Augmentation de capital par incorporation des réserves

Par Sarah Jarwe, le 01/07/2020

L’augmentation du capital par incorporation des réserves est une opération qui consiste à ce qu’une société augmente son capital social à partir de ses propres réserves.Dans ce cas, c’est la société elle-même qui apporte les fonds pour améliorer son capital social.
Ces fonds sont issus des dividendes qui non pas encore été distribués aux associés à la clôture de l’exercice.


comment augmenter le capital par incorporation des réserves

Pour quelles raisons faire une incorporation des réserves ?

Contrairement à une augmentation de capital par apport en numéraire ou apport en nature, une augmentation de capital par incorporation de réserves permet aux sociétés d’augmenter le capital social sans faire appel à des fonds externes.

Cependant, elle prive la société de fonds supplémentaires qui pourraient être investis pour sa croissance. La valeur de la société et les capitaux propres ne sont pas modifiés suite à cette opération.

L’augmentation de capital d’une société par incorporation des réserves peut être décider :

  • Pour renforcer sa situation financière et sa crédibilité face à ses créanciers et ses partenaires ;
  • Bénéficier d’une plus grande stabilité économique et faire face aux variations des conditions de marché.

Elle permet surtout de ne pas solliciter les associés en faveur de nouveaux apports.

Attention :

Il convient de s’assurer que le capital ancien est intégralement libéré sous peine de nullité de l’augmentation de capital. Ceci peut être vérifié sur les statuts ou sur le dernier bilan.

D’où l’intérêt d’une société à capital variable qui permet de procéder à une augmentation du capital sans aucune contrainte. Dans ce type de cas, les statuts de la société doivent prévoir un montant planché ainsi qu’un plafond pour le capital social de la société. Toute modification du capital social dont le montant reste compris dans ces seuils prévus n’est soumise à aucune formalité particulière.

Quelles sont les sommes incorporables ?

Sont notamment susceptibles d’être incorporé dans le capital :

  • la réserve légale ;
  • les réserves statutaires, ordinaires, extraordinaires ;
  • la réserve de réévaluation réglementée ;
  • les bénéfices de l’exercice ou reportés après l’affectation minimum en réserve légale (5 % du bénéfice par exercice jusqu’à atteindre 10 % du capital social) ;
  • les primes d’émission, d’apport ou de fusion.

Attention, la constitution d’une réserve légale est obligatoire. Elle se constitue à la clôture de chaque exercice à hauteur minimum de 5 % du bénéfice jusqu’à ce qu’elle atteigne 10 % du capital social. En cas d’incorporation de la réserve légale au capital social, il faudra donc la reconstituer.  Elle ne doit jamais descendre en dessous de ce montant minimum, raison pour laquelle une partie de la réserve légale ne pourra jamais être incorporée au capital social.

Si le bilan présente un report à nouveau déficitaire, l’augmentation du capital ne peut être réalisée qu’après imputation de ce report à nouveau sur les réserves. Par ailleurs, est irrégulière l’augmentation de capital décidée au vu d’un bilan non sincère.

Remarque :

La « réserve spéciale de participation » correspondant à la participation des salariés dans les bénéfices, malgré l’appellation de « réserve » constitue une créance des salariés sur la société qui ne peut être incorporée au capital. La réserve spécial de participation est obligatoire uniquement dans les entreprises de plus de 50 salariés.

Attention, pour procéder à une augmentation de capital par incorporation des réserves,  il faut impérativement que les comptes soient approuvés et que le résultat ait été affecté.

Les Modalités d’augmentation du capital par incorporation des réserves

L’augmentation du capital par augmentation des réserves peut être effectuée :

  • soit par une augmentation de la valeur nominale des droits sociaux pour un montant identique ;
  • soit par l’émission de droits sociaux nouveaux, attribués aux associés proportionnellement à leur participation actuelle dans le capital.

Les deux procédés peuvent être employés cumulativement.

L’égalité des associés étant préservée, il n’est pas nécessaire de mettre en place un droit préférentiel de souscription ni une prime d’émission.

Exemple : votre société a un capital de 1000 € divisé en 100 actions de 10 €. Il y a une réserve d’un montant total de 1000 €. Les associés décident d’incorporer la totalité de la réserve. Le capital social sera donc de 2000 €.  Alors, il y a deux options:

  • soit les associés augmentent la valeur nominale des actions, par conséquent chaque action vaudra désormais 20 €, mais il y aura toujours 100 actions.
  • Soit les associés décident de créer de nouvelles actions : il y aura désormais 200 actions d’une valeur nominale de 10 €.

Comptabilisation d’une augmentation de capital par incorporation de réserves

L’augmentation de capital par incorporation de réserves est comptabilisée de la manière suivante : la société doit débiter le compte 106 « Réserves » et/ou le compte 110 « Report à nouveau » et/ou le compte 120 « Résultat de l’exercice » selon la nature de l’incorporation et créditer le compte 1013 « Capital ».

Quelles sont les formalités à accomplir pour une augmentation du capital par incorporation des réserves ?

Décision des associés

L’augmentation de capital est une opération qui vient modifier les statuts de la société et qui exige donc une décision des associés.

Les règles concernant la décision d’augmentation par incorporation de réserve varient selon le type de société :

Dans une SARL, bien qu’il s’agisse d’une décision qui modifie les statuts et le Kbis de la société, la décision est prise en assemblée générale ordinaire par les associés de la SARL qui représentent au moins la moitié des parts sociales . Une assemblée générale extraordinaire n’est pas nécessaire.

Dans une SAS, les modalités de prise de décision d’augmenter le capital par incorporation de réserves sont librement fixés par les actionnaires au sein des statuts de la SAS.  Par défaut, si les statuts ne prévoient rien ce sont les mêmes règles que la SARL qui s’appliquent.

Le procès-verbal d’augmentation de capital social doit être enregistré auprès des services des impôts.

Modification des statuts

Une augmentation du capital par incorporation des réserves implique une modification des statuts. En effet, il convient de mettre à jour les statuts afin de mentionner le nouveau montant du capital ou le cas échéant la nouvelle valeur nominale des titres de la société.

Publication d’un avis de modification dans un journal d’annonces légales

Afin d’informer les tiers de la modification, un avis spécial doit être publié dans un journal d’annonces légales du lieu du siège social. Cet avis d’augmentation de capital doit contenir un certain nombre de mentions obligatoires suivante :

  • Dénomination sociale de la société ;
  • Forme juridique ;
  • Montant de l’ancien capital social ;
  • Adresse du siège social ;
  • Numéro unique d’identification de l’entreprise (numéro SIREN) ;
  • Mention « RCS » suivie du nom de la ville du greffe où la société est immatriculée ;
  • Désignation de l’organe ayant décidé l’augmentation de capital et date de la décision ;
  • Montant du nouveau capital social.

Dépôt du document modificatif au CFE

Une fois les formalités effectuées, un dossier doit être déposé au CFE afin que le greffe du tribunal de commerce procède aux inscriptions modificatives nécessaires au registre du commerce et des sociétés. Ce dossier doit comprendre les éléments suivants :

  • Un exemplaire du procès-verbal constatant la réalisation de l’augmentation de capital ;
  • Une attestation de dépôt des fonds (en cas d’augmentation de capital en numéraire) ;
  • Un exemplaire des statuts mis à jour et certifié conforme par le président ;
  • Un formulaire M2 dûment rempli et signé par le représentant légal ;
  • Une copie de l’attestation de parution dans un journal d’annonces légales ;
  • Un chèque pour le règlement des formalités au greffe du tribunal de commerce.

Peut-on faire son augmentation de capital par incorporation des réserves soi-même ?

Un dirigeant peut tout à fait réaliser lui-même son augmentation de capital par incorporation des réserves, c’est une démarche qui nécessite toutefois un minimum de compétence juridiques. Pour limiter les frais liés à la publication de l’annonce légal, il pourra passer par une plateforme en ligne. En quelques cliques, il pourra annoncer sa réduction de capital et profiter des meilleurs tarifs puisque ceux ci sont réglementés et qu’il n’y aura aucun intermédiaire pour prendre une marge.

Rédigez et publiez votre annonce légale au meilleur coût avec Le Blog du Dirigeant en quelques minutes.

Plus de 600 journaux habilités
Attestation de parution gratuite sous une heure
Formulaires certifiés et conformes
Affichage de votre annonce en temps réel

> Créer mon annonce légale 

Pour limiter les coût liés à la démarche juridique nécessaire à toute modification statutaire,le dirigeant pourra s’adresser à une plateforme juridique en ligne. Cette dernière prendra en charge l’ensemble de de la procédure pour un montant compris entre 150 et 450 euros environs. Une fois tous les éléments rassemblées la démarche ne prends que quelques heures.

Comparez et choisissez !

Meilleur rapport Qualité/Prix

Les meilleurs sites pour réaliser une augmentation de capital en ligne

Le leader

Les meilleurs sites pour faire une augentation de capital en ligne

La formule “tout compris”

Les meilleurs sites pour augmenter son capital en ligne

OFFRE STANDARD149 € + frais149 € + frais494,18 € frais inclus
OFFRE PREMIUM188 € + frais249 € + frais614,18 € frais inclus
AVANTAGES OFFRE PREMIUM (moyenne)Traitement rapide 48hAssistance téléphonique
Traitement rapide 48h
Assurance anti-rejet
Traitement express 24h
AVIS CLIENTS /10 (Avis vérifiés)9,69,6
PROMOTIONS LBdD
EN SAVOIR + SUR LES TARIFSDécouvrirDécouvrirDécouvrir

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Sarah Jarwe -


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *