Comment appliquer la méthode PDCA ou roue de Deming ?

Par Laurent Dufour, le 19/02/2020

Le PDCA est une méthode d’amélioration de la performance issue du Lean Management ou de l’Amélioration Continue.

Cette démarche, aussi appelée roue de Deming est applicable à toutes les entreprises, organisations et services qui la compose qui souhaitent améliorer leur fonctionnement ou celui d’un des services qui la compose (Marketing, Gestion, RH, Secteur innovation, …).

Comment appliquer la méthode PDCA ou roue de Deming

Dans cet article, nous vous proposons d’étudier la manière dont cet outil peut être utilisé dans votre entreprise.

Définition du PDCA ou roue de Deming

Le PDCA a été importé du Japon, pays inventeur du concept d’amélioration continue, par William Edwards Deming chercheur américain pour sensibiliser les entreprises sur l’importance de suivre un cercle vertueux permettant aux entreprises d’améliorer leurs performances de manière continue.

L’idée sous-jacente est d’apporter un mode de fonctionnement permettant non seulement de traiter durablement les problèmes que rencontrent les entreprises, mais aussi de leur permettre de s’adapter aux évolutions du marché. La mutation digitale à laquelle sont confrontées les entreprises rendent cette méthode simple, efficace et pertinente tant pour les entreprises existantes que pour les jeunes entreprises innovantes comme les startups.

Comment appliquer la méthode PDCA ou roue de Deming

Les 2 interprétations possibles du PDCA

La méthode du PDCA intègre la stratégie de l’entreprise, elle peut avoir deux lectures différentes une généraliste et une basée sur l’expérimentation pour les projets plus risqués :

  • La méthode généraliste consiste à se placer une solution finalisée dans une démarche d’amélioration afin la perfectionner. Les phases sont les suivantes :
    • Plan : analyser, préparer et planifier => identifier la situation, faire l’analyse du ou des problèmes rencontrés, à rechercher les solutions possibles puis à sélectionner celles qui semblent les plus adaptées.
    • Do : concevoir et déployer => Élaboration et mise en œuvre de la solution choisir à l’étape “Plan”.
    • Check : contrôler et évaluer => Réalisation de mesures et évaluation des résultats obtenus.
    • Act : améliorer, ajuster et corriger => Identifier les corrections, ajustements et points d’amélioration à mettre en œuvre sur la solution existante.
  • La méthode expérimentale est plus orientée vers le Lean, une méthode itérative basée sur l’expérimentation. Le procédé consiste à partir d’un prototype et de le faire évoluer vers un produit commercialisable disposant des fonctionnalités de base. Les phases sont les suivantes :
    • Plan : analyser, préparer et planifier => identifier la situation, faire l’analyse du ou des problèmes rencontrés. Rechercher les solutions possibles puis sélectionner celles qui semblent les plus adaptées.
    • Do : tester, essayer et éprouver => Mise en œuvre du test, concept ou prototype à évaluer.
    • Check : contrôler et évaluer => Réalisation de mesures et évaluation des résultats obtenus.
    • Act : corriger,améliorer, normaliser et mettre en oeuvre  => Identifier les points bloquants et les corrections à mettre en œuvre sur le prototype expérimenté. Déployer la solution une fois qu’elle validée. Mise en place d’une amélioration constante, d’un suivi de la performance et de l’identification des améliorations

Que représente la cale sur les représentations graphiques de la roue de Deming ?

La cale représente l’expérience acquise qui évite à la roue de redescendre. Elle lui permet de tourner de manière constructive. Elle met en évidence l’importance de l’acquisition de compétences au travers de l’expérience acquise, de la formation et de la communication interne.

Comment définir un cycle ou une itération ?

Un cycle PDCA ou un tour de la roue de Deming correspond à la résolution d’un problème ou d’un aspect du problème défini. La vitesse du passage d’une phase à l’autre dépend de l’importance du sujet traité, plus le sujet est clair, concret et facile à traiter plus la roue de Deming tourne rapidement ce qui permet de d’accélérer le cycle PDCA.

Combien de temps dure un cycle PDCA ?

Le cycle PDCA est formé de 4 phases. Leur mise en œuvre nécessite un certain temps, la plupart du temps plusieurs semaines voire plusieurs mois. Toutefois, pour garder un certain dynamisme et une motivation des personnes impliquées, il convient de s’assurer que la période totale ne soit pas trop longue.

Dans une PME, il faut tenter d’éviter de réaliser un PDCA sur une période excédent 6 mois (grand maximum un an). Lorsque les projets sont importants, il est souvent préférable de les scinder en plusieurs sous sujets qui traiteront chacun d’une partie du problème. La démarche n’en sera que plus concrète, plus dynamique et plus motivante.

Quand peut-on utiliser la méthode PDCA ?

Le PDCA est un process d’amélioration continue qui fait partie des outils de résolution de problème. Il a l’avantage de pouvoir être transformé en mode de fonctionnement interne à l’entreprise.

Cette méthode est particulièrement intéressante pour les cas s’inscrivant dans une démarche d’amélioration continue. Elle présente aussi l’avantage d’être ajustable en modifiant l’importance des tâches à réaliser et donc de la longueur des itérations. Le raccourcissement des cycles augmente l’agilité et la facilité de mise en œuvre.

Toutefois, si la performance du PDCA s’appuie sur son fonctionnement itératif, cela le rend aussi lourd à mettre en place et par conséquent inadapté pour des situation de crise ou d’urgence qui nécessite une capacité à faire évoluer les choses rapidement.

Comment mettre en œuvre cet outil ?

Le cycle de Deming permet d’identifier des problèmes, de repérer des solutions et de les tester en observant les conséquences concrètes grace aux étapes qui peuvent être mises en œuvre de la manière suivante :

L’étape préparatoire :

Pour être efficace, il est important de commencer par réunir une équipe composée de personnes de terrain qui connaissent le métier et des différents services concernés par la problématique concernée. Une équipe restreinte est plus souple et facile à convoquer pour un travail qui sera répétitif.

Il faudra penser à présenter la démarche et fixer les règles de fonctionnement qui permettront à l’ensemble des participants d’apporter leurs compétences et leurs connaissances en toute liberté et de manière constructive.

1 – Plan

A – la définition du problème à résoudre

Cette première phase opérationnelle commence par un travail d’identification et de définition du problème à résoudre. Pour y parvenir, l’équipe fera un état des lieux en utilisant en priorité des éléments factuels qui mettent en évidence la nature du problème à traiter (rapports, tableaux de bord, indicateurs, chiffres, retours clients, …).

L’objectif de cette première phase est de prendre connaissance de la situation et parvenir à cerner le problème avec précision.

B – La recherche des causes

Une fois le problème définit et décrit, l’équipe peut entamer une phase de recherche des causes pouvant amener les dysfonctionnements relevés. Cette phase nécessite souvent de faire des recherches ou d’approfondir certains éléments. Ici aussi, il est important de se baser sur des éléments factuels afin d’avoir une démarche efficace. A la fin de cette partie, l’équipe doit avoir rédigé une liste des causes en les ayant classées comme certaines, probables ou possibles. Cette liste servira pour la recherche de solutions.

Certains outils comme la loi de Pareto (20/80), les 5 pourquoi, le diagramme de causes/effets d’Ishikawa ou le CATWOE pourront aider les participants à identifier les solutions à envisager.

C – La recherche de solutions

Après avoir identifié les causes des problèmes, l’équipe cherchera à identifier et choisir des solutions à mettre en œuvre. Ce travail peut se faire à l’aide d’outils comme le brainstorming, l’arbre de décision ou la matrice de décision

D – Mise en place de la solution choisie

Vient ensuite le travail de préparation pour la mise en œuvre de la solution qui a été identifiée par l’équipe. Cela nécessite la rédaction d’un cahier des charges et la préparation d’un planning de réalisation. Il faudra aussi :

  • Fixer des objectifs, si possibles avec la méthode SMART
  • Réaliser un plan d’action, la méthode des Qui, Quand, Quoi, Comment peut être une aide efficace
  • Identifier des indicateurs permettant de mesurer l’efficacité de la solution.

2 – Do

La phase suivante consiste à tester les solutions imaginées, il s’agit de :

  • Mettre en œuvre les plans d’actions prévus
  • Etudier la maîtrise opérationnelle de l’équipe
  • Vérifier la pertinence des documents qui ont été établie et l’intérêt de la collecte de données.

3 – Check

Cette phase consiste à étudier les résultats obtenus. La démarche nécessite de

  • Suivre l’avancement du plan d’action (délais, et moyens)
  • Mesurer et surveiller les performances à l’aide des Tableaux de bord et des indicateurs
  • Vérifier les résultats : atteinte ou pas des objectifs.

4 – Act

La dernière phase de la méthode PDCA consiste à valider ou pas les solutions testées (ou d’une partie des améliorations apportées). Elle passe par :

  • La validation ou la correction des mesures étudiées
  • La mise en place des action correctives, curatives ou préventives validées
  • L’actualisation et l’optimisation des process
  • L’acquisition et la capitalisation des avancées et leur généralisation dans les services et les process concernés.

Ce travail peut nécessiter l’utilisation d’outils comme :

Cette phase est essentielle, elle consiste à mettre en œuvre les changements nécessaires à la résolution du problème dans toute l’entreprise.

Remarque :

La méthode PDCA est une méthode d’amélioration continue, une fois que la phase A est engagée avec succès, elle donne lieu au lancement d’une nouveau cycle PDCA pour repartir su une phase Plan qui s’attachera à améliorer le fonctionnement de l’entreprise.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Laurent Dufour -


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *