optimiser vos méthodes de travail ? Quelles sont les règles à respecter ? Découvrez toutes les informations dont vous avez besoin à ce sujet dans ce guide.

Les différents secteurs pouvant profiter de la technologie des drones

Les drones professionnels peuvent être utilisés pour des entreprises de différents secteurs et à des fins diverses. Certaines entreprises utilisent des drones pour prendre des photos aériennes et des vidéos à des fins commerciales, tandis que d’autres les utilisent pour la surveillance aérienne. Les drones ont plusieurs utilisations, et les télépilotes répondent à différents besoins des entreprises.

Au vu de l’augmentation constante des demandes, il est indéniable que l’utilisation d’un drone professionnel revêt de nombreux avantages. Voici quelques-uns des secteurs qui peuvent en profiter pour optimiser leur façon de travailler.

L’audiovisuel et le drone

L’audiovisuel est le secteur où l’on retrouve le plus de drones professionnels. Ces outils peuvent être utilisés aussi bien pour les grosses productions cinématographiques que pour les projets plus modestes tels que la réalisation d’une vidéo d’entreprise ou la couverture d’un mariage.

La sécurité et le renseignement

quel drone pour mon entreprise ?Un drone professionnel peut répondre à des besoins particuliers tels que la surveillance périmétrique. Il peut contribuer à la lutte contre les incendies, à la surveillance, aux secours d’urgence, à l’inspection d’un site, etc. Ce dispositif, qu’il soit piloté ou autonome, permet également de remplacer ou d’assister un responsable sécurité dans le cadre de ses missions de surveillance. En ayant recours à un drone professionnel, les problèmes d’angles morts ne se posent plus. De plus, les interventions peuvent se faire rapidement grâce à la précision de l’appareil.

Le drone en agriculture

Tout comme les autres secteurs, l’agriculture intègre de plus en plus la technologie dans le processus de production. Un drone professionnel peut en effet faciliter grandement le travail des exploitants en survolant les cultures et en déterminant les différents indices indispensables : indice d’irrigation, indice de végétation, indice d’engrais, etc. Muni de caméras multi spectrales, le drone permet de réaliser l’arrosage et la fertilisation de manière optimale. Il peut également servir pour compter les animaux dans une ferme ou dans les réserves de chasse.

La photogrammétrie et la topographie

Les drones peuvent faciliter le travail des mines et des carrières ainsi que le terrassement. Le drone professionnel pour la photogrammétrie offre de nombreux avantages. En effet, l’opérateur peut travailler en toute sécurité et effectuer des relevés topographiques plus rapidement. Il permet un gain de précision et de rapidité non négligeable qui peut renforcer votre expertise métier. Les drones de photogrammétrie offrent des performances assez incroyables du fait qu’ils sont faciles d’utilisation et permettent l’automatisation des tâches à effectuer.

Le bâtiment

Dans le domaine du bâtiment, le drone professionnel permet d’accéder à des endroits difficiles pour réaliser efficacement et rapidement un diagnostic thermique. L’analyse des déperditions de chaleur se fait ainsi de manière optimale. Ce dispositif peut également être d’une grande aide dans l’inspection d’une toiture, ce qui permet une intervention plus sécuritaire et plus précise des professionnels.

Ce que dit la loi sur l’utilisation des drones

  • comment utiliser un droneTous les drones de 800g ou plus doivent être enregistrés par leur propriétaire sur AlphaTango, le portail public pour les utilisateurs de drones téléguidés. Le drone reçoit alors un numéro d’immatriculation qui doit être apposé de manière permanente, visible, sur le drone et doit permettre une lecture à une distance de 30 cm, à l’œil nu. Le pilote du drone doit être en mesure de fournir une preuve d’immatriculation en cas de contrôle.
  • Le pilote de drone doit maintenir en permanence une ligne de vue avec son drone. Si un observateur visuel suit le drone, le pilote peut voler hors de son propre champ de vision.
  • Les drones ne peuvent pas être pilotés de nuit (sauf autorisation spéciale du préfet local).
  • Les drones ne peuvent pas survoler les personnes, les aéroports ou les terrains d’aviation, les propriétés privées (sauf autorisation du propriétaire), les installations militaires, les prisons, les centrales nucléaires, les monuments historiques ou les parcs nationaux.
  • Les drones ne peuvent pas non plus survoler des incendies en cours, des zones d’accident ou les alentours des services d’urgence.
  • Les drones ne peuvent pas voler à plus de 150 mètres, ni à plus de 50 mètres au-dessus d’un objet ou d’un bâtiment d’une hauteur de 100 mètres ou plus.

Les pilotes de drones professionnels doivent passer un examen théorique. L’examen peut être passé dans les locaux de la Direction de la sécurité de l’Aviation civile (DSAC). Après avoir réussi l’examen, le pilote recevra un certificat théorique de télépilote. Le pilote doit l’avoir avec lui pendant tous les vols.

Les pilotes de drones professionnels doivent également suivre une formation pratique de base. L’opérateur doit définir et fournir la formation complémentaire nécessaire, en tenant compte des types de drones qu’ils utilisent et des activités spécifiques qu’ils exercent. À l’issue de la formation, les organismes de formation remettront aux télépilotes un certificat de suivi de formation pour les scénarios correspondants. Il existe 4 scénarios différents parmi lesquels le pilote peut choisir. À noter qu’un pilote de drone ne peut pas assurer sa propre formation pratique.

Outre l’homologation du pilote, le drone doit lui aussi être homologué par la DGAC.

En somme, l’utilisation d’un drone professionnel peut être un véritable atout pour votre entreprise. Veillez toutefois à ce que le matériel que vous utilisez réponde à la législation en vigueur.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 3 votes.
Chargement...

En Savoir Plus

Newsletter


Laurent Dufour -