Quand les entreprises adoptent une attitude écoresponsable

Par Laurent Dufour, le 13/05/2020

L’adoption de pratiques écoresponsables gagne du terrain dans de nombreuses entreprises. La situation alarmante de l’environnement doit en effet pousser les acteurs de tous les niveaux à prendre des mesures pour limiter leur impact sur la nature.

D’ailleurs, dans un souci de contribuer à cet effort à leur échelle, les consommateurs sont plus regardants. Ils s’attachent à ce que les entreprises par lesquelles ils passent adoptent des méthodes de production ou de distribution plus éthiques. L’adoption d’une attitude écoresponsable répond donc non seulement à un souci d’éthique environnementale, mais aussi à un besoin d’efficacité commerciale !

Dans ce cadre, l’entreprise a tout intérêt à intégrer les impacts environnementaux comme critère décisif dans ses actions : production, conception de produits et de services, mode de chauffage, logistique, achat, gestion, etc. Quelles sont les actions à mettre en œuvre dans l’entreprise pour être écoresponsable ?

Optimiser la consommation d’énergie de l’entreprise

L’optimisation de la consommation d’énergie de l’entreprise permet de réduire les dépenses liées à ce poste de dépense d’une part, et de l’autre, de mieux utiliser l’énergie dont elle dispose. De nombreuses solutions peuvent être adoptées à cet effet, les plus significatives concernent l’isolation, l’éclairage et le chauffage.

Une énergie mieux exploitée dans l’entreprise passe obligatoirement par une bonne isolation afin d’empêcher les pertes de chaleur. Pour ce faire, il peut être nécessaire d’engager des travaux, ou de passer par quelques aménagements comme le changement de portes et fenêtres par exemple. Dans tous les cas, sachez que plus le bâtiment dans lequel l’entreprise est installée est récent, plus il sera facile d’installer un dispositif d’isolation performant.

Pour optimiser le chauffage, il y a également lieu d’opter pour des équipements moins énergivores et plus performants pour se chauffer. La chaudière qui fonctionne au fioul par exemple, répond à ces critères. Si votre société est équipée d’une chaudière, vous pourrez envisager de la changer pour un modèle plus performant, qui permettra de consommer mieux. Vous craignez de payer trop cher votre fioul sur le long terme et vous demandez si votre nouvelle chaudière vous permettra de faire des économies, en plus d’optimiser votre geste environnemental ? Il est possible de suivre l’évolution du cours du carburant grâce à des sites qui surveillent les variations du prix du fioul, afin d’optimiser votre nouvel achat à tous les niveaux.

Petite astuce : le fait de baisser le chauffage d’un degré est un moyen efficace d’économiser jusqu’à 7% sur la facture énergétique de l’entreprise.

Enfin, l’optimisation de l’éclairage peut se traduire par le simple réflexe d’éteindre dans les pièces inoccupées, ou encore l’utilisation de multiprises avec interrupteur, la limitation de la veille des appareils, etc.

Recycler les déchets de l’entreprise

avoir une attitude écoresponsable60% des entreprises procèdent encore à l’incinération de leurs déchets papier, alors qu’on sait déjà que le papier peut être recyclé jusqu’à 10 fois ! Il est donc important d’instaurer le recyclage dans les habitudes de traitement des déchets.

Cela peut se traduite par exemple par la mise en place de poubelles pour trier les déchets afin de séparer les ordures compostables, les déchets non compostables, le verre, le papier le carton, etc.

En ce qui concerne le papier en particulier, l’entreprise peut recourir aux services d’un prestataire spécialisé dans la collecte et le recyclage de déchets de bureau. Ce dernier pourra notamment accompagner l’entreprise dans sa stratégie de tri de papier pour qu’elle soit efficace.

Privilégier les fournisseurs labellisés écoresponsables

Une entreprise qui veut être écoresponsable doit aussi l’être dans ses relations avec d’autres professionnels. De ce fait, il est impératif d’exiger ce critère d’écoresponsabilité lors du choix des partenaires et notamment des fournisseurs.

En d’autres termes, il s’agit d’opter pour des fournisseurs labellisés écofriendly, à savoir que les labels diffèrent d’un secteur d’activité à l’autre. Le label Energy Star par exemple, garantit des équipements informatiques à efficacité énergétique optimale et notamment dont la mise en veille est plus rapide que celle des appareils non labellisés.

Certains imprimeurs garantissent également une meilleure gestion de leurs déchets et le recours à des produits non toxiques afin de limiter leur impact environnemental. Leur label est identifié sous l’appellation Imprim’Vert.

Rationaliser l’utilisation du papier

Toute entreprise qui ne peut se passer de l’usage du papier doit faire en sorte de le rationaliser au maximum. Lorsqu’on sait que la production d’une seule feuille de papier A4 nécessite entre autres 10 litres d’eau, il faut impérativement agir.

De simples gestes peuvent contribuer à limiter les déchets papier et surtout le gaspillage : limiter l’impression aux documents nécessaires, imprimer au recto-verso, imprimer au verso des documents usagés pour les brouillons, utiliser le papier recyclé, etc.

Faire la part belle aux modes de transport écologiques

Le transport des marchandises et des hommes peut constituer un poste de dépense important pour l’entreprise. Mais surtout, il est particulièrement polluant, et doit aussi faire l’objet de mesures pour en limiter l’impact sur l’environnement.

Les entreprises peuvent à cet effet, encourager leurs salariés à utiliser des moyens ou les solutions de transport éco-friendly (vélos, trottinettes, covoiturage). En France, par exemple, cela se traduit par un remboursement de 50% pour la location de ce type de mode de transport. Remboursement qui peut être porté à 100% pour mieux inciter les collaborateurs !

L’entreprise peut aussi privilégier les moyens de livraison moins impactant pour l’environnement, comme les vélos ou les motos électriques. Certains prestataires spécialisés peuvent notamment mettre à disposition des entreprises des flottes de livraison moins polluantes, et notamment des voitures électriques pour les livraisons longue distance.

Mieux gérer les outils informatiques

L’équipement informatique utilisé dans l’entreprise doit être géré de manière à avoir le moins d’impact possible sur l’environnement. Pour ce faire, il faut véhiculer les bonnes pratiques auprès de chaque collaborateur : éteindre dès que l’appareil ne sert plus, configurer les ordinateurs pour qu’ils puissent se mettre en veille rapidement, préférer la messagerie instantanée aux e-mails qui sont particulièrement énergivores, etc.

Il est également conseillé de conserver l’équipement informatique le plus longtemps possible afin d’éviter le gaspillage.

D’ailleurs, il est important de préciser que le matériel informatique peut avoir une deuxième vie. En effet, une fois le parc informatique de l’entreprise devenu obsolète, il est possible d’en faire don à des associations ou à des structures d’économie sociale et solidaire pour qu’il puisse être réutilisé.

Enfin, les appareils en fin de vie doivent être confiés à une filière agréée et de proximité pour qu’ils puissent être recyclés et ne pas devenir des déchets toxiques.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 2 votes.
Chargement...

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Laurent Dufour -