Créer une entreprise de consultant : étapes à suivre et conseils

Par Laurent Dufour, le 28/01/2020

Comme de nombreux ingénieurs, cadres ou professionnels d’expérience vous avez peut-être choisi d’exercer votre activité en tant qu’indépendant en créant une entreprise de consultant.


Créer une entreprise de consultant

Pour optimiser vos chances de réussite, il est important de suivre les principales étapes de création d’entreprise, à savoir : vérifier votre business model, réaliser un prévisionnel financier simple, choisir votre statut juridique en tenant compte des aspects fiscaux et sociaux avant de pouvoir enfin créer votre entreprise.

Dans cet article, nous vous proposons de procéder par étape en revoyant les principales phases de la création. Nous en profiterons pour partager avec vous notre expérience personnelle ainsi que le fruit des projets entrepreneuriaux que nous avons suivi.

Faut-il réaliser un business model lorsqu’on crée une entreprise de consultant ?

En soi, créer une entreprise de consultant est assez simple. Cela ne demande pas autant de préparation que de créer un commerce nécessitant de trouver un local et de l’aménager en respectant les normes en vigueurs ou de lancer un concept innovant.

Toutefois, prendre le temps de préparer votre projet vous fera gagner beaucoup de temps. Plusieurs aspects nous semblent importants à travailler avant de vous lancer :

1 – Clarifier les motivations qui vous animent

Connaitre ses motivations profondes permet de les prendre en considération. L’objectif est de vous assurer que vous portez un projet qui vous motive et vous contribuera à votre épanouissement.

2 – Prendre le temps de vous poser et d’écrire votre projet

On ne peut atteindre un objectif qu’après avoir l’avoir défini ! Prendre le temps d’écrire le projet permet de mieux le définir et d’être plus efficace. Pour clarifier votre projet il faut préciser :

  • la nature du conseil que vous souhaitez apporter ;
  • le type de problème que vous souhaitez contribuer à solutionner ;
  • la manière dont vous souhaiter exercer votre activité de consulting ;
  • et les personnes que vous allez accompagner ;

Grâce à cette démarche, vous donnerez du sens et de la force à votre projet.

Une fois que c’est fait, prenez-le temps de faire une synthèse d’une cinquantaine de mots. Cela vous permettra de présenter votre projet de création de société de conseil de manière claire et percutante. Vos interlocuteurs comprendront ce que vous faites et sauront transmettre l’information.

Vous cherchez une plateforme juridique pour créer votre entreprise en ligne, rapidement et à moindre frais ?

Comparez et choisissez

Accompagnement personnalisé
Les meilleurs sites pour créer son EURL en ligne
Leader du marché
Les meilleurs sites pour créer sa SASU en ligne
Meilleur rapport Qualité/Prix
Les meilleurs sites pour créer sa SAS en ligne
Les meilleurs sites pour créer sa SARL en ligne
Les meilleurs sites pour créer sa SCI en ligne
Prix GLOBAL MOYEN **340 €368 €353 €328 €329 €
OFFRE GRATUITE
OFFRE STANDARD129 € + frais129 € + frais99 € + frais79 € + frais99 € + frais
OFFRE PREMIUM289 € + frais249 € + frais179 € + frais199 € + frais
TOTAL DES FRAIS (moyenne)212 €239 €255 €250 €230 €
AVIS CLIENTS /109,3386 avis sur Avis Vérifié9,4662 avis sur Avis Vérifié9,5463 avis sur Avis Vérifié9,5120 avis sur Avis Vérifié8,2462 avis sur Avis Vérifiés
PROMOTIONS LBdD
EN SAVOIR + SUR LES TARIFSDécouvrirDécouvrirDécouvrirDécouvrirDécouvrir

3 – Quel est votre model économique ?

Chaque projet à un business model qui lui est propre. C’est en le rédigeant qui vous définirez plus facilement ce que vous voulez faire et surtout ce que vous ne voulez pas faire. Cela vous aidera, une fois votre société de consultant créée, à choisir les missions qui vous conviendront et seront rentables.

Remarque :

Plusieurs éléments peuvent être clarifier en réalisant votre plan d’affaires :

  • Quel sera votre tarification ? Allez-vous privilégier les missions ponctuelles avec un tarif élevé ou les missions récurrentes moins bien rémunérées mais plus rassurantes ?
  • Les indépendants qui dirigent une société de conseil ont un point d’équilibre entre le temps à passer pour rechercher des clients et le temps passer à produire du conseil facturable. A quel niveau d’activité se situe le vôtre. Ce point diffère selon les appétences, les compétences et le réseau de chacun.
  • Quelles sont les compétences pour lesquelles vous être reconnu par votre entourage ? cela correspond-il à votre projet ?

4 – Etudier la faisabilité de votre projet

Avant de vous lancer, il est important de vous assurer que vous disposez de l’ensemble des éléments nécessaires à la mise en oeuvre de votre projet. Il ne s’agit pas de vous lancer et de vous apercevoir quelques mois plus tard qu’un financement manque, que le revenu attendu ne vous satisfait pas, qu’il faut passer un diplôme ou que le projet est trop pesant pour vos proches, …

L’étude faisabilité permet de valider chaque point important de votre projet. C’est une démarche personnelle, qui concerne le porteur de projet et qui lui est spécifique. Il est préférable et bien moins dommageable de s’arrêter avant de se lancer que trop tard. C’est une démarche qui fait preuve de maturité et de réflexion, la création d’une entreprise est un projet prenant, extraordinaire et exigeant qui nécessite que toutes les conditions soient remplies pour apporter l’épanouissement recherché.

5- Établissez votre stratégie de développement

Ne vous lancez pas avant d’avoir établi une véritable stratégie. Créer un cabinet de conseil est une démarche simple qui s’appuie sur un réseau, une offre claire et une démarche marketing et commerciale efficace. Réaliser une étude de marché, identifier les segments cibles, positionner votre offre à l’aide d’une analyse SWOT et/ou d’une réflexion stratégique vous fera gagner beaucoup de temps et d’efficacité.

Faire le prévisionnel financier simplifié de votre société de conseil

Faire un prévisionnel permet de se faire une idée des revenus que vous pourrez tirer de votre société de conseil. Cela vous donnera aussi des objectifs à atteindre pour parvenir à développer votre entreprise. Dans la plupart des cas, le projet est suffisamment clair et simple pour éviter de présenter la partie qualitative du business plan (présentation du projet, étude de marché, description de l’offre de service, …).

Créer une société de conseil est une démarche qui nécessite un travail de préparation limité. Il est toutefois important de réaliser un prévisionnel financier assez simple qui permettra d’étudier les conditions de rentabilité du projet et de fixer une ligne directrice.

En résumé, seule la réalisation d’un compte de résultat prévisionnel et d’un plan de trésorerie sont réellement indispensables.

Comment faire un compte de résultat prévisionnel ?

Le compte de résultat permet de d’identifier et de classer l’ensemble des revenus et des charges que l’activité de l’entreprise générera.

Pour y parvenir vous pouvez suivre la démarche suivante :

1 – Déterminez le chiffre d’affaires mensuel que vous pensez réaliser sur les 2 premières années. Voir comment évaluer le chiffre d’affaire en consultant notre article : Calculer le chiffre s’affaires s’un prévisionnel ?

2 – Lister et chiffrer les dépenses liées à l’activité de votre future société de conseil. Investissements (ordinateur, bureau, …), loyer, conseils (expert-comptable, avocat, …), assurances, frais de déplacement, frais administratifs, …), impôts et taxes.

3 – Evaluer le montant des rémunérations et des cotisations sociales à payer.

4 – Déterminez le résultat imposable et le montant de l’impôt sur les sociétés.

En quelques minutes, vous pouvez estimer la rentabilité du votre projet. Le compte de résultat simplifié vous permettra d’évaluer une notion importante : le point mort qui indique le montant de CA minimum nécessaire à réaliser pour devenir rentable. Le point mort ou seuil de rentabilité est un excellent indicateur, notre article Le calcule du seuil de rentabilité vous explique comment le calculer.

Comment faire le plan de trésorerie prévisionnel ?

Vous pouvez ensuite établir votre plan de trésorerie prévisionnel en réalisant un tableau de trésorerie qui réparti mois par mois les flux financiers. Pour cela anticipez les délais de paiement de la part des clients, les dates de paiement des différentes dépenses et notamment de la TVA.

Le tableau de trésorerie fera ressortir le décalage de trésorerie appelé Besoins en Fonds de Roulement ou BFR généré par l’activité de l’entreprise. C’est une notion essentielle à comprendre et maîtriser, nous vous recommandons de lire notre article sur le sujet : Le besoin en fond de roulement.

Une fois votre prévisionnel financier réalisé, il vous reste à choisir la forme juridique, le régime fiscal de votre société de conseil ainsi que votre statut social.

Quel statut juridique pour créer votre société de consultant indépendant ?

Le statut juridique, le régime fiscal et le statut social du dirigeant sont des notions importantes dont les conséquences sont imbriquées les unes dans les autres et peuvent être importantes.

Quel statut juridique choisir pour créer votre entreprise de conseil ?

De nombreuses formes juridiques unipersonnelles permettent d’exercer l’activité de consulting pour un entrepreneur seul :

  • La micro-entreprise
  • L’entreprise individuelle ou EI
  • L’EIRL
  • L’EURL
  • La SASU

Pour prendre connaissance en détail des différences entre ces formes juridique, nous vous invitons à consulter notre article :  Tableau comparatif des différents statuts juridiques

Remarque :

Les entrepreneurs qui désirent s’associer pour créer leur entreprise ne pourront choisir une forme juridique unipersonnelle, il devront opter pour la SARL ou la SAS.

Quel régime fiscal choisir pour votre entreprise de consultant indépendant ?

Le choix du statut juridique conditionne les régimes fiscaux auxquels l’entreprise peut être éligible. Ainsi :

  • Une entreprise individuelle est obligatoirement fiscalisée à l’Impôt sur le Revenu ou IR ;
  • Une EIRL est de droit, fiscalisée à l’Impôt sur le Revenu. Cependant, une option permet au dirigeant de la fiscaliser l’Impôt sur les Sociétés ou IS ;
  • Une EURL est de droit, fiscalisée à l’Impôt sur le Revenu. Cependant, une option permet au dirigeant de la fiscaliser l’Impôt sur les Sociétés ou IS ;
  • Une SASU est de droit, fiscalisée à l’Impôt sur les Sociétés. Cependant, une option permet au dirigeant de la fiscaliser l’Impôt sur le revenu, sous condition et pour une durée maximum de 5 exercices.

Quel régime de sécurité sociale choisir pour le consultant indépendant ?

Le régime social des dirigeants d’entreprise dépend du statut juridique et du taux de participation du dirigeant dans l’entreprise. Ainsi :

  • Le consultant dirigeant d’une entreprise individuelle, d’une EIRL ou d’une EURL a le statut de TNS (Travailleur Non Salarié) et est affilié au régime social des travailleurs indépendants (SSI qui remplace le RSI depuis 2019) ;
  • Le consultant dirigeant de SASU a le statut d’assimilé salarié et est affilié au régime général de la sécurité sociale (Urssaf).
Remarque :

Lorsque le consultant dirigeant d’une EURL n’est pas l’associé de l’entreprise il a le statut d’assimilé salarié et non pas de TNS

Tableau récapitulatif

Entreprise Individuelle

EIRLEURL

SASU

Nature de l’entreprise

Personne physique

Personne physiquePersonne morale

Personne morale

Niveau de responsabilité

Illimités

Limité au patrimoine affecté à l’entrepriseLimitée aux apports

Limitée aux apports

Imposition des bénéfices

IR

IR (option IS possible)IR (option IS possible)

IS (option IR possible sous conditions pendant maximum 5 exercices)

Régime Micro entreprise

Possible

PossiblePossible lorsque l’associé unique est une personne physique

Impossible

Régime social du dirigeant

Travailleur Indépendant : SSI (TNS)

Travailleur Indépendant : SSI (TNS)Travailleur Indépendant : SSI (TNS) si associé et gérant

Régime général  sécurité social : UrrsafAssimilé salarié

Comment créer votre entreprise de consultant ?

Pour créer votre entreprise de consultant, vous pouvez choisir de faire les démarches vous-même ou demander à un partenaire, expert-comptable, avocat ou plateforme de création en ligne de se charger des démarches d’immatriculation pour vous.

Immatriculer vous-même votre entreprise de conseil

Une fois que votre projet de création est prêt, vous pouvez immatriculer votre entreprise. La procédure à suivre diffère selon la forme juridique que vous avez choisie.

Créer une entreprise individuelle de consulting

Il y a 3 étapes pour créer votre entreprise individuelle de consulting :

1 – Rempli le formulaire de déclaration d’une entreprise personne physique P0 cm (cerfa N° 11676*10)

2 – Si la forme juridique est une EIRL, il faudra réaliser une déclaration d’affectation et compléter le formulaire PEIRL (Cerfa n° 14215*04)

3 – la demande d’immatriculation sera à déposer physiquement ou en ligne au Centre de formalité des entreprises ou CFE

Créer une société de consulting

Créer une entreprise de consultant sous la forme d’une société (EURL ou SASU) est plus long, coûteux et contraignant. Il faut suivre les étapes suivantes :

1 – Rédiger les statuts de votre société de consultant. Pour vous aider dans cette démarche nous vous recommandons de lire l’article suivant : comment rédiger ses statuts juridiques ?

2 – Déposer les apports en capital de votre société de consultant. Le capital peut être composé d’apports en numéraires et d’apports en nature. Sa libération nécessite de suivre des règles spécifiques que vous trouverez dans notre article sur le dépôt de capital.

3 – Signer les statuts de la société

4 – Publier une annonce légale. La publication d’un avis de constitution dans un journal d’annonce légales (JAL) est obligatoire.

5 – Remplir le formulaire de déclaration de votre société de consultant. Pour la création d’une EURL il vous faudra remplir le formulaire MO SARL Cerfa n° 11680*06 destiné à la création des SARL. Pour la création d’une SASU, il vous faudra remplir le formulaire MO SAS Cerfa n° 13959*06 destiné à la création des SAS.

6 – Constituer et déposer votre dossier de création au centre de formalité des entreprise (CFE). Votre dossier de constitution doit être complété avec la liste des documents à fournir. L’immatriculation de votre entreprise de consultant sera faite en quelques jours. Une fois celle ci-effectuée vous recevrez un K-bis attestant que la société est bien immatriculée.

Faire immatriculer entreprise de consultant par un partenaire

Vous pouvez demander à votre expert-comptable ou un avocat de se charger de l’immatriculation de votre entreprise. Toutefois, étant donné qu’une société de consultant est une création relativement simple, il peut être plus avantageux de vous tourner vers une plateforme de création en ligne qui vous offrira un service de qualité pour un tarif intéressant. Certaines plateformes ont développé un service de conseil et d’accompagnement qui vous guidera pour votre choix et vos démarches.

Devant l’explosion du nombre d’acteurs, nous avons réalisé un test auprès des acteurs internet les plus reconnus, vous trouverez la synthèse de ces résultats dans le tableau comparatif ci-dessous.

Comparez et choisissez :

Accompagnement personnalisé
Les meilleurs sites pour créer son EURL en ligne
Leader du marché
Les meilleurs sites pour créer sa SASU en ligne
Meilleur rapport Qualité/Prix
Les meilleurs sites pour créer sa SAS en ligne
Les meilleurs sites pour créer sa SARL en ligne
Les meilleurs sites pour créer sa SCI en ligne
Prix GLOBAL MOYEN **340 €368 €353 €328 €329 €
OFFRE GRATUITE
OFFRE STANDARD129 € + frais129 € + frais99 € + frais79 € + frais99 € + frais
OFFRE PREMIUM289 € + frais249 € + frais179 € + frais199 € + frais
TOTAL DES FRAIS (moyenne)212 €239 €255 €250 €230 €
AVIS CLIENTS /109,3386 avis sur Avis Vérifié9,4662 avis sur Avis Vérifié9,5463 avis sur Avis Vérifié9,5120 avis sur Avis Vérifié8,2462 avis sur Avis Vérifiés
PROMOTIONS LBdD
EN SAVOIR + SUR LES TARIFSDécouvrirDécouvrirDécouvrirDécouvrirDécouvrir

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 3 votes.
Chargement...

ACHETEZ NOTRE EBOOK

logo Legalstart

Newsletter


Laurent Dufour -


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *